Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BEI/12/195

11 décembre 2012

Zambie : la BEI apporte un soutien de 50 millions d’EUR à une infrastructure d’énergie renouvelable

Les utilisateurs des réseaux électriques de Zambie et d’Afrique australe vont bénéficier d’un meilleur approvisionnement grâce à une nouvelle centrale hydroélectrique de 120 MW et à sa ligne de transport sur longue distance, financées avec l’aide de l’institution de financement à long terme de l’Union européenne. La Banque européenne d’investissement (BEI) va en effet apporter un financement de 50 millions d’EUR à ce projet qui comprend la construction d’une centrale hydroélectrique au niveau du barrage d’Itezhi-Tezhi et une ligne de transport de 291 km vers Lusaka, pour relier la centrale électrique au réseau national et au pool énergétique d'Afrique australe.

L’accord de financement finalisant cette aide de la BEI au projet de la société ZESCO a été officiellement signé à Lusaka par Alexander Chikwanda, ministre zambien des finances, Cyprian Chitundu, directeur général de ZESCO, et des représentants de la BEI.

« Pour la Zambie, cet accroissement de la production verte réduira le coût de la facture énergétique actuellement alourdi par les importations, ainsi que la dépendance envers l’électricité produite par les centrales au charbon. La Banque européenne d’investissement est consciente des effets délétères de la pénurie d’électricité pour l’économie de la région et elle entend soutenir les investissements à long terme dans les grandes infrastructures d’énergie en Afrique, a déclaré Pim van Ballekom, vice-président de la BEI chargé des opérations de prêt en Afrique subsaharienne. En accordant un financement à l’impressionnant chantier d’Itezhi-Tezhi, la BEI complète son soutien aux infrastructures énergétiques de la région, amorcé cette année par sa participation à un autre projet, la ligne de transport Kafue-Livingstone. »

« La centrale hydroélectrique d’Itezhi-Tezhi augmentera la capacité de production d’électricité sur le réseau national et améliorera la fiabilité et la qualité de l’approvisionnement en énergie de la Zambie, a expliqué M. Chitundu. Ce projet de 120 mégawatts est conçu et mis en œuvre par Itezhi-Tezhi Power Corporation, co-entreprise détenue à parts égales par ZESCO et TATA. L’électricité produite par la centrale d’Itezhi-Tezhi sera transportée dans le réseau national par la ligne Itezhi Tezhi–Mumbwa-Lusaka West. L’utilisation de cette ligne pour l’acheminement de l’électricité simplifiera beaucoup les choses pour ZESCO et aidera à répondre à la très forte demande d’électricité générée par le développement de la clientèle et par la croissance des besoins dans les secteurs de l’exploitation minière, de l’agriculture et du commerce ainsi que chez les particuliers. »

« Le soutien à l’énergie est une priorité de l’action de l’Europe en Zambie. Les investissements visant à améliorer l’infrastructure énergétique et augmenter l’approvisionnement sont cruciaux pour la croissance économique, la création d’emplois et la réduction de la pauvreté. La délégation de l’UE à Lusaka est déterminée à contribuer davantage à un meilleur accès à l’énergie selon les grandes lignes du prochain Fonds européen de développement (FED) et à collaborer étroitement avec la Banque européenne d’investissement pour assurer un soutien efficace au secteur », a expliqué Gilles Hervio, ambassadeur de l’Union européenne auprès de la République de Zambie.

La centrale hydroélectrique d’Itezhi-Tezhi utilisera un barrage existant, construit au début des années 1970 pour réguler le débit de la Kafue en amont de la centrale électrique de Kafue Gorge, ce qui réduira le coût du projet et limitera son impact environnemental.

Le projet fait partie d’un ensemble d’aménagements visant à accroître la production hydroélectrique pour le réseau régional d’électricité, le pool énergétique d’Afrique australe (SAPP), à améliorer les connexions énergétiques entre les pays de la région, à combler le déficit énergétique de la Zambie et à réduire la dépendance du pays envers les importations d’électricité produite par des centrales au charbon. La quasi-intégralité de la production électrique de ZESCO en Zambie repose sur les centrales hydroélectriques situées sur le Zambèze et la Kafue.

Outre le prêt de la BEI, ce projet de 375 millions d’USD bénéficiera de financements apportés par l’Agence française de développement (AFD), la Banque africaine de développement (BAfD), la FMO, PROPARCO, la Banque de développement de l’Afrique australe, la République de Zambie, TATA et l’État indien. Une bonification d’intérêt et une subvention d’assistance technique seront par ailleurs fournies par le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures. Le projet devrait être achevé en 2015 et il devrait générer un nombre important d’emplois durant la construction et créer 60 emplois permanents pour son exploitation.

Contacts pour la presse

Banque européenne d’investissement : Richard Willis, +352 621 555 758, r.willis@bei.org

Site web : www.eib.org/press Bureau de presse : +352 4379 21000 – press@eib.org

ZESCO : Grace Moonze, +260 977 795367, gmoonze@zesco.co.zm, Yammie Zimba, yzimba@zesco.co.zm, +260 968 926918

Site web : www.zesco.co.zm -- +260 211 362575, +260 211 362341 publicrelations@zesco.co.zm

Note aux responsables de publication

La Banque européenne d’investissement

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l'UE. La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website