Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

AGENDA/09/29

Bruxelles, vendredi 4 septembre 2009

Top News de la Commission européenne
7 septembre au 4 octobre 2009

Note de Background du Service du Porte-parole à l’attention des journalistes. La Commission se réserve le droit d'effectuer des changements

Lundi 7 septembre: Le Conseil Agriculture discute le soutien au marché laitier 2

Lundi 7 et mardi 8 septembre: La Commission européenne célèbre vingt années de soutien aux études européennes dans le monde 3

Mardi 8 septembre: Le PIB et au-delà – l’amélioration du produit intérieur brut comme mesure du bien-être économique 4

Mardi 8 septembre: Sécurité ferroviaire: la voie à suivre 5

Mercredi 9 septembre: Le secteur de la téléphonie mobile de l'UE soutient le système européen d'appel d'urgence embarqué eCall 6

Jeudi 10 et vendredi 11septembre: Réunion ministérielle sur le H1N1 de l'Initiative pour la Sécurité Sanitaire Mondiale (GHSI) 8

Vendredi 11 septembre: Promouvoir une gouvernance maritime intégrée en Méditerranée 9

Du vendredi 11 au mercredi 15 septembre: Les jeunes stars de la science brilleront à Paris lors du 21e concours européen pour jeunes scientifiques 11

Lundi 14 septembre: Prévisions économiques intermédiaires 12

Lundi 14 septembre: Recherche en santé publique: La Commission et l'industrie pharma s'unissent pour soutenir la découverte de médicaments plus innovants 13

Mardi 15 septembre: Déclaration annuelle sur la zone euro 15

Mercredi 16 septembre: Journée d'information – «L'océan de demain»: unir les efforts de recherche pour faire face aux défis dans la gestion des océans 16

Du mercredi 16 au mardi 22 septembre: Semaine européenne de la mobilité 2009 18

Jeudi 17 septembre: L'Irlande est le premier pays à s'engager sur la voie d'une transparence totale des certifications à l'échelle européenne 19

Jeudi 17 et vendredi 18 septembre: Les systèmes de licence pour les compétitions entre clubs sportifs 20

Vendredi 18 septembre: Journée d’information – appel à propositions «Afrique» – 63 millions d’euros pour soutenir la recherche en faveur de l’Afrique 21

Mardi 22 septembre: La Commission présente le document
«Budget de l’UE 2008 – Rapport financier» 22

Mardi 22 septembre: Cinquième Débat de Bruxelles: «La politique d’innovation: appuyons sur l’accélérateur» 23

Mercredi 23 septembre: Plan d'action sur la mobilité urbaine 24

Du mercredi 23 au vendredi 25 septembre: Manifestations à l’occasion de la Journée européenne des langues 25

Lundi 28 septembre: Campagne de l'UE pour une alimentation saine – une nouvelle initiative pour lutter contre l'obésité des enfants 26

Lundi 28 septembre: Cérémonie de remise du prix européen de littérature 28

Mardi 29 septembre : Lancement du partenariat européen pour la lutte contre le cancer — Les Européens évoquent ensemble la maladie 29

Lundi 7 septembre: Le Conseil Agriculture discute le soutien au marché laitier

La nouvelle :

Les Ministres de l'Agriculture auront une discussion approfondie sur la situation du secteur laitier et sur les mesures proposées par la Commission dans sa communication du 22 juillet.

Dans cette communication la Commission présente les diverses mesures disponibles pour soulager le secteur, qui se heurte à de très graves difficultés, tout en respectant les résultats du bilan de santé de la politique agricole commune.

Le contexte :

La situation du marché laitier s’est considérablement détériorée au cours de ces 12 derniers mois.

Après avoir flambé en 2007, les prix se sont effondrés, ce qui a eu de graves répercussions sur les revenus des producteurs.

Le prix du lait livré aux laiteries a été ramené de 0,30-0,40 €/litre à une moyenne de 0,24 €/litre dans l'UE27; pour de nombreux producteurs, il ne dépasse pas 0,20-0,21 €/litre.

Cette situation a entraîné une forte agitation parmi les producteurs laitiers, qui ont organisé de nombreuses manifestations.

Les événements :

Réunion du Conseil Agriculture.

Conférence de presse à l'issue de la réunion, 19.00 en salle de presse du Conseil européen.

  • Couverture EbS

Les sources :

IP/09/1172 : Crise du lait: LA Commission propose des mesures pour staniliser le marché des produits laitiers.

