Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

Commission européenne

Top News

Bruxelles, vendredi 6 décembre 2013

Top News de la Commission européenne
7 décembre – 10 janvier 2013

Note de Background du Service des porte-parole à l'attention des journalistes
La Commission se réserve le droit d'effectuer des changements

Mercredi 11 décembre: Premiers appels à projets au titre d'Horizon 2020 2

Mercredi 11 et jeudi 12 décembre: Visite du commissaire Hahn en Crête et à Athènes pour aider à orienter les investissements régionaux vers la relance de la Grèce pour la période 2014-2020 4

Vendredi 13 décembre: La Commission va proposer un cadre de qualité pour les restructurations 6

Mercredi 18 décembre (date à confirmer): La Commission présente un train de mesures concernant la qualité de l'air 8

Janvier (date à confirmer): la Commission va proposer un règlement visant à renforcer EURES, le réseau européen des services de l’emploi 9

Mercredi 11 décembre: Premiers appels à projets au titre d'Horizon 2020

La nouvelle:

Le 11 décembre, la Commission européenne annoncera les domaines de recherche et d'innovation qu'elle propose de financer durant les deux premières années du programme Horizon 2020, le plus gros programme-cadre de recherche de l'UE à ce jour, doté d'une enveloppe de près de 80 milliards d'euros sur sept ans. Lors d'une conférence de presse à Bruxelles, la commissaire chargée de la recherche, de l'innovation et de la science, Mme Máire Geoghegan-Quinn, passera en revue les possibilités de financement offertes aux chercheurs, aux universités et aux entreprises.

Le contexte:

Axé sur l'obtention de résultats pour l'économie et la société, Horizon 2020 couvre les questions les plus importantes aux yeux des citoyens: stimuler la croissance, créer des emplois de meilleure qualité et répondre aux problématiques sociétales. Des financements pourront être octroyés à des projets transnationaux de recherche collaborative, également ouverts à des partenaires internationaux; à des partenariats public-privé et public-public visant des objectifs spécifiques, tels que la mise au point de nouveaux médicaments ou de voitures à hydrogène; à des projets de recherche exploratoire menés par des scientifiques de rang mondial ou de jeunes chercheurs en début de carrière; et à des projets de petites entreprises, sous la forme de subventions ou de financements indirects, tels que des prêts et des capitaux à risque. La majeure partie du financement de l'UE est proposée via des appels à la concurrence publiés sur un site internet spécifique (le portail des participants). Les appels sont évalués par des experts indépendants, classés puis sélectionnés en vue d'un financement. Horizon 2020 vise à soutenir l'ensemble de la chaîne de l'innovation, de l'idée digne d'intérêt au laboratoire puis au marché, de manière à contribuer à la compétitivité à long terme de l'Europe. Horizon 2020 financera également des projets visant à encourager le débat sur le rôle de la science dans la société, et vise à aider les régions les moins performantes de l'UE, par des incitations, à renforcer leur base scientifique.

L'événement:

Mme Máire Geoghegan-Quinn lancera les premiers appels à la concurrence lors d'une conférence de presse. Au préalable, les correspondants basés à Bruxelles pourront assister à un exposé technique informel. Des séances d’information auront également lieu dans les représentations de la Commission de plusieurs États membres.

Un communiqué de presse, un MEMO et d'autres informations générales seront publiés.

  1. Diffusion sur EbS

Les sources:

Horizon 2020: http://ec.europa.eu/horizon2020

Portail des participants: http://ec.europa.eu/research/participants/portal

  • I-075812 UE: Recherche - Horizon 2020, 2013 (Partie 1)

  • I-077412 UE: Recherche - Horizon 2020, 2013 (Partie 2)

Les contacts:

Michael Jennings +32 2 296 33 88 michael.jennings@ec.europa.eu

Inma Martinez Garcia +32 2 298 73 03 inmaculada.martinez-garcia@ec.europa.eu

Mercredi 11 et jeudi 12 décembre: Visite du commissaire Hahn en Crête et à Athènes pour aider à orienter les investissements régionaux vers la relance de la Grèce pour la période 2014-2020

La nouvelle:

La semaine prochaine (les 11 et 12 décembre), poursuivant sa visite dans les 13 régions de Grèce, M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique régionale, se rendra en Crête où il rencontrera des représentants politiques et des entrepreneurs, avec lesquels il s'entretiendra de la façon de s'assurer que les investissements effectués au titre de la politique régionale produisent des résultats concrets pour les citoyens. Il se rendra ensuite à Athènes pour aborder avec M. Samaras, premier ministre, et M. Hatzidakis, ministre du développement, les priorités de la prochaine période de programmation. Plus de 14 milliards d'euros seront alloués à la Grèce au titre des Fonds structurels européens et du Fonds européen d'investissement en vue d'accélérer la relance et de renforcer la compétitivité du pays.

