Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BEI/11/25

4 mars 2011

Seychelles : la première liaison internationale à fibres optiques, cofinancée par la Banque européenne d'investissement, va transformer les communications

La Banque européenne d'investissement va accorder un prêt de 8 millions d'EUR à Seychelles Cable Systems Company (SCS) pour l'installation et l'exploitation du premier câble à fibres optiques sous-marin qui reliera les Seychelles au reste du monde. Ce prêt servira à financer un câble de 1 930 km, qui devrait être opérationnel d'ici au second semestre de 2012, entre l'île principale de Mahé et le réseau câblé sous-marin existant d'Afrique de l'Est en Tanzanie.

Cette liaison par fibres optiques devrait améliorer nettement les télécommunications et l'accès à Internet des Seychelles grâce à une capacité de transmission internationale dont le coût sera, selon les estimations, sept fois moins élevé que les tarifs actuels. Une connexion Internet directe par câbles permettra d'améliorer les liaisons en matière de soins et d'éducation, de renforcer la création d'emplois et devrait freiner l'émigration de main-d'œuvre qualifiée.

Plutarchos Sakellaris, vice-président de la Banque européenne d'investissement responsable des opérations de prêt en Afrique, aux Caraïbes et dans le Pacifique, s'est exprimé en ces termes : « Le câble sous-marin reliant les Seychelles et l'Afrique de l'est permettra de combler la fracture numérique et d'abaisser sensiblement le prix des communications par rapport aux liaisons satellitaires actuelles. Ce projet illustre l'engagement de la Banque européenne d'investissement à soutenir un accès à Internet vital pour les entreprises et la population locale au 21e siècle ».

Le concours accordé en faveur du projet de câble sous-marin des Seychelles a été signé à Victoria par Plutarchos Sakellaris et Benjamin Choppy, vice-président de Seychelles Cable Systems Company lors d'une visite officielle aux Seychelles d'une délégation de la Banque européenne d'investissement. Pour M. Choppy, qui est également secrétaire permanent responsable des TIC dans le gouvernement des Seychelles, « la signature de ce contrat de prêt portant sur le financement du câble reliant les Seychelles à l'Afrique de l'est (SEAS – Seychelles East Africa System) est une étape importante pour ce projet qui représente un bond en avant dans le développement du secteur des TIC aux Seychelles ».

Le projet bénéficiera également d'une aide non remboursable de 4 millions d'EUR accordée au titre du Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures, afin de soutenir la participation de la République des Seychelles dans l’actionnariat. Le dividende prévu par les statuts au titre de cette participation servira à fournir un accès à Internet gratuit aux écoles, bibliothèques, hôpitaux et autres services liés au développement social. Danny Faure, vice-président des Seychelles, a déclaré : « La signature du contrat de financement de la BEI pour la construction du SEAS nous rapprochera de l'objectif de l’État qui souhaite offrir aux Seychellois l’accès à des moyens de communication à haut débit à des tarifs abordables, ce qui permettra également au pays de profiter pleinement des avantages qui y sont liés. La décision de la BEI de cofinancer ce projet est un témoignage supplémentaire de la confiance que nos partenaires internationaux, en particulier les institutions financières, portent à l'économie des Seychelles ».

Le coût total du projet, qui s'élève à 27 millions d'EUR, sera couvert au moyen de fonds propres à hauteur de 40 % et de prêts à hauteur de 60 %. Un prêt à long terme sera cofinancé à parts égales par la Banque européenne d'investissement et la Banque africaine de développement, et les apports de fonds propres seront répartis entre trois actionnaires du projet, la République des Seychelles, la société Cable and Wireless Seychelles et la société Airtel.

La Banque européenne d'investissement a déjà soutenu le projet de réseau de câbles sous-marin d'Afrique de l'Est, qui vise à relier une vingtaine de pays côtiers et sans littoral de l'est et du sud de l'Afrique au reste du monde, grâce à un câble à fibres optiques sous-marin à large bande passante et à des liaisons terrestres.

Contacts pour les médias :

Richard Willis, tél. : +352 6215 55758, mél. : r.willis@eib.org

Site Web : www.eib.org/press, service de presse : +352 4379 21000 – press@bei.org

Notes à l'intention des responsables de publication :

  • La Banque européenne d'investissement est l'institution de financement à long terme de l'Union européenne. L'an dernier, la BEI a prêté 72 milliards d'EUR pour le financement de 460 projets dans le monde entier.

  • Le soutien d'un accès à l'information et aux communications à des tarifs abordables est un objectif concret de l'accord ACP-UE (Accord de Cotonou) et du Partenariat UE-Afrique pour le financement d'infrastructures dans les domaines des sciences, de la société de l'information et de l'espace.

  • La Banque européenne d'investissement intervient aux Seychelles depuis 1978.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website