Site web de la Commission européenne:

Blog de la Commissaire Fischer Boel:

Les contacts :

Michael Mann +32 2 299 97 80 michael.mann@ec.europa.eu

Johan Reyniers +32 2 295 67 28 johan.reyniers@ec.europa.eu

Lundi 7 et mardi 8 septembre: La Commission européenne célèbre vingt années de soutien aux études européennes dans le monde

La nouvelle:

En 2009, la conférence Jean Monnet marquera vingt années de soutien de la Commission aux études européennes, contribution majeure au processus d’intégration européenne et à l’appréhension de l’Union européenne dans le monde.

En présence du président de la Commission, M. José Manuel Barroso, et du commissaire à l’éducation, la formation, la culture et la jeunesse, M. Ján Figeľ, des professeurs d’études européennes du monde entier, des décideurs et des représentants de la société civile débattront les thèmes qui font l’actualité de la politique européenne.

Le contexte:

Depuis 1989, l’Union européenne encourage, à travers ce qui est devenu le Programme Jean Monnet, l’étude de l’intégration européenne, partout dans le monde. Le programme soutient des spécialistes de l’intégration européenne enseignant chaque année à deux cent cinquante mille étudiants dans des universités de soixante-deux pays des cinq continents.

La conférence annuelle Jean Monnet est un forum de dialogue de haut niveau sur des questions d’actualité en matière de politique européenne. Elle rassemble les professeurs bénéficiant du programme, des décideurs et des représentants de la société civile venus du monde entier. C’est lors de conférences Jean Monnet qu’ont été conçues et annoncées d’importantes initiatives, dont la politique européenne de voisinage européenne et la démarche de la Commission en faveur du dialogue interculturel.

L’événement:

En 2009, la conférence Jean Monnet se tiendra à Bruxelles sur le thème de «Vingt ans de soutien aux études de l’intégration européenne: de l’action Jean Monnet au programme Jean Monnet», dans l'immeuble Charlemagne, à Bruxelles.

  • Intervention du Président Barroso couverte par EbS + Photos (07/09 à 9.15)

Les sources:

Le programme Jean Monnet:

http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-programme/doc88_fr.htm

Site de M. Figeľ:

  • I-048101 : VNR: Education et formation: la valeur ajoutée "Europe"

Les contacts:

John Macdonald +32 2 295 52 67 john.macdonald@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 2 295 02 08 sophie.andersson@ec.europa.eu

Mardi 8 septembre: Le PIB et au-delà – l’amélioration du produit intérieur brut comme mesure du bien-être économique

La nouvelle:

La Commission européenne va publier une communication sur les moyens de mesurer le progrès dans un monde en mutation qui vont au-delà du seul produit intérieur brut (PIB). De nouveaux indices sont nécessaires pour fomenter des politiques et des comportements afin de répondre aux défis du changement climatique, de la crise financière et économique et de la globalisation.

La présente communication recense un certain nombre d’actions pouvant être prises à court ou à moyen terme. L’objectif global consiste à élaborer des indicateurs plus riches, offrant une base de connaissances plus fiable, afin d’améliorer les conditions du débat public et de la prise de décision. La Commission se propose de coopérer avec les acteurs intéressés et les partenaires en vue de développer des indicateurs qui soient reconnus et mis en œuvre au niveau international.

Le contexte:

Le produit intérieur brut (PIB) est l’instrument le mieux connu de mesure de l’activité macroéconomique. Il est également considéré comme un indicateur de substitution du développement sociétal global et du progrès en général. Toutefois, de par sa nature et son objet, il ne permet pas de fournir des informations sur toutes les questions abordées dans le cadre des débats politiques. En effet, le PIB ne mesure pas la durabilité environnementale, ni l’intégration sociale, et ces limites doivent être prises en considération lorsqu’il est utilisé dans des analyses et débats politiques.

La nécessité d’améliorer les données et les indicateurs de nature à compléter le PIB – plutôt qu’à le remplacer – est de plus en plus reconnue et un certain nombre d’initiatives internationales ont été prises pour traiter cette question. Les décideurs politiques, les experts et les représentants de la société civile se montrent très favorables à l’élaboration d’indicateurs pouvant compléter le PIB de manière à permettre des prises de décisions plus éclairées.

Les événements:

Publication d’une communication sur les moyens de mesurer le progrès dans un monde en mutation qui vont au-delà du seul produit intérieur brut (PIB).

