Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE EL

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BEI/12/190

Luxembourg, le 7 décembre 2012

Grèce : nouveau prêt de la BEI pour l’action en faveur du climat, l’économie de la connaissance et les PME

Au total, la Banque européenne d’investissement va prêter 370 millions d’EUR à la Grèce pour financer des projets ayant trait à l’action en faveur du climat et à l’économie de la connaissance :

130 millions d’EUR à l’opérateur grec Public Power Corporation (PPC) afin de promouvoir l’efficacité et la sécurité énergétiques en Grèce. Le concours de la BEI est destiné à la nouvelle centrale électrique à cycle combiné alimentée en gaz située à Megalopolis, dans le centre du Péloponnèse. Cette contribution financière va permettre au pays de se doter d’installations ultramodernes et écologiques de production d’énergie. Ce nouveau prêt en faveur de la centrale de Megalopolis porte à 280 millions d’EUR la contribution actuelle totale de la BEI à l’appui de ces installations.

100 millions d’EUR à la School Building Organisation (SBO) pour le financement d’équipements destinés à des établissements scolaires sur l’ensemble du territoire grec. Il s’agit de la seconde et dernière tranche d’un concours total de 200 millions d’EUR. La première tranche de 100 millions d’EUR a été signée en octobre 2010. Ce prêt a pour objectif de contribuer au financement de la modernisation, pendant les trois années à venir, d’établissements scolaires situés sur tout le territoire grec. Il porte sur la construction et sur la rénovation de 84 écoles et 31 salles scolaires polyvalentes, ainsi que sur la fourniture des équipements nécessaires à quelque 14 000 écoles publiques. L'augmentation de la capacité matérielle et de la qualité du parc immobilier affecté à l’enseignement scolaire constitue un objectif clé de la politique de la Grèce en matière d’éducation.

Un accord de prêt d’un montant de 140 millions d’EUR a été signé avec Alpha Bank S.A (ALPHA BANK) pour le financement de petites et moyennes entreprises (PME) et d'entreprises de taille intermédiaire (ETI) en Grèce. Les PME et les ETI jouent un rôle clé dans l’économie grecque. Le prêt BEI acheminé par ALPHA BANK servira à financer des investissements dans des actifs corporels, ainsi que des fonds de roulement. Les investissements concerneront de nouveaux projets ou la modernisation et le développement d’entreprises existantes, principalement dans les secteurs de l’industrie manufacturière, des services et du tourisme, ainsi que dans les projets d’infrastructure de petite à moyenne dimension. Les PME et les ETI pourront bénéficier de cette opération en cas de projets dont le coût ne dépasse pas 25 millions d’EUR.

M. Dario Scannapieco, le vice-président de la BEI chargé, notamment, des opérations de prêt en Grèce, a commenté ce financement en ces termes : « Nous sommes déterminés à soutenir la Grèce. Ces nouveaux prêts, d’un montant total de 370 millions d’EUR, destinés à financer des opérations dans les domaines de l’énergie, de l’enseignement et des PME en Grèce, contribuent au développement des secteurs prioritaires, tout en marquant une étape décisive sur la voie de la reprise économique du pays. Notre action cible en premier lieu les infrastructures économiques et sociales, ainsi que les PME. La réussite de la relance en Grèce est intimement liée au sort des petites entreprises. Nous interviendrons avec force pour sortir les PME de la crise. Notre action est renforcée par les synergies établies avec nos partenaires bancaires en Grèce, parmi lesquels ALPHA BANK. Il est grand temps de travailler ensemble à la restauration de la croissance, laquelle ne peut venir que d'infrastructures durables et d'entreprises dynamiques qui s’appuient sur l’innovation et trouvent de nouveaux débouchés ».

Ces dernières années, les prêts de la BEI en faveur du secteur énergétique grec ont été affectés à des projets visant à garantir des approvisionnements durables en énergie, à réduire l’impact sur l’environnement et à promouvoir l'exploitation de nouvelles sources d'énergie durables. Les principaux projets réalisés dans ce secteur contribuent à soutenir : i) la nouvelle centrale électrique à cycle combiné alimentée au gaz naturel de Public Power Corporation, située à Aliveri, sur l’île d’Eubée, et la modernisation du réseau par le biais de plusieurs aménagements visant à renforcer et étendre les infrastructures de transport et de distribution d’électricité dans tout le pays ; ii) les investissements prioritaires de la compagnie grecque de gaz naturel dans les réseaux transeuropéens, notamment l’agrandissement du terminal de gaz naturel liquéfié de l’île de Revithoussa qui a augmenté la capacité de transit et amélioré la sûreté globale de l’approvisionnement, iii) la construction du gazoduc à haute pression reliant Komotini à Alexandroupolis et au réseau turc de transport de gaz naturel, à la frontière gréco-turque, et iv) la production d’énergie renouvelable grâce à la construction de parcs éoliens, contribuant ainsi à la réalisation des objectifs nationaux et européens en matière d’énergies renouvelables et d’action en faveur du climat.

Dans le secteur des équipements destinés aux établissements scolaires, l’intervention de la BEI se chiffre actuellement à 800 millions d’EUR au total. Un premier prêt de 400 millions d’EUR avait en effet été signé avec la SBO en 2001 ; il était destiné à financer des investissements, situés pour la majeure partie en Attique, et qui visaient à supprimer progressivement l’enseignement à classes alternées. Un deuxième prêt de 200 millions d’EUR a été conclu en 2006 en vue du financement d’investissements situés sur l’ensemble du territoire grec. Le concours de 200 millions d’EUR, signé en deux tranches – la première en 2010 et la seconde ce jour –, couvre également toutes les régions du pays. Ces opérations ont été montées avec le SBO, qui est depuis 1962 le principal organisme chargé de la mise en place d’infrastructures scolaires en Grèce. Le SBO, qui a été transformé en 1998 en entreprise privée ayant l’État grec pour unique actionnaire, est doté d’une grande expérience et jouit d’une bonne réputation, a fait l’objet d’un article très positif dans la Revue du Programme de l'OCDE pour la construction et l'équipement de l'éducation pour sa capacité à contribuer à la protection du patrimoine culturel de la Grèce dans le cadre de la conception et de la construction de nouveaux établissements scolaires.

Les PME et les ETI jouent un rôle clé dans l’économie grecque. Ces cinq dernières années, la BEI s’est donc particulièrement attachée à soutenir les PME grecques par le biais d’interventions, se chiffrant au total à environ 1,5 milliard d’EUR, réalisées en partenariat avec toutes les grandes banques du pays. La BEI a toujours soutenu les PME. Toutefois, ces dernières années, une nouvelle formule a été mise en place pour répondre à la crise économique et financière actuelle. Cette nouvelle formule vise à faciliter l'accès des PME au crédit grâce à une plus grande souplesse et à des procédures simplifiées, avec, en contrepartie, une exigence de plus grande transparence de la part des banques partenaires, qui doivent informer sans ambiguïté leurs clients de la manière dont le concours de la BEI améliore les conditions de prêt qui leur sont consenties : fonds de plus longue durée, conditions de décaissement plus souples et taux d'intérêt réduits.

Informations générales :

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l'UE. La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE.

Contact pour la presse :

Helen Kavvadia, h.kavvadia@bei.org, tél +30 210 6824517

Site web de la BEI : www.bei.org/press, bureau de presse : +352 4379-21000press@eib.org


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website