Le contexte:

La Grèce a accompli des progrès notables dans le cadre défini par le programme d'assistance de l'Union tel qu'il figure dans le protocole d'accord. Pour ce qui est de l'absorption des Fonds structurels, la Grèce se classe à présent en quatrième position au sein de l'Union. Des réformes structurelles importantes ont été mises en œuvre et les efforts réalisés en matière d'assainissement budgétaire commencent à porter leurs fruits. La Grèce et ses régions achèvent actuellement leurs plans et stratégies concernant les modalités d'utilisation des investissements de l'Union pour la prochaine période budgétaire. Ce processus s'effectue en concertation avec la Commission européenne, dans le cadre de l'«accord de partenariat». Il permettra de définir la stratégie en tenant compte de la réforme de la politique de cohésion et des points forts spécifiques des régions et en mettant clairement l'accent sur l'économie réelle.

L'événement:

Mercredi 11 décembre

Le commissaire Hahn se rendra en Crète où il rencontrera le gouverneur régional ainsi que des représentants des autorités locales et des parties intéressées. Il visitera également les sites de projets régionaux innovants cofinancés par l'Union tels que la Fondation pour la recherche et la technologie (FORTH).

Jeudi 12 décembre: Athènes

8 h 45: réunion avec M. Costis Hatzidakis, ministre du développement

10 h 00: réunion avec M. Antonis Samaras, premier ministre

11 h 30: discours d'ouverture du commissaire Hahn lors de la conférence intitulée «La politique européenne de développement urbain dans la pratique»

13 h 45: conférence de presse

15 h 15: réunion avec M. Ioannis Michelakis, ministre de l'intérieur

Les sources:

Un communiqué de presse (discours) sera publié le jeudi 12 décembre via RAPID:

  1. Les couvertures vidéo et photo seront disponibles sur Ebs http://ec.europa.eu/avservices

Twitter: @EU_Regional @JHahnEU

Informations concernant les Fonds structurels en Grèce: http://ec.europa.eu/regional_policy/index_fr.cfm

Les contacts:

Shirin Wheeler +32 22966565; +32 460766565 shrin.wheeler@ec.europa.eu

Annemarie Huber +32 22993310; +32 460793310 annemarie.huber@ec.europa.eu

Vendredi 13 décembre: La Commission va proposer un cadre de qualité pour les restructurations

La nouvelle:

Le 13 décembre, la Commission européenne présentera une communication établissant un cadre de qualité de l’Union européenne pour l’anticipation des changements et des restructurations. Ce document donnera aux entreprises, travailleurs, syndicats, organisations patronales et administrations publiques des orientations visant à faciliter l’adaptation des entreprises et les transitions sur le marché du travail grâce à une meilleure anticipation des besoins en capital humain et à un renforcement des investissements dans ce domaine, tout en limitant le plus possible les incidences sociales de tout processus de restructuration. La communication met en lumière de bonnes pratiques en matière d’anticipation des besoins de compétences et de formation, expérimentées dans des situations réelles, également dans le but d’accroître la cohérence des mesures prises par les acteurs de la restructuration. Le cadre de qualité englobe aussi la législation et les actions actuelles de l’Union dans ce domaine, y compris l’aide financière.

La Commission entend inviter les États membres à soutenir et à promouvoir la mise en œuvre du cadre de qualité pour les restructurations, en particulier dans le secteur public, et compte appeler toutes les parties prenantes à coopérer dans le respect de ces principes. Elle suivra l’application de ce cadre de qualité en vue d’une éventuelle révision d’ici à 2016.

Le contexte:

Le cadre de qualité pour l’anticipation des changements et des restructurations fait suite au livre vert intitulé «Restructurations et anticipation du changement: quelles leçons tirer de l’expérience récente?», publié en janvier 2012 (IP/12/23). Il répond aussi à la demande formulée par le Parlement européen le 15 janvier 2013 dans sa résolution sur l’information et la consultation des travailleurs, l’anticipation et la gestion des restructurations (connue sous le nom de «rapport Cercas»).

L’observatoire européen du changement (EMCC) a enregistré depuis 2002 plus de 16 000 restructurations qui se sont accompagnées d’une perte nette de 2 millions d’emplois. Les restructurations frappent tous les pays européens et sont une source de préoccupation majeure en période de récession, ce qui rend d’autant plus nécessaires les investissements dans le capital humain et la gestion adéquate des restructurations.

L’événement:

Un dossier de presse sera disponible le jour même.

