Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

AGENDA/11/21

Bruxelles, vendredi 10 June 2011

Top News de la Commission Européenne
10 june – 14 july 2011

Note de Background du Service du Porte-parole à l’attention des journalistes.
La Commission se réserve le droit d'effectuer des changements

Lundi 13 juin: La Commission européenne annonce l’octroi de 10 millions € pour l’achat de vaccins vitaux 2

Mardi 14 Juin: Conférence internationale sur les produits de base et matières premières: défis et réponses politiques 4

Jeudi 16 juin: La Commission adopte le paquet d'infractions 6

Jeudi 16 juin: Rapport annuel sur la qualité des eaux de baignade en Europe 7

Lundi 20 Juin: Prix européen d'architecture contemporaine / Mies van der Rohe 9

Mercredi 22 juin (date à confirmer): La Commission adopte une nouvelle stratégie antifraude 11

Vendredi 1er juillet: Entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre l’UE et la Corée du Sud 13

Lundi 13 juin: La Commission européenne annonce l’octroi de 10 millions € pour l’achat de vaccins vitaux

La nouvelle:

M. Andris Piebalgs, membre de la Commission chargé du développement, représentera la Commission européenne lors de la conférence «Saving Children's Lives», qui rassemblera les donateurs de la GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination) le 13 juin à Londres. Le commissaire annoncera une promesse de contribution de 10 millions € en vue de vacciner des millions de personnes contre des maladies pour lesquelles il existe une prévention.

Des donateurs du monde entier se réuniront et s'engageront fermement à financer de nouveaux vaccins destinés aux pays les plus pauvres de la planète. La GAVI aurait besoin de 3,7 milliards USD au total pour être à la hauteur de ses ambitions c’est‑à‑dire vacciner près de 250 millions d’enfants au cours des cinq prochaines années, ce qui permettrait de sauver près de 4 millions de vie.

Le contexte:

La Commission européenne a récemment annoncé une contribution de 20 millions € en faveur de la GAVI pour la période 2011‑2013. Cette somme vient s’ajouter à son engagement précédent de 220 millions €, destiné à financer des programmes de vaccination et dont 53,4 millions € ont été alloués à la GAVI.

La Commission européenne consacre en moyenne plus d’un demi‑milliard d’euros par an à la santé dans les pays en développement. Il s’agit principalement d’une aide directe visant à soutenir l’efficacité des systèmes de santé (médicaments et vaccins) à l’échelon national, mais un soutien est également apporté à certaines initiatives mondiales en matière de santé, comme la GAVI ou le Fonds mondial.

La GAVI est un partenariat public‑privé qui a pour objectif de sauver des enfants grâce à la vaccination. On estime que l’action de la GAVI aura permis de vacciner 300 millions d’enfants dans 72 pays à l’échéance de la fin 2010.

L’événement:

13 juin, conférence «Saving Children's Lives» des donateurs de la GAVI en faveur de la vaccination.

Le communiqué de presse (IP) et la note d’information (MEMO) seront disponibles le 10 juin.

Les sources:

Informations générales sur la conférence des donateurs: http://www.gavialliance.org/resources/Doc_1_Overview_of_pledging_conference.pdf

Site internet du commissaire M. Piebalgs:

Travaux de la Commission européenne dans le domaine de la santé:

http://ec.europa.eu/europeaid/what/health/index_fr.htm

Les contacts:

Catherine Ray: +32 22969921 Catherine.Ray@ec.europa.eu

Wojtek Talko: +32 22978551 Wojtek.Talko@ec.europa.eu

Mardi 14 Juin: Conférence internationale sur les produits de base et matières premières: défis et réponses politiques

La nouvelle:

Mardi 14 juin, la Commission organisera une conférence sur les "Produits de base et matières premières: défis et réponses politiques". Le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ainsi que le Président de la République Française, M. Nicolas Sarkozy, prononceront chacun un discours entre 11h00 et11h30. Les causes de la volatilité des prix et notamment le rôle des marchés seront discutés lors de cette conférence. Il s'agira de se pencher sur la meilleure manière pour les pays européens de garantir un approvisionnement sécurisé en produits de base et matières premières. Il sera également mis en lumière le type de réponses politiques qui pourraient être nécessaires au G20 ainsi qu'à l'OMC et dans d'autres organisations internationales.

