Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

Commission européenne

Top News

Bruxelles, vendredi 21 décembre 2012

Top News de la Commission européenne
22 décembre 2012 – 25 janvier 2013

Note de Background du Service des porte-parole à l'attention des journalistes
La Commission se réserve le droit d'effectuer des changements

Mardi 8 Janvier: La Commission présente l'examen annuel 2012 des évolutions de l'emploi et de la situation sociale en Europe 2

Mercredi 9 janvier: Plan d'action pour l'Entrepreneuriat 2020 4

Mercredi 9 janvier: La Commission présente le centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) 6

Samedi 12 janvier: Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso assiste à la cérémonie d'ouverture de «Marseille-Provence 2013 - Capitale européenne de la culture" 7

Dimanche 20 janvier: Mme Vassiliou assiste à la cérémonie d’ouverture des festivités à Cassovie, Capitale européenne de la culture de 2013 9

Mercredi 24 janvier: La Commission adopte son paquet mensuel d'infractions 11

Mardi 8 Janvier: La Commission présente l'examen annuel 2012 des évolutions de l'emploi et de la situation sociale en Europe

La nouvelle:

Le 8 Janvier, le commissaire Andor présentera l'examen de 2012 des évolutions de l'emploi et social en Europe couvrant des questions importantes comme le chômage de longue durée, la polarisation des salaires et le fonctionnement des systèmes de protection sociale.

Après cinq années de crise économique, la récession est de retour, le chômage a atteint des niveaux sans précédent depuis près de deux décennies et la situation sociale se détériore également. Certains groupes présentant un risque accru de pauvreté, comme les jeunes adultes, les enfants et certains migrants, connaissent actuellement une situation encore plus défavorable. Le rapport 2012 analyse à la fois les risques d'entrer dans la pauvreté et les perspectives d'y échapper, avec des différences frappantes entre les États membres.

L'évolution des salaires ont également fait l'objet d'une attention croissante tout au long de la crise en raison de leur importance pour la compétitivité, la demande intérieure et de l'emploi ainsi que les inégalités sociales. Toute analyse objective de ce sujet complexe doit tenir compte de ces multiples dimensions, et cet examen vise à apporter une contribution substantielle. Le rapport 2012 analyse également le fonctionnement des systèmes de protection sociale européens ces dernières années. Dans le même temps, en reconnaissant l'importance du volet des recettes de l'État providence, la revue présente des données sur l'évolution récente des systèmes fiscaux, les changements dans la base d'imposition et de leur emploi et les effets redistributifs.

Le contexte:

L'analyse du rapport 2012 vient supporter le Rapport Annuel de Croissance de 2013 ainsi qu'un certain nombre de nouvelles initiatives de la Commission. En 2012, la Commission a adopté deux séries de mesures soutenant les efforts des États membres en vue de progresser vers les objectifs d'Europe 2020, malgré un environnement économique dégradé. Tout d'abord, en Avril 2012, la Commission a adopté le paquet emploi, qui établit un programme renforcé pour la création d'emplois et pour des marchés du travail dynamiques. Deuxièmement, la Commission a répondu au fait que les jeunes soient particulièrement touchés par la crise par de nombreuses manières différentes, comme on peut le voir dans le présent rapport. Puis en Décembre 2012 la Commission a adopté un Paquet Emploi des Jeunes, qui comprend une proposition pour le développement des régimes de garantie pour les jeunes à travers l'Union. La Commission devrait adopter le troisième paquet de cette série, un paquet d'investissement social, au début de 2013. Ce paquet final visera à aider à concilier la nécessité d'efficacité et d'activation des politiques sociales à la crise budgétaire dans de nombreux États membres.

L’événement:

12h30: Conférence de presse du Commissaire László Andor dans la salle de presse du Berlaymont.

13h00: Exposé technique "off-the-record"

IP et MEMO seront disponibles le même jour.

  1. Disponible sur EbS

Les sources:

Le texte du rapport sera disponible en ligne.

Site du Commissaire Andor:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/andor/index_fr.htm

Les contacts:

Jonathan Todd +32 2 299 41 07 jonathan.todd@ec.europa.eu

Nadège Defrère +32 2 296 45 44 nadege.defrere@ec.europa.eu

Mercredi 9 janvier: Plan d'action pour l'Entrepreneuriat 2020

La nouvelle:

Pour renouer avec la croissance, l’Europe a besoin de plus d’entrepreneurs. La Commission proposera un projet en faveur d’une nouvelle culture de l’entrepreneuriat en Europe, en mobilisant les États membres et toutes les parties prenantes afin d’exploiter le potentiel des millions d’Européens prêts à devenir leur propre patron.

