Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BEI/13/115

24 juillet 2013

Renforcement annoncé des prêts de la BEI pour appuyer les investissements liés aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique partout en Europe

La Banque européenne d’investissement a adopté de nouvelles lignes directrices pour renforcer son appui aux investissements dans les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et les réseaux d’énergie.

Au cours des dix derniers mois, la Banque de l’UE a mené une étude approfondie pour s’assurer que ses critères de prêt dans le secteur de l’énergie sont conformes à la politique énergétique de l’UE et à son action en faveur du climat, mais aussi aux tendances actuellement observées en matière d’investissements. Les nouvelles propositions ont été examinées le mardi 23 juillet par le Conseil d’administration de la Banque qui les a approuvées, après avoir apporté des précisions complémentaires quant aux exemptions proposées aux normes d’émission.

Sur la base de cette étude, la BEI concentrera ses financements sur des projets relevant de l'efficacité énergétique, des énergies renouvelables et des réseaux d’énergie, ainsi que des activités connexes de recherche et d’innovation. On estime que ces secteurs nécessiteront les plus gros investissements dans les années à venir. Une assistance technique sera également fournie pour aider à la mise au point de projets dans ces secteurs clés. Les nouveaux critères de prêt en faveur du secteur de l’énergie s’accompagnent de lignes directrices simplifiées, pour financer des projets d’efficacité énergétique, afin de favoriser le cofinancement de programmes nationaux dans ce domaine et de permettre un soutien accru en faveur de bâtiments à consommation d'énergie quasi nulle.

« L’adoption de nouveaux critères de prêt constitue une nouvelle étape importante de l’engagement de la BEI à financer des investissements énergétiques qui soutiennent la réalisation des politiques de l’UE et témoigne des besoins impérieux d’investissement auxquels le secteur de l’énergie fait face actuellement. Accorder la priorité aux prêts en faveur de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables, des réseaux d’énergie et des activités de RDI dans l’énergie aidera l’UE non seulement à remplir ses objectifs dans ce domaine et en matière d’action en faveur du climat, mais aussi à créer des emplois locaux dans toute l’Europe. Les nouvelles normes d'émission doivent garantir qu'en dehors de ces secteurs les prêts de la BEI en faveur de l'énergie apportent une contribution durable et positive à la croissance économique, » a ainsi déclaré Mihai Tanasescu, vice-président de la Banque européenne d’investissement chargé des opérations de prêt en faveur de l’énergie.

Selon Günther Oettinger, commissaire européen à l’énergie : « Il est essentiel de réaliser de gros investissements à long terme sur tout le territoire européen si nous voulons atteindre nos objectifs en matière d’énergie et d’action pour le climat et conserver également notre avantage technologique. La Banque européenne d'investissement joue un rôle précieux pour ce qui est de financer des investissements publics et privés dans des infrastructures énergétiques et de soutenir des projets qui contribuent à réaliser les objectifs de l’UE dans le secteur de l'énergie. Les nouvelles lignes directrices offrent un cadre propice à la poursuite de cette contribution dans les années à venir. »

La BEI va introduire une nouvelle norme d’émission qui s’appliquera à l’ensemble des projets de production d'énergie à partir de combustibles fossiles, pour éliminer d’emblée les investissements dont les émissions de carbone dépassent un certain seuil. Ce seuil est l’expression des engagements actuels de l’UE et des États membres à limiter les émissions de carbone. Le Conseil d’administration s’est déclaré favorable à un réexamen régulier des normes d'émission et à la possibilité d'envisager des engagements plus contraignants à l'avenir.

Le gaz devrait demeurer un combustible de transition vers un système énergétique à faible intensité de carbone et la norme d’émission garantira que les prêts se limitent aux projets qui contribuent de manière positive à la croissance économique de l’UE et qui sont cohérents avec sa politique climatique. Ces cinq dernières années, les prêts de la BEI à l’appui de projets de production d’électricité à partir de combustibles fossiles ont considérablement diminué et les fonds accordés durant la même période aux centrales au charbon ou au lignite ont représenté moins de 1,5 % du total des financements accordés dans le secteur de l’énergie.

La procédure de consultation publique, lancée en octobre 2012, a permis de prendre en considération les contributions détaillées d’un large éventail de plus de 80 parties prenantes, au nombre desquelles figuraient des actionnaires, des associations sectorielles, des représentants de la société civile et du secteur privé. Il s’agissait de la première analyse du secteur de l’énergie depuis 2007 et les réponses recueillies ont témoigné à la fois des défis économiques auxquels ce secteur doit faire face aujourd’hui et des préoccupations concernant les émissions.

La Banque européenne d’investissement est l’un des principaux bailleurs de fonds au monde pour des projets énergétiques et elle a prêté, ces cinq dernières années, plus de 70 milliards d’EUR à l’appui d’investissements à long terme dans le secteur de l’énergie. Dans ce contexte, les prêts de la BEI reposent à la fois sur les politiques de l’UE en matière d’énergie et de changements climatiques et sur les stratégies énergétiques nationales destinées à soutenir l'investissement dans une énergie durable, compétitive et sûre dans toute l'Europe.

Informations générales :

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. Elle met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE.

Le Conseil d’administration de la Banque européenne d'investissement se compose de représentants des 28 États membres de l'UE et de la Commission européenne.

Contacts pour la presse :

Richard Willis, +352 621 555 758, r.willis@bei.org

Site web de la BEI : www.bei.org/press - Service de presse : +352 4379 21000 – presse@bei.org


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website