Conférence des parties intéressées à 14h30 dans la salle Walter Hallstein du Berlaymont.

13.00: Press conference dans la salle de presse du Berlaymont, Brussels.

Les sources:

Site internet « Beyond GDP »:

http://www.beyond-gdp.eu/fr/index.html

Site internet du commissaire Dimas:

http://ec.europa.eu/commission_barroso/dimas/index_fr.htm

  • I-055635 : VNR: Au-delà du PIB (version courte)

Les contacts:

Barbara Helfferich +32 2 298 20 10 barbara.helfferich@ec.europa.eu

Lena De Visscher +32 2 296 36 94 lena.devisscher@ec.europa.eu

Mardi 8 septembre: Sécurité ferroviaire: la voie à suivre

La nouvelle:

M. Tajani, vice-président de la Commission européenne, va présider la conférence «Sécurité ferroviaire: la voie à suivre», qui portera sur les quatre thèmes principaux suivants: la sécurité des infrastructures et de l'exploitation, la sécurité des véhicules, la sécurité des biens transportés et la surveillance et les enquêtes. La conférence devrait approuver un plan d'action qui constitue une réponse aux défaillances mises en lumière par le récent accident ferroviaire de Viareggio, ce plan étant actuellement élaboré par l'agence ferroviaire européenne en coopération avec les autorités nationales chargées de la sécurité et les représentants des entreprises du secteur.

Les ministres des transports de la présidence précédente (tchèque) et actuelle (suédoise), M. Matteoli, ministre italien des transports et de l'infrastructure, et des représentants des États membres, du Parlement européen, du secteur ferroviaire, de l'agence ferroviaire européenne, des autorités nationales chargées de la sécurité, des autorités nationales chargées des enquêtes, ainsi que de la Commission assisteront à la conférence. Des intervenants de toutes les parties intéressées présenteront leurs expériences et examineront les règles et les pratiques actuelles.

Le contexte:

Le grave accident ferroviaire qui a eu lieu à Viareggio, en Italie, le 29 juin 2009, a fait de nombreuses victimes et suscité des interrogations sur la sécurité ferroviaire au niveau national et européen.

Le transport des marchandises, y compris de produits dangereux, est une nécessité vitale pour l'économie européenne. Le transport ferroviaire est plus respectueux de l'environnement que le transport par la route et peut représenter une alternative compétitive à la route sur certains segments importants du marché. Pour des raisons économiques et pratiques, les mêmes infrastructures ferroviaires sont souvent utilisées à la fois pour le fret et le transport des passagers. Le trafic mixte doit être géré d'une manière qui garantisse une sécurité maximale et les infrastructures et le matériel roulant doivent bénéficier d'une maintenance appropriée.

La Commission est convaincue que le niveau de sécurité ferroviaire est généralement très bon dans l'UE; elle a d'ailleurs agi en faveur du maintien et de l'amélioration des normes par l'élaboration et la mise en œuvre de règles en matière de sécurité et d'exigences techniques. Toutefois, face à un accident d'une telle gravité, M. Tajani estime qu'il y a lieu de réexaminer les règles et les pratiques actuelles en matière de sécurité ferroviaire ainsi que la qualité de leur mise en œuvre, et d'envisager, le cas échéant, de les améliorer. C'est l'objet de la conférence.

L’événement:

10h00 – 17h00: M. Tajani, vice-président de la Commission européenne, présidera la conférence «Sécurité ferroviaire: la voie à suivre», à Bruxelles, bâtiment Charlemagne. Les journalistes pourront y assister en montrant leur accréditation en tant que journalistes UE.

11:30: Conférence de presse en salle de presse du Berlaymont.

  • Diffusion sur EbS.

Les sources:

Site de la Commission européenne consacré au transport ferroviaire:

Site web de M. Tajani:

Les contacts:

Fabio Pirotta +32 2 29 67284 fabio.pirotta@ec.europa.eu

Andrea Maresi +32 2 29 90403 andrea.maresi@ec.europa.eu

Mercredi 9 septembre: Le secteur de la téléphonie mobile de l'UE soutient le système européen d'appel d'urgence embarqué eCall

La nouvelle:

Bonne nouvelle pour les conducteurs européens et pour les 230 millions de voitures en Europe! Le secteur européen de la téléphonie mobile va signer le protocole d'accord (PdA) eCall et apporter ainsi son soutien total à eCall. Le système automatique d'appel d'urgence embarqué eCall pourrait sauver des vies car il compose automatiquement le 112, numéro d'appel d'urgence unique européen, lorsqu'une voiture a un accident sérieux, et en communique le lieu au service d'urgence le plus proche, même si les passagers ne savent pas ou ne peuvent pas dire où ils se trouvent.