Parmi les participants à la conférence, seront présents des représentants de gouvernements, de l'industrie, du monde financier, ainsi que des leaders d'opinions, venant d'Australie, d'Afrique, du Brésil, de Chine, d'Inde, de Russie, des Etats-Unis, etc. De nombreuses organisations internationales seront également présentes: la Banque Mondiale, l'OCDE, l'Agence Internationale de l'Energie, et la Commission de l'Union Africaine. Plusieurs membres de la Commission européenne, dont le Vice-président Tajani et les Commissaires Cioloş, Oettinger, Barnier, Rehn et de Gucht, contribueront aux différentes discussions de groupes thématiques.

Le contexte:

La conférence prendra place dans le cadre des discussions du G20 qui sont en cours, sous la présidence française, et quatre mois après l'adoption par la Commission de la Communication "Relever les défis posés par les marchés des produits de base et les matières premières" (IP/11/122). Le sommet du G20 se déroulera à Cannes les 3 et 4 novembre.

L'événement:

La conférence se déroulera dans le bâtiment Charlemagne le 14 juin, de 9h45 à 18h15.

L'inscription en ligne est maintenant terminée, mais les journalistes sont invités à assister à l'événement et pourront s'inscrire sur place dès 8h30, sous réserve de places disponibles.

Le discours délivré par le Président Barroso sera disponible le jour de la conférence.

La conférence est organisée par le Bureau des Conseillers de Politique européenne (BEPA), placé directement sous l'autorité du Président.

  • Disponible sur EBS

Les sources:

Page web de la conférence "Produits de base et matières premières: défis et réponses politiques "

Site web du Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso:

Site web du BEPA

Les contacts:

Pia Ahrenkilde-Hansen +32 2 295 3070 pia.ahrenkilde-hansen@ec.europa.eu

Cezary Lewanowicz +32 2 29 93 050 cezary.lewanowicz@ec.europa.eu

Jens Mester +32 2 296 3973 jens.mester@ec.europa.eu

Jeudi 16 juin: La Commission adopte le paquet d'infractions

La nouvelle:

Le 16 juin 2011, la Commission européenne adoptera le paquet mensuel d'infractions. Ces décisions concernent tous les Etats membres et la plupart des politiques de l'UE et visent à faire appliquer le droit européen partout en Europe, dans l'intérêt des citoyens et des entreprises.

Le contexte:

En vertu de l'article 258 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, la Commission à le pouvoir d'engager des poursuites contre un Etat membre qui ne respecte pas ses obligations au regard du droit européen. Il existe trois étapes successives: Lettre de mise en demeure, Avis motivé et Saisine de la Cour de Justice. Si, en dépit d'une condamnation par la Cour, l'Etat membre ne se met pas en conformité avec le droit européen, une nouvelle infraction est engagée conformément à l'article 260 du traité. Après un seul avertissement, la Commission peut traduire de nouveau un Etat membre devant la Cour et peut aussi proposer d'imposer des astreintes financières sur la base de la durée et de la gravité de l'infraction et de la taille de l'Etat membre.

L’événement:

Plusieurs communiqués de presse et la note d'information seront disponibles le jour même.

Les sources:

Les communiqués de presse et la note d'information seront accessibles le jour même sur Rapid:

Les contacts:

Olivier Bailly: +32 2 296 87 17 olivier.bailly@ec.europa,eu

Jonathan Todd: +32 2 299 41 07 jonathan.todd@ec.europa.eu

Jeudi 16 juin: Rapport annuel sur la qualité des eaux de baignade en Europe

La nouvelle:

La Commission européenne s’apprête à publier un rapport sur la qualité des sites de baignade en Europe, afin d’aider les millions d’Européens qui se rendent chaque été sur les plages à choisir en connaissance de cause. Ce rapport porte sur les zones situées en bord de mer et en eau douce où la baignade est soit explicitement autorisée, soit traditionnellement pratiquée par un grand nombre de personnes.

Le contexte:

Il est essentiel de veiller à ce que les eaux de baignade conservent un niveau élevé de qualité afin de garantir le bien-être et la santé des millions de personnes qui, partout en Europe, apprécient de nager en mer, dans les rivières et dans les lacs pendant les mois d’été.

Tout au long de la saison de baignade, les États membres sont tenus de surveiller la qualité des eaux de baignade et d’en rendre compte. Ce contrôle se fait sur la base de normes minimales établies pour un certain nombre de paramètres physiques, chimiques et microbiologiques; il ne concerne pas les eaux utilisées à des fins thérapeutiques, ni celles des piscines.

L’événement:

Le commissaire Janez Potočnik et le directeur exécutif de l’Agence européenne pour l’environnement, Mme Jacqueline McGlade, donneront une conférence de presse à 11h30 dans la salle de presse du Berlaymont.

