Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

BEI/12/16

26 janvier 2012

Forte demande pour une émission rare, un emprunt à 25 ans en GBP

  • La nouvelle émission de 600 millions de GBP à 25 ans est plus importante que les lignes ouvertes depuis le début de 2011 ;

  • le carnet d’ordres, très diversifié, compte 32 demandes de souscription issues de la sphère réelle de l’économie ;

  • l’émission comble une lacune sur la courbe des titres de référence en GBP de la BEI.

Jeudi 26 janvier, la Banque européenne d’investissement (BEI), notée Aaa, AAA et AAA (stable, perspective négative, surveillance négative), a émis un nouvel emprunt de 600 millions de GBP à 25 ans, à échéance au 8 juin 2037. Cet emprunt est remarquable à plus d’un titre : premier emprunt en GBP à long terme émis par la BEI en 2012, plus longue échéance en GBP dans la catégorie des émetteurs supranationaux ou agences en 2012 et plus important emprunt en GBP d’une durée supérieure à 20 ans émis par la BEI depuis février 2009.

Le 25 janvier 2012, la BEI a désigné HSBC et RBS comme mandataires chefs de file de la transaction. Les carnets d’ordres ont été ouverts le 26 janvier au matin, suscitant une réaction immédiate des investisseurs qui avaient déjà manifesté leur intérêt pour l’opération. Compte tenu de la forte demande et de l’engouement persistant, le montant initial visé de 300 millions de GBP a été porté à 600 millions de GBP. À la clôture de la souscription à 12 h 30 (heure de Londres), le carnet d’ordres définitif dépassait 650 millions de GBP.

L’obligation porte un coupon de 3,875 % et son prix d’émission a été fixé de manière à offrir 95 points de base de plus que l'UKT 4,25 % à échéance mars 2036. Les investisseurs ont plébiscité l’obligation en raison notamment de son rendement attrayant. On comptait 32 investisseurs issus, pour la plupart, de la sphère réelle de l’économie au Royaume-Uni. La quasi-totalité des ordres correspondait à un besoin d’investissement de liquidités et a été placée au prix reoffer. Les gestionnaires de portefeuille (54 %) et les assureurs (36 %) ont représenté la principale source de demande. Les banques (10 %) ont également placé des ordres importants.

Composition de la demande pour l’émission

Par zone géographique

Par catégorie d’investisseurs

Royaume-Uni :

98 %

Gestionnaires de portefeuilles :

54 %

Europe (hors UK) :

2 %

Assurances :

36 %

Banques :

10 %

Si l’on tient compte de la présente émission, la BEI a levé plus de 16 milliards d’EUR, soit près de 27 % de son objectif de 60 milliards d’EUR pour 2012.

Commentaires sur l’émission

Eila Kreivi, directrice du département Marchés des capitaux de la BEI, a commenté l’opération en ces termes : « Le vif intérêt que suscite aujourd’hui l’emprunt à long terme en GBP auprès des investisseurs fait écho à celui observé cette année pour des émissions de la BEI dans d'autres secteurs et d'autres monnaies. Il s’agit du plus important emprunt en GBP émis par la BEI depuis 2009. Les investisseurs ont su reconnaître les conditions historiquement avantageuses et saisir l'occasion qui se présentait, d’autant que les écarts de taux se sont resserrés depuis le début de l'année. »

Pour Kerr Finlayson, directeur Syndication Emprunteurs souverains, supranationaux et agences chez HSBC, « cette transaction est importante pour la BEI comme pour le marché en général. Cet emprunt de référence à l'échéance la plus éloignée depuis 2007, toutes monnaies confondues, témoigne de la capacité de la BEI à lever des fonds à l’extrémité très longue de la courbe. La clientèle d’investisseurs, comprenant des investisseurs issus de la sphère réelle de l’économie britannique parmi les plus réputés, était également tout à fait remarquable. »

Damien Carde, directeur général et responsable de l’activité Emprunteurs réguliers pour la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique chez RBS, a indiqué : « Cette transaction marque le retour tant attendu de la BEI sur l’extrémité longue du marché des obligations en GBP émises par les emprunteurs souverains et supranationaux et les agences. Le Royaume-Uni connaissait une pénurie de titres de qualité élevée ; il était très clair pour RBS que le lancement par la BEI d’un nouvel emprunt à long terme répondrait à l’appétit des investisseurs et serait le gage d'une exécution rapide à un niveau qui satisferait tant les investisseurs que l'émetteur. La BEI a une nouvelle fois fait la preuve de la profondeur et de la qualité de sa clientèle d’investisseurs en plaçant, en l’espace de trois heures, 600 millions de GBP auprès d’investisseurs de la plus haute qualité issus de la sphère réelle de l’économie au Royaume-Uni. Très peu d’émetteurs sont en mesure de réaliser un tel tour de force. »

Pour plus de renseignements, prière de contacter :

Richard Teichmeister ou Thomas Schröder : +352 4379 86220

Résumé des modalités et conditions de la nouvelle émission obligataire

Montant de l’émission

600 millions de GBP

Date d’émission

26 janvier 2012

Date de paiement

7 février 2012

Date d’échéance

8 juin 2037

Coupon annuel

3,875 % (base de calcul exact/exact)

Marge reoffer

95 points de base au-dessus de l’UKT à 4,25 % à échéance mars 2036

Cotation

Bourse de Luxembourg

Chefs de file

HSBC et RBS

INFORMATIONS GÉNÉRALES

La BEI sur le marché en livre sterling

Depuis 1977, la BEI contribue activement à animer le marché en livre sterling. Elle se positionne comme le principal émetteur dans cette monnaie aux côtés du Royaume-Uni et ses obligations représentent la plus large part (8,6 %) de l'indice Barclays des titres en GBP hors Gilts. La BEI offre une courbe de rendements complète et liquide s’échelonnant jusqu’en 2054, ce qui témoigne bien du statut que la Banque occupe et de la stratégie qu’elle poursuit. La Banque dispose d’un groupe d'intermédiaires financiers pour la livre sterling ayant pour mission d’élaborer une politique de tarification qui permette d’aboutir à un degré élevé de transparence et de cohérence.

Les obligations de la BEI en GBP (et en EUR) sont des garanties admissibles pour la Banque d’Angleterre et les obligations de la BEI en GBP sont des instruments admissibles pouvant jouer le rôle de volant de liquidités en livre sterling, conformément aux règles établies pour les banques du Royaume-Uni par le régulateur financier britannique, la FSA.

En 2011, la BEI a été le principal émetteur sur le marché des titres non adossés à des actifs en livre sterling hors Gilts, avec une part de plus de 8 %. Elle y a levé 6,8 milliards de GBP.

Stratégie de collecte de ressources de la BEI et résultats

La stratégie de collecte de ressources de la Banque repose sur une approche cohérente et transparente conjuguée à un souci de souplesse et d’innovation, tant du point de vue des produits que des durées. En 2011, la BEI a levé 76 milliards d’EUR sur les marchés des capitaux. En 2012, elle envisage de collecter 60 milliards d’EUR.

Informations générales sur la BEI

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l'UE. La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE. Elle doit sa solide cote de crédit à la qualité exceptionnelle de ses actifs, à la solidité de son assise financière, au soutien sans faille de ses actionnaires, à la prudence avec laquelle elle gère ses risques et à sa stratégie performante de collecte de ressources.

FIN


Side Bar