Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

    BEI/02/59 Luxembourg, le 16 juillet 2002

République fédérale de Yougoslavie : prêt de la BEI de 115 millions d'EUR en faveur des transports et des PME

La Banque européenne d'investissement (BEI), l'institution financière de l'Union européenne, va prêter un total de 115 millions d'EUR pour des travaux de réfection routière et les petites et moyennes entreprises (PME) en République fédérale de Yougoslavie (RFY). En visite à Belgrade, M. Ewald Nowotny, vice-président de la BEI, a signé aujourd'hui les accords de prêt correspondant aux opérations suivantes :

- un prêt de 95 millions d'EUR accordé à la République fédérale de Yougoslavie pour la réfection des routes prioritaires et des autoroutes en Serbie qui ont souffert en raison d'un manque prolongé d'entretien. Ce prêt est accordé dans le cadre du projet pluriannuel de réfection routière, que la Banque a lancé avec pour objectif la reconstruction du réseau routier yougoslave ;

le projet, dont l'achèvement est prévu en 2005, porte sur des tronçons routiers d'une longueur de 864 Km situés sur le corridor paneuropéen X (reliant la Croatie à l'ancienne République yougoslave de Macédoine et comportant des radiales vers la Hongrie et la Bulgarie), ainsi que sur des tronçons de routes nationales menant vers la Roumanie, la Bosnie-Herzégovine et le Montenegro. Un autre volet du projet concerne la mise à niveau technique de 29 tronçons routiers jugés particulièrement dangereux du point de vue de la sécurité routière ;

ce projet a été élaboré en collaboration avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement qui envisage, parallélement au financement de la BEI, l'octroi d'un prêt de 76 millions d'EUR ;

    - un prêt de 20 millions d'EUR sous la forme d'un prêt global accordé à la République fédérale de Yougoslavie avec pour agent la Banque nationale de Yougoslavie (BNY) pour financer des investissements réalisés par des PME du secteur privé et des collectivités locales. Dans un premier temps, la BNY acheminera les fonds de la BEI par l'intermédiaire des banques Eksimbanka a.d. Beograd et Komercijalna Banka a.d. Beograd. D'autres banques pourront les rejoindre en temps utile ;

ce prêt global contribuera à financer des petites et moyennes entreprises et des infrastructures publiques de petite dimension et également, en faisant intervenir les grandes banques privées du pays, à la mise à disposition, au plan intérieur, de financements à long terme. Il confirme en outre la volonté de la BEI d'appuyer des projets d'investissement, au travers de partenaires bancaires locaux fiables, réalisés dans les secteurs productifs de l'économie yougoslave et concourant au développement à long terme du pays ;

ce premier prêt de la BEI en faveur du secteur privé yougoslave marque une diversification des secteurs d'intervention et de la clientèle de la BEI dans ce pays, où elle a jusqu'à présent financé, pour l'essentiel, des projets dans le secteur des transports, auquel elle a prêté au total 151 millions d'EUR.

L'assistance technique qui sera fournie pour les deux projets sera financée à l'aide d'une subvention de l'Agence européenne pour la reconstruction, d'un montant de 2 millions d'EUR.

Les prêts signés aujourd'hui portent à 226 millions d'EUR le montant total des prêts de la BEI en faveur des transports et du secteur privé en République fédérale de Yougoslavie depuis décembre 2001, date à laquelle la BEI a recommencé à accorder des prêts en Serbie et au Montenegro. C'est ainsi qu'un prêt de 66 millions d'EUR a contribué à financer la réalisation de travaux urgents sur le réseau routier des deux républiques, ainsi que la modernisation de l'aéroport de Belgrade et la reconstruction du brise-lames dans le port méditerranéen de Bar.

Au début de 2002, la BEI a accordé un prêt de 85 millions d'EUR en faveur de travaux prioritaires de remise en état des principales lignes ferroviaires reliant Belgrade, Podgorica et Bar. La BEI étudie actuellement la possibilité de financer également des aménagements énergétiques, des investissement réalisés par des collectivités locales dans les domaines de l'eau et de l'assainissement et des projets dans les secteurs de l'éducation et de la santé.

    Note au responsable de publication

    La BEI est un acteur de premier plan dans la réalisation des objectifs prioritaires de l'Union européenne. En 2001, les prêts accordés par la BEI pour des projets favorisant la mise en œuvre des politiques de l'Union se sont élevés au total à 37 milliards d'EUR (soit une hausse de 13 % par rapport à 1999). La Banque a consacré 31 milliards d'EUR à des projets situés dans les États membres de l'UE et près de 3 milliards d'EUR dans les pays candidats, tandis que ses prêts dans les autres pays tiers se sont élevés à 3 milliards d'EUR. Pour financer ces opérations, la BEI a emprunté 32 milliards d'EUR sur les marchés internationaux des capitaux.

    Dans le sud-est de l'Europe, la BEI intervient en vertu du mandat pour l'Europe centrale et orientale qu'elle a reçu du Conseil des ministres pour la période 2000-2007 ; ce mandat prévoit une enveloppe de prêts BEI de 9,28 milliards d'EUR au maximum et complète les politiques de coopération menées par l'UE ainsi que, à titre bilatéral, par ses États membres. Pour souligner sa volonté de contribuer à la reconstruction de la région des Balkans, après la guerre, la BEI a joué un rôle actif dans la phase de préparation du programme d'investissement destiné à la reconstruction, en coopération avec la Commission européenne et les autres institutions de financement multilatérales. La liste des projets potentiels qui a été publiée dans l'Étude sur les investissements dans les infrastructures de base en Europe du Sud-Est comprend en tout 85 projets se montant au total à 4 milliards d'EUR. Sur ce nombre, 35 projets à démarrage rapide totalisent 1,1 milliard d'EUR, et la BEI joue un rôle de premier plan dans 14 d'entre eux (montant total : 720 millions d'EUR, soit 65 % du total pour ce type de projets). Cinquante projets, totalisant quelque 3 milliards d'EUR, sont réalisables à brève échéance, la BEI jouant un rôle de premier plan dans 18 d'entre eux (montant : environ 1 milliard d'EUR, soit 33 % de la somme totale pour les projets de cette catégorie).

    Pour de plus amples renseignements, prière de contacter le département « Information et communication » (Mme Helen Kavvadia, tél : +352 4379 3146, télécopie : +352 4379 3189,

    site Internet : http://www.bei.org)

    Pour toutes les questions en rapport avec la passation des marchés, il conviendra de s'adresser directement au promoteur.


Side Bar