  • Disponible sur EbS

Le communiqué de presse (IP) et la note d’information (MEMO) seront publiés le jour même.

Les sources:

Site internet du commissaire Potočnik:

Site web de la Commission européenne sur la qualité des eaux de baignade:

  • I057579 Rapport annuel 2088 sur la qualité des eaux de baignade en Europe (en anglais)

Les contacts:

Joe Hennon +32-2-295.35.93 joe.hennon@ec.europa.eu

Monica Westeren +32-2-299.18.30 monica.westeren@ext.ec.europa.eu

Lundi 20 Juin: Prix européen d'architecture contemporaine / Mies van der Rohe

La nouvelle:

Androulla Vassiliou, commissaire à l'éducation, la culture, multilinguisme et de la jeunesse, remettra les prix de l'Union européenne 2011 pour l'architecture contemporaine / Mies van der Rohe à l' architecte britannique Sir David Chipperfield pour le Neues Museum (Berlin) lors d'une cérémonie au Pavillon Mies van der Rohe à Barcelone. La commissaire Vassiliou présentera également le prix spécial "Jeune architecte" à Ramon Bosch et Bet Capdeferro pour la Maison Collage à Gérone, en Espagne.

Le contexte:

Le prix biannuel de l'Union européenne pour l'architecture contemporaine est ouvert aux œuvres qui ont moins de deux ans et mettent en lumière l'excellence dans la créativité architecturale. Il souligne que l'architecture moderne est socialement et culturellement est importante dans les villes européennes et dans la vie quotidienne des gens. Les 36 pays participant au programme Culture de l'UE (les 27 États membres, l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Croatie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro, la Serbie, la Turquie et la Bosnie-Herzégovine) peuvent proposer des projets pour l'attribution du prix. Le vainqueur reçoit 60 000€ et le Mention spéciale «Jeune architecte» obtient 20.000€. La Commission européenne gère le prix européen d'architecture contemporaine en collaboration avec la Fondation Mies van der Rohe.


Plus d'informations sur le processus de sélection 2011 et les lauréats: IP/11/341 et IP/11/443

L'événement:

La cérémonie de la remise des prix aura lieu au Pavillon Mies van der Rohe (Avinguda Francesc Ferrer i Guàrdia 7, Montjuïc) à Barcelone. Le programme est le suivant:

  • 11:00-12:00 Débat avec:

  • Sir David Chipperfield, lauréat du Prix 2011;

  • Mohsen Mostafavi, président du Jury 2011;

  • Eduardo Souto de Moura, en lice pour le Prix 2011 et lauréat du prix

Pritzker 2011;

  • Fuensanta Nieto, en lice pour le Prix 2011 et lauréat du Prix Aga Khan

2010;

  • Bet Capdeferro, lauréat du prix 2011 Emerging Architect mention

spéciale.

  • 12:00-12h30: Conférence de presse et photocall avec Madame la

commissaire Vassiliou et les lauréats

  • 20.00-21.30: Remise des prix

Le 21 Juin, de 18h00 à 20h00, Sir David Chipperfield et Bet Capdeferro donneront une conférence à l'Auditorium de la Casa Milà (La Pedrera, Provença, 261-265)

  • Couverture EbS

Les sources:

La commissaire Vassiliou site:

Commission européenne: Culture: Prix européen d'architecture contemporaine

Commission européenne: Culture:

La Fundació Mies van der Rohe:

Les contacts:

Dennis Abbott +32.2.295.92.58 Dennis.Abbott@ec.europa.eu

Dina Avraam +32.2. 295 96 67 Dina.Avraam@ec.europa.eu

Mercredi 22 juin (date à confirmer): La Commission adopte une nouvelle stratégie antifraude

La nouvelle:

Le 22 juin, la Commission va adopter une nouvelle stratégie antifraude pour lutter contre la fraude au budget de l'UE. La Commission va mettre la prévention et la détection de la fraude au centre de sa stratégie et veillera à ce que ses services disposent de tous les outils nécessaires pour lutter contre la fraude à tous les niveaux et dans tous les secteurs. La stratégie antifraude prendra également en compte d’autres éléments importants comme l'efficacité des enquêtes, le recours aux sanctions et le recouvrement des fonds de l’UE indûment perçus.

Parmi les premiers exemples de stratégies régionales qui seront soutenues dans ce cadre figure le plan d'action contre la contrebande de cigarettes et d’alcool le long de la frontière orientale de l’UE, qui sera présenté parallèlement. Ce plan va proposer des actions spécifiques pour lutter contre la contrebande de cigarettes et d’alcool, un phénomène notoirement répandu à la frontière orientale de l’UE.