Le plan d’action pour l'Entrepreneuriat 2020 mettra l’accent sur la nécessité d’opérer un profond changement culturel en Europe, grâce à une éducation à l’esprit d’entreprise efficace. Il contiendra des mesures spécifiques visant à aider les entrepreneurs en herbe appartenant à certains groupes sociaux, tels que les jeunes, les femmes, les seniors, les migrants et les chômeurs. De plus, il s’attachera à éliminer les obstacles à l’entrepreneuriat, notamment en facilitant l’accès au financement, en réduisant les démarches administratives et en donnant une deuxième chance aux entrepreneurs ayant subi une faillite non frauduleuse.

Le contexte:

Depuis 2008, l’Europe souffre des effets de la plus grave crise économique qu’elle ait connue en 50 ans: pour la première fois, le nombre de chômeurs dépasse les 25 millions et, dans la majorité des États membres, les petites et moyennes entreprises (PME) n’ont pas encore été capables de rebondir et de revenir aux niveaux antérieurs à la crise.

L’entrepreneuriat est un puissant moteur de croissance économique: il crée des entreprises et des emplois, ouvre des marchés et favorise le développement de nouvelles compétences et aptitudes. Il renforce la compétitivité et la capacité d’innovation des entreprises. La commercialisation d’idées nouvelles améliore la productivité et génère de la richesse. Sans les emplois créés par les nouvelles entreprises, le taux moyen de croissance nette de l’emploi en Europe serait négatif. Les nouvelles entreprises, en particulier les PME, représentent la principale source de nouveaux emplois: elles en créent plus de 4 millions chaque année en Europe.

Parallèlement à ce plan d’action, la Commission publiera l’Eurobaromètre 2012 sur les attitudes des Européens à l’égard de l’esprit d’entreprise (voir ci‑dessous).

L’événement:

Le vice-président de la Commission, M. Antonio Tajani, commissaire à l’industrie et à l’entrepreneuriat, présentera les principaux messages de ce nouveau plan d’action lors d’une conférence organisée dans la salle de presse de la Commission (horaire à confirmer). Un communiqué de presse, des rapports et des documents de synthèse seront disponibles le jour de la conférence de presse.

  1. Diffusion sur EbS

Les sources:

Eurobaromètre 2009: Attitudes des Européens à l’égard de l’esprit d’entreprise

Promouvoir l’esprit d’entreprise

  1. I-070899 Petites et moyennes entreprises - Partie 1

  2. I-070900 Petites et moyennes entreprises - Partie 2

  3. I-070901 Petites et moyennes entreprises - Partie 3

Les contacts:

Carlo Corazza +32 2 29 51 752 Carlo.Corazza@ec.europa.eu

Sara Tironi +32 2 29 90 403 Sara.Tironi@ec.europa.eu

Mercredi 9 janvier: La Commission présente le centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3)

La nouvelle:

Le 9 janvier le centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) sera présenté par Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée des affaires intérieures, et le Directeur du Centre, Troels Oerting, avant l'inauguration officielle qui aura lieu dans les locaux d'Europol à La Haye le 11 Janvier.

Le contexte:

L'Internet est devenu une partie intégrale de notre société et de l'économie et environ quatre-vingts pour cent des jeunes Européens communiquent via les réseaux sociaux. Mais comme de plus en plus de nos transactions quotidiennes se font en ligne, l'activité criminelle en ligne augmente également. Elle varie entre la vente de cartes de crédit volées, pour aussi peu qu'un euro, l'usurpation d'identité et les abus sexuels commis contre des enfants, à de graves cyber-attaques contre les institutions. Malheureusement, peu de ces crimes sont signalés à la police, et même moins sont résolus. Le risque de se faire attraper est faible, tandis que les récompenses sont démesurées.

C'est pourquoi la Commission européenne a créé un centre européen de lutte contre la cybercriminalité. Le centre, situé au sein d'Europol, se focalise sur la cybercriminalité commis par des groupes criminels organisés, en particulier ceux qui génèrent de grands bénéfices grâce à des actes criminels tels que la fraude en ligne et la cybercriminalité extrêmement nuisible aux victimes, telle que l'exploitation sexuelle des enfants en ligne. L'EC3 aidera à mieux identifier les menaces de la cybercriminalité les plus dangereuses; suivre les principaux groupes de cybercriminels au niveau de l'UE et soutenir les enquêtes de cybercriminalité des États membres.