Mme Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargé des télécommunications, assistera à une cérémonie de signature du PdA eCall avec des représentants de l'association GSM. Par son engagement en faveur d'eCall, le secteur envoie un message important aux autorités compétentes des États membres dont certaines, en dépit des invitations réitérées de la Commission, ne sont toujours pas prêtes à déployer volontairement le système embarqué.

Le contexte:

En août dernier, la Commission a invité les pays de l'UE et les secteurs européens de l'automobile et des télécommunications à accélérer le déploiement d'eCall en Europe. Elle a présenté une stratégie visant à l'installation d'eCall dans tous les véhicules neufs en Europe d'ici à 2014 et dès l'année prochaine, et prévoyant éventuellement de légiférer au niveau de l'UE si l'approche volontaire venait à échouer.

eCall est un système d'appel d'urgence embarqué peu coûteux qui compose automatiquement le 112, numéro d'appel d'urgence unique européen, si un véhicule a un accident. Une fois complètement déployé, eCall pourrait permettre de sauver jusqu'à 2 500 vies par an dans l'UE et réduire de 10 à 15 % la gravité des blessures.

Les accidents de la route coûtent à l'économie de l'UE plus de 160 milliards d'euros chaque année. Équiper toutes les voitures de l'UE du système eCall permettrait d'économiser 26 milliards d'euros par an, le coût du système étant estimé à moins de 100 euros par véhicule.

L’événement:

Des représentants de GSMA Europe signeront officiellement le protocole d'accord eCall en présence de Mme Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargé des télécommunications. Séance photo: les photographes désireux de couvrir l'évènement doivent s'inscrire auprès de Mme Mina Andreeva.

  • Diffusion sur EbS.

Les sources:

IP/09/1245 : dernier appel pour l'installation volontaire d'un système de sécurité dans les véhicules

Résumé à l’intention des citoyens:

Site web eCall:

Protocole d'accord eCall et ses signataires:

Fiche d'information, «eCall - saving lives through in-vehicle communication technology»:

Site web de Mme Viviane Reding, membre de la Commission:

Les contacts:

Martin Selmayr +32 2 298 12 30 martin.selmayr@ec.europa.eu

Mina Andreeva +32 2 299 13 82 mina.andreeva@ec.europa.eu

Jeudi 10 et vendredi 11septembre: Réunion ministérielle sur le H1N1 de l'Initiative pour la Sécurité Sanitaire Mondiale (GHSI)

Les nouvelles :

Les Ministres de la Santé des pays du G7, du Mexique et la Commissaire européenne pour la Santé se réuniront à Bruxelles pour examiner la façon de répondre efficacement aux futurs développements de la pandémie de A/H1N1.

La discussion portera principalement sur les stratégies et les approvisionnements de vaccination, mais les participants examineront également d'autres mesures de protection sanitaire concernant l'actuelle pandémie de A/H1N1. Un autre point important à l'ordre du jour de la réunion est la manière de soutenir les pays en voie de développement confrontés à la pandémie.

Le contexte :

Le GHSI a été établi en 2001 en réponse aux attaques terroristes du 11 septembre et l'envoi subséquent des lettres d'anthrax aux États-Unis.

La sécurité sanitaire mondiale couvre un large éventail de questions telles que la réponse à la crise de santé publique, la grippe pandémique ainsi que les menaces causées par des agents chimiques, radionucléaires ou biologiques.

L'un des sujets de la dernière réunion de l' Initiative pour la Sécurité Sanitaire Mondiale à Bruxelles en décembre 2008, était la possibilité d'une pandémie de grippe. Les membres du groupe ont conclu que, même des mesures hautement restrictives, telles que la fermeture générale des frontières, seraient peu susceptibles d'empêcher la propagation du virus et pourraient aggraver les conséquences économiques et sociales de la pandémie. Par contre, il est important de surveiller étroitement le développement de la pandémie et d'en contrôler la diffusion.

