Navigation path

Left navigation

Additional tools

La BEI engage 400 M€ au bénéfice de la Région Languedoc-Roussillon pour la construction et la modernisation des lycées

European Investment Bank - BEI/12/116   11/09/2012

Other available languages: DE

COMMUNIQUE DE PRESSE

BEI/12/116

7 septembre 2012

La BEI engage 400 M€ au bénéfice de la Région Languedoc-Roussillon pour la construction et la modernisation des lycées

Permettre à la région Languedoc-Roussillon de construire et rénover des lycées avec un haut niveau d’efficacité énergétique c’est à dire répondant aux normes environnementales de l’Europe 20201, tel est l’objectif du contrat de financement entre la Région Languedoc-Roussillon et la Banque européenne d’investissement. Une première tranche de 100 millions d’euros a été  mise en place ce 7 septembre 2012 par M. Christian Bourquin, Président de la Région Languedoc-Roussillon et Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la Banque européenne d’investissement (BEI). La signature a eu lieu au Lycée Georges Frêche de Montpellier, premier des cinq établissements neufs2 à bénéficier de ce prêt. L’engagement total de la BEI sur ce projet atteindra in fine 400 millions d’euros.

Il s’agit d’un financement d’envergure centré sur la mise aux normes et l’amélioration de l'efficacité énergétique des établissements publics et privés du territoire, avec à la clef la construction de 5 nouveaux établissements, dont un lycée pilote en basse consommation d’énergie, la  rénovation de 43 lycées, mais également la mise en place de chaufferies à bois. En pleine adéquation avec les objectifs de l’Europe 2020, le volet performance énergétique des lycées sera amélioré avec un volet énergies renouvelables du fait des chaufferies à bois mais également grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits des lycées.

En termes financiers, dans le contexte actuel de contraction de l'offre de prêts sur le marché, l’atout majeur de ce financement est de permettre à la Région Languedoc-Roussillon de bénéficier d’un prêt à longue maturité, assorti de conditions financières favorables grâce à la notation "AAA" de la BEI. Ainsi, à titre indicatif et compte tenu des conditions financières en vigueur à la date de signature du contrat, la Région pourrait mobiliser la première tranche de 100 millions d’euros sur une durée de 30 ans à un taux très bas.

Philippe de Fontaine Vive, Vice-président de la BEI, a déclaré lors de cette signature : « Le partenariat de long terme entre la BEI et la Région a été initié dans les années deux mille. Je suis très heureux que la BEI aille encore plus loin aux côtés de la Région Languedoc-Roussillon avec ce premier prêt direct, un an seulement après la mise en place d’un mécanisme commun en faveur des énergies renouvelables. La modernisation des lycées est un élément clef de développement économique, social et humain. Et il est de notre responsabilité de créer les conditions optimales à la connaissance et à l’apprentissage. En agissant ainsi, nous préparons l’avenir des jeunes européens de ce territoire. »

Pour sa part, Christian Bourquin a souligné que « si la Région est en mesure de contractualiser avec la BEI, c'est bien parce qu'elle investit de façon significative en faveur des lycées et plus largement de la jeunesse. Ce partenariat avec la BEI confirme par ailleurs la confiance portée à la bonne santé financière de la Région, et notamment sa capacité à financer de manière équilibrée ses investissements par l'épargne et l'emprunt. »

Ce nouveau financement de la BEI en faveur de la région Languedoc-Roussillon témoigne de l’engagement concret de l’Europe en faveur de l’action climat de ce territoire. Déjà en 2011, la BEI avait accordé un prêt de 200 millions d’euros afin d’accroître la production d’énergie photovoltaïque. Un financement qui témoigne également de l’engagement fort de la BEI en faveur des collectivités territoriales représentant depuis janvier 2012, grâce à l’effet de levier généré avec d’autres partenaires financiers,  près de 6 milliards d’euros d’investissements en France.

Note aux éditeurs :

Banque européenne d’investissement (BEI)

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE.

Avec près de 5 milliards d’euros investis en France en 2011, la BEI a financé 25 projets emblématiques sur l’ensemble du territoire français dans des domaines clefs tels que l’innovation et la modernisation industrielle et énergétique, les infrastructures, la rénovation urbaine, l’efficacité énergétique. Des projets avant tout porteurs d’emploi et axés sur l’action pour le climat, bénéficiant directement aux citoyens dans leur vie quotidienne et professionnelle. 

Contacts presse :

BEI : Anne-Cécile Auguin, a.auguin@eib.org, +352 43 79 83330, +352 621 36 19 48

Site web : www.bei.org/press - Service de presse : +352 4379 21000 – presse@bei.org

Région Languedoc-Roussillon : Stéphanie Grillet, grillet.stephanie@cr-languedocroussillon.fr,

+33 4 67 22 63 62

1 :

En matière d’environnement,  la stratégie « Europe 2020 » a pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 %, faire passer la part des sources d’énergie renouvelable dans la consommation finale d’énergie à 20 % et accroître de 20 % l'efficacité énergétique

2 :

Les quatre autres sont les lycées Marc Bloch à Sérignan, Emile Combes à Argelès, Ernest Ferroul à Lézignan-Corbières et François Andréossy à Castelnaudary


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website