L’événement:

Cecilia Malmström et le Directeur du Centre, Troels Oerting présenteront l'EC3 lors du briefing de midi dans la salle de presse de la Commission. Un communiqué de presse et un MEMO seront disponibles le 9 Janvier. Des séquences des locaux de l'EC3 et des entretiens avec des experts et le chef de l'EC3, Troels Oerting, seront disponibles sur EBS à partir du 7 Janvier.

  1. Disponible sur EbS

Les sources:

Information on Commissioner Malmström:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/malmstrom/index_en.htm

Information on DG Home Affairs:

http://ec.europa.eu/dgs/home-affairs/index_en.htm

Les contacts:

Michele Cercone +32 2 298 09 63 michele.cercone@ec.europa.eu

Tove Ernst +32 2 298 67 64 tove.ernst@ec.europa.eu

Samedi 12 janvier: Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso assiste à la cérémonie d'ouverture de «Marseille-Provence 2013 - Capitale européenne de la culture"

La nouvelle:

Le 12 janvier prochain, le président de la Commission José Manuel Barroso participera à la cérémonie d'ouverture de "Marseille-Provence 2013 - Capitale européenne de la culture" au Musée des Civilisations d'Europe et de Méditerranée (MUCEM).

Les événements d'ouverture auront lieu les 12 et 13 Janvier et marqueront le coup d'envoi d'un programme culturel d'un an qui devrait attirer des visiteurs de toute l'Europe et au-delà pour découvrir la ville et sa région. Le lancement comprendra quatre principaux points forts: l'ouverture d'une exposition d'art contemporain à Aix-en-Provence, une célébration publique à Marseille, une chasse au trésor à Marseille-Provence et un feu d'artifice à Arles pour terminer ce week-end de lancement.

Le contexte:

Les capitales européennes de la culture sont l'une des initiatives culturelles les plus connues de l'UE. Leur but est de promouvoir et de célébrer l'héritage et la diversité culturelles de l'Europe, ainsi que de promouvoir la compréhension mutuelle et le dialogue interculturel. Les capitales européennes de la culture sont aussi l'occasion pour les villes de stimuler le tourisme, les emplois et la croissance, et de transformer leur image.

Une capitale qui intègre la culture dans le cadre d'une stratégie de développement à long terme peut entraîner d'importants avantages culturels, économiques et sociaux à long terme. En moyenne, ce statut conduit à une augmentation de 12% du tourisme et à des millions de visites à des manifestations culturelles, avec des bénéfices importants pour les secteurs de vente au détail, de l'hôtellerie et de la restauration. L'initiative peut aussi être un catalyseur pour la régénération et la création d'infrastructures culturelles, tout en contribuant à promouvoir de nouvelles compétences pour les opérateurs culturels et renforcer la vitalité culturelle et l'esprit international d'une ville.

Depuis 2010, chaque capitale européenne de la culture qui respecte les engagements pris lors de la phase de sélection reçoit le Prix Melina Mercouri, d'une valeur d'1,5 million d'euros. En outre, de nombreuses capitales bénéficient d'un financement supplémentaire du Fonds européen de développement régional.

Lille fut la dernière ville française à recevoir le titre en 2004. Lille 2004 a créé un héritage très positif pour la ville, la région et la culture locale. Les autres précédentes Capitales européennes de la culture françaises ont été Paris en 1989 et Avignon en 2000. Košice en Slovaquie partagera également le titre de Capitale européenne de la culture en 2013.

L’événement:

Président de la Commission José Manuel Barroso, prononcera un discours lors de la cérémonie d'ouverture de «Marseille-Provence 2013 - Capitale européenne de la Culture» au Musée des Civilisations d'Europe et de Méditerranée (MUCEM).

  1. Disponible sur EbS

Les sources:

Plus d'informations sur la Direction Générale à la Culture:

http://ec.europa.eu/culture/index_fr.htm

Plus d'informations sur Marseille-Provence 2013 – Capitale européen de la culture:

http://www.mp2013.fr/

Plus d'informations sur le Président de la Commission européenne José Manuel Barroso:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/president/index_fr.htm

Les contacts:

Dennis Abbott +32 2 295 92 58 dennis.abbott@ec.europa.eu

Dina Avraam +32 2 295 96 67 dina.avraam@ec.europa.eu

Dimanche 20 janvier: Mme Vassiliou assiste à la cérémonie d’ouverture des festivités à Cassovie, Capitale européenne de la culture de 2013

La nouvelle:

Le 20 janvier, la commissaire européenne à la culture, Mme Vassiliou, assistera à la cérémonie d’ouverture de «Košice 2013 – Capitale européenne de la culture» au Théâtre d’État de la ville.