Les sources:

Pour de plus amples informations sur les restructurations:

http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=89&langId=fr&newsId=1166&furtherNews=yes

Les contacts:

Jonathan Todd +32 22994107 jonathan.todd@ec.europa.eu

Cécile Dubois +32 22951883 cecile.dubois@ec.europa.eu

Mercredi 18 décembre (date à confirmer): La Commission présente un train de mesures concernant la qualité de l'air

La nouvelle:

Le 18 décembre (date à confirmer), la Commission européenne présentera une révision de la législation relative à la qualité de l'air ainsi qu'une stratégie qui confirme les objectifs fixés pour 2020 dans le cadre de la mise en œuvre du protocole de Göteborg et qui définit de nouveaux objectifs visant à réduire un certain nombre d'incidences sur la santé et l'environnement au-delà de 2020, d'ici à 2025 et à l'horizon 2030. Elle comprendra:

  1. une version révisée de la directive sur les plafonds d'émission nationaux en vue de mettre en œuvre des réductions jusqu'en 2030;

  2. la ratification du protocole de Göteborg; et

  3. une proposition législative visant à réduire les émissions atmosphériques provenant des installations de combustion moyennes.

Le contexte:

La pollution atmosphérique est la première cause de mortalité d'origine environnementale dans l'Union. Chaque année, 400 000 personnes meurent prématurément en Europe en raison de maladies provoquées par la pollution atmosphérique. Cette pollution engendre des coûts très importants pour la santé publique, l'économie et l'environnement. La Commission européenne a élaboré un train de mesures concernant la qualité de l'air qui poursuit comme objectif de faire en sorte, d'une part, que toutes les zones polluées soient mises en conformité d'ici à 2020 et, d'autre part, que l'Europe s'engage sur la bonne voie pour parvenir à mettre en œuvre les lignes directrices de l'OMS au-delà de 2030.

L'événement:

12 h 30 (à confirmer): conférence de presse avec M. Janez Potočnik, commissaire européen chargé de l'environnement, dans la salle de presse du Berlaymont: le commissaire présentera les principaux éléments de la révision de la politique en matière de qualité de l'air. D'autres informations plus spécifiques seront fournies lors d'un exposé technique (heure à confirmer).

Un communiqué de presse sera publié le même jour.

  1. Diffusion sur EbS.

Les sources:

Révision de la politique de l'Union en matière de qualité de l'air:

http://ec.europa.eu/environment/air/review_air_policy.htm

Les contacts:

Joe Hennon +32 22953593 joseph.hennon@ec.europa.eu

Julija Perlova +32 22913763 julija.perlova@ext.ec.europa.eu

Janvier (date à confirmer): la Commission va proposer un règlement visant à renforcer EURES, le réseau européen des services de l’emploi

La nouvelle:

Le 16 décembre, la Commission va présenter une proposition de règlement visant à moderniser EURES, le réseau paneuropéen des services de l’emploi, afin de renforcer son soutien aux demandeurs d’emploi et aux employeurs. Le réseau EURES remanié permettrait:

  1. de donner à chaque demandeur d’emploi de l’Union un meilleur accès en ligne à un plus grand nombre d’offres d’emploi dans toute l’Europe,

  2. d’apparier automatiquement les C.V. et offres d’emploi concordants dans toute l’Europe,

  3. d’apporter une aide personnalisée aux demandeurs d’emploi mobiles,

  4. de proposer des services spécialisés aux employeurs désireux de recruter des personnes de toute l’Europe et

  5. de diffuser des informations plus précises sur les conditions de vie et de travail dans les États membres.

En particulier, le règlement élargirait le réseau à plusieurs nouveaux acteurs, dont les partenaires sociaux et les services privés de l’emploi. Il indiquerait aussi le niveau minimal de service dont doivent pouvoir bénéficier tous les demandeurs qui souhaitent travailler dans un autre État membre. En outre, il étendrait EURES aux offres d’apprentissage et de stage. 

Le contexte:

La mobilité des travailleurs peut contribuer à réduire les écarts considérables constatés entre les taux de chômage des jeunes dans les différents pays européens et combler la pénurie de main-d’œuvre qui frappe certains secteurs. La Commission s’emploie à soutenir les personnes disposées à se rendre dans un autre pays pour y trouver un emploi. Le nouveau règlement EURES qu’elle propose fait partie des mesures qui faciliteraient la libre circulation des travailleurs, au même titre que la proposition de la Commission d’avril 2013 visant à améliorer l’application du droit de libre circulation des travailleurs (IP/13/372, MEMO/13/384) et la récente communication sur la libre circulation des personnes (IP/13/1151, MEMO/13/1041).

EURES, le réseau européen des services de l’emploi, a vu le jour en 1993. Au 3 décembre 2013, il regroupait 2 185 278 offres d’emplois, 1 234 922 C.V. et 32 335 employeurs enregistrés dans 32 pays européens.

L’événement:

Un dossier de presse sera disponible le jour même.

Les sources:

Plus d’informations sur EURES.

Les contacts:

Jonathan Todd +32 22994107 jonathan.todd@ec.europa.eu

Cécile Dubois +32 22951883 cecile.dubois@ec.europa.eu


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website