Le contexte:

La stratégie antifraude a pour objet d’assurer que l'argent des contribuables est correctement dépensé. En 2009, les États membres ont déclaré un montant de quelque 280 millions € au titre de cas de fraude présumée impliquant des fonds de l’UE. Cette stratégie s’inscrit donc dans une approche globale visant à lutter contre la fraude et la corruption, et vient compléter des initiatives lancées récemment par la Commission comme la réforme de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF (IP/11/321, MEMO/11/176), la communication sur la protection des intérêts financiers de l'UE par le droit pénal et les enquêtes administratives (IP/11/644 et MEMO/11/343) et la communication sur la lutte contre la corruption dans l’UE (IP/11/678 et MEMO/11/376).

L’événement:

Le communiqué de presse (IP) et la note d’information (MEMO) seront publiés le jour même.

Les sources:

La stratégie antifraude de la Commission sera disponible à l’adresse suivante:

URL

Le plan d’action de la Commission contre la contrebande de cigarettes sera disponible à la page suivante:

URL

Site du commissaire Algirdas Šemeta:

Site de la Commission sur la lutte contre la fraude:

Site de l'Office européen de lutte antifraude (OLAF) :

  • I055383 Contrebande de cigarettes (en anglais)

Les contacts:

David Boublil: +32 2 296 55 73 David.Boublil@ec.europa.eu

Maud Scelo: +32 2 298 15 21 Maud.Scelo@ec.europa.eu

Vendredi 1er juillet: Entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre l’UE et la Corée du Sud

La nouvelle:

Le 1er juillet 2011 marque un tournant important dans les relations commerciales entre l’UE et la Corée du Sud, avec l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange (ALE) conclu entre les deux parties. Il s’agit de l’accord commercial le plus ambitieux jamais négocié par l’UE – et le premier avec un pays asiatique. Cet ALE devrait se traduire par de nouveaux échanges de biens et services d’une valeur de 19,1 milliards d’euros pour l’UE; au cours des vingt prochaines années, le commerce bilatéral UE-Corée du Sud devrait plus que doubler par rapport au niveau qu’il aurait pu atteindre sans l’accord.

Pour la première fois, le Parlement européen a approuvé un accord commercial et adopté les dispositions d’application correspondantes, conformément à la procédure prévue par le traité de Lisbonne.

Le contexte:

La Corée du Sud est le quatrième partenaire commercial de l’UE en dehors de l’Europe (après les États-Unis, le Japon et la Chine). Le commerce de marchandises entre l’UE et la Corée du Sud a représenté 66,6 milliards d’euros en 2010. Les négociations en vue de la conclusion d’un ALE entre l’UE et la Corée du Sud ont été lancées en mai 2007 à Séoul. Au terme de huit cycles de négociations, l’ALE a été paraphé par les deux parties le 15 octobre 2009. L’accord a été officiellement signé le 6 octobre 2010 en marge du sommet UE-Corée du Sud, à Bruxelles.

L’ALE supprimera la plupart des droits de douane sur les marchandises à compter du 1er juillet, ce qui permettra aux exportateurs européens d’économiser 850 millions d’euros dès le premier jour. Les cinq années suivantes verront la suppression de 98,7 % des droits de douane, en valeur des échanges commerciaux de produits industriels et agricoles, pour le plus grand bénéfice des exportateurs de l’UE, qui économiseront 1,6 milliard d’euros par an en droits de douane une fois que l’accord sera pleinement appliqué. L’ALE permettra également un meilleur accès des prestataires de l’UE au marché coréen, notamment pour ce qui est des services dans le domaine des télécommunications, de l’environnement ou du transport maritime, ainsi que des services financiers et juridiques. Les secteurs de l’électronique, des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux tireront avantage de l’élimination de barrières non tarifaires. Les constructeurs automobiles européens bénéficieront quant à eux de la suppression de droits de douanes et d’obstacles non tarifaires, mais aussi de la protection d’une clause de sauvegarde s’ils devaient être menacés par une augmentation subite et préjudiciable des importations en provenance de Corée du Sud.

L’événement:

Entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre l’UE et la Corée du Sud

Les sources:

Dix avantages essentiels de l’ALE UE-Corée du Sud:

Principaux éléments de l’accord

Relations commerciales de l’UE avec la Corée:

Les contacts:

John Clancy +32 (0)2 295 37 73 john.clancy@ec.europa.eu

Helene Banner +32 (0)2 295 24 07 helene.banner@ext.ec.europa.eu


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website