Les festivités, qui auront lieu les 19 et 20 janvier, marqueront le début d’un programme culturel qui, tout au long de l’année, présentera Cassovie (ou Košice) comme une ville à la croisée des anciennes routes entre l’Orient et l’Occident. Elles se tiendront en différents endroits de la ville, notamment au Théâtre d’État, à la Steel Arena, au Podium et dans divers bars, restaurants et lieux culturels.

Le contexte:

Les Capitales européennes de la culture sont l’une des initiatives culturelles de l’Union les plus connues. L’initiative a pour but de mettre en valeur et de célébrer la richesse et la diversité des cultures en Europe, ainsi que de favoriser la compréhension mutuelle et le dialogue interculturel. Le titre est aussi l’occasion pour les villes de doper le tourisme, l’emploi et la croissance et de transformer leur image.

La Capitale qui inscrit la culture dans une stratégie de développement à long terme peut compter sur des retombées culturelles, économiques et sociales considérables sur le long terme. Les Capitales enregistrent en moyenne 12 % de touristes en plus et attirent des millions de visiteurs, qui font gonfler les recettes des secteurs de la vente au détail, de l’hôtellerie et de la restauration. Le titre peut aussi inciter la ville à se renouveler, à créer de nouvelles infrastructures culturelles, à aider financièrement les acteurs du monde culturel à se diversifier, ainsi qu'à redynamiser leur vie culturelle et à se faire connaître davantage du reste du monde.

Depuis 2010, les Capitales européennes de la culture qui respectent les engagements pris au stade de la sélection se voient décerner le prix Melina Mercouri, doté de 1,5 million d’euros. En outre, un grand nombre de Capitales bénéficient d’une intervention complémentaire du Fonds européen de développement régional.

C’est la première fois qu’une ville slovaque remporte le titre. C’est l’occasion pour Cassovie, sa région et la Slovaquie tout entière d’attirer l’attention sur elles et sur le plus vaste projet culturel de l’histoire du pays, projet qui est prometteur.

Depuis 1985, plus de quarante villes ont été désignées Capitales européennes de la culture.

L’événement:

La commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, Mme Vassiliou, prononcera un discours à la cérémonie d’ouverture qui se tiendra au Théâtre d’État de Cassovie, tout comme le maire de Cassovie, M. Richard Raši, le ministre de la culture slovaque, M. Marek Maďarič, et le président de la région de Cassovie, M. Zdenko Trebuľa.

  1. Disponible sur EbS

Les sources:

Site web de la Commission sur le programme Culture:

http://ec.europa.eu/culture/index_fr.htm

Site web créé par Cassovie pour l’occasion (en slovaque, en anglais et en hongrois):

http://www.kosice2013.sk/en/

Site web de Mme Vassiliou:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/vassiliou/index_fr.htm

Les contacts:

Dennis Abbott +32 2 295 92 58 dennis.abbott@ec.europa.eu

Dina Avraam +32 2 295 96 67 dina.avraam@ec.europa.eu

Mercredi 24 janvier: La Commission adopte son paquet mensuel d'infractions

La nouvelle:

Le 24 janvier 2013, la Commission européenne adoptera le paquet mensuel d'infractions. Ces décisions concernent tous les Etats membres et la plupart des politiques de l'UE et visent à faire appliquer le droit européen partout en Europe, dans l'intérêt des citoyens et des entreprises.

Le contexte:

En vertu de l'article 258 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, la Commission a le pouvoir d'engager des poursuites contre un Etat membre qui ne respecte pas ses obligations au regard du droit européen.

Il existe trois étapes successives: Lettre de mise en demeure, Avis motivé et Saisine de la Cour de Justice.

Si, en dépit d'une condamnation par la Cour, l'Etat membre ne se met pas en conformité avec le droit européen, une nouvelle infraction est engagée conformément à l'article 260 du traité. Après un seul avertissement, la Commission peut traduire de nouveau un Etat membre devant la Cour et peut aussi proposer d'imposer des astreintes financières sur la base de la durée et de la gravité de l'infraction et de la taille de l'Etat membre.

L’événement:

Un mémo sur l'ensemble des saisines et des avis motivés adoptés, des communiqués de presse sur chaque saisine et un mémo sur la procédure elle-même seront disponibles le jour même sur Rapid:

http://europa.eu/rapid/

Les contacts:

Sur la coordination du paquet Infractions:

Jonathan Todd +32 2 299 41 07 jonathan.todd@ec.europa.eu

Pour toute question sur une infraction en particulier, merci de contacter le porte-parole concerné.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website