L'événement :

11 septembre : Conférence de presse de la Commissaire Vassiliou et des représentants du GHSI et de l'OMS, à 13.00 heures au Berlaymont (salle de presse), Bruxelles

  • Disponible sur EbS

Les sources :

IP/08/1892 : Vers un renforcement de la collaboration mondiale dans le domaine de la sécurité sanitaire

MEMO/08/769 : Communiqué: 9th Ministerial Meeting of the Global Health Security Initiative

Site web de la Commission européenne sur la grippe H1N1:

Site web de la commissaire, Mme Vassiliou:

Les contacts :

Nina Papadoulaki +32 2 29 86378 haravgi-nina.papadoulaki@ec.europa.eu

Antonie Kerwien +32 2 29 72686 antonie.kerwien@ec.europa.eu

Vendredi 11 septembre: Promouvoir une gouvernance maritime intégrée en Méditerranée

La nouvelle:

La Commission va publier une communication mettant en évidence des instruments et des actions spécifiques visant à instaurer une approche intégrée de la gouvernance des activités maritimes dans le bassin méditerranéen. Ce document met l'accent sur deux problèmes majeurs: l'approche trop sectorielle des questions maritimes au niveau des administrations de la région; et la difficulté pour les États riverains de planifier, d'organiser et de réglementer les activités ayant une incidence directe sur leurs mers territoriales et leurs côtes. La communication propose d'aborder en détail ces questions et présente les prochaines initiatives que prendra la Commission pour relever ces défis, notamment la mise en place d'outils transversaux tels que l'aménagement de l'espace maritime.

Les retombées positives de cette approche intégrée en Méditerranée généreraient de nouveaux potentiels de croissance économique des activités en mer, ainsi que des synergies plus rentables entre ces activités, tout en garantissant une meilleure protection de l'environnement et des avantages pour les populations côtières.

Le contexte:

La Méditerranée constitue un excellent exemple de région maritime où la nouvelle approche intégrée de l'UE en matière de politique maritime pourrait permettre de tirer de la mer des bénéfices économiques plus importants en assurant la préservation et la gestion durable des ressources de l'écosystème.

Une mer semi-fermée comme celle-là devrait théoriquement poser moins de problèmes de gestion que de vastes océans. Or, la Méditerranée est bordée par plus de vingt États côtiers dont les niveaux de développement économique et les capacités administratives sont très différents et entre lesquels existent d'importants désaccords politiques portant notamment sur la délimitation des frontières territoriales et maritimes. L'UE a vocation à jouer un rôle fondamental dans cette région. L'amélioration de la gouvernance maritime s'impose au niveau communautaire en concertation étroite avec nos partenaires méditerranéens.

L’événement:

12:30: Conférence de presse donnée par M. Joe Borg, membre de la Commission, dans la salle de presse du Berlaymont à Bruxelles.

  • Diffusion sur EbS

Les sources:

Politique maritime intégrée de l'UE: plan d’action

Conférence des parties intéressées lors de la Journée européenne de la mer 2009: atelier autour du thème "Towards better governance for a sustainable use of the Mediterranean Sea"

Communication de la Commission intitulée: Lignes directrices pour une approche intégrée de la politique maritime:

vers de meilleures pratiques en matière de gouvernance maritime intégrée et de consultation des parties prenantes.

Résultats de la conférence sur la politique maritime en Méditerranée, 10 juin 2008, Piran - Portorož (Slovénie):

Les contacts:

Nathalie Charbonneau +32 2 296 3763 nathalie.charbonneau@ec.europa.eu

Lone Mikkelsen +32 2 296 0567 lone.mikkelsen@ec.europa.eu

Du vendredi 11 au mercredi 15 septembre: Les jeunes stars de la science brilleront à Paris lors du 21 e concours européen pour jeunes scientifiques

La nouvelle:

Cette année, le concours européen pour jeunes scientifiques (EUCYS) se déroule pour la première fois à Paris. Le Palais de la découverte, qui a formé des générations entières de scientifiques, en accueille la 21 e édition. Près de 140 brillants étudiants âgés de 14 à 20 ans seront en compétition pour remporter des prix dont la valeur totale s'élève à 51 500 euros (1 er, 2 ème, 3 ème prix et le Prix de la coopération internationale), ainsi que de superbes prix spéciaux offerts par Eiroforum et l'Office européen des brevets.

Le contexte:

Il y a 21 ans, l'UE décidait d'organiser son premier concours européen pour jeunes scientifiques, dont le but est d’encourager les jeunes à s’intéresser à la science et de promouvoir la coopération et les échanges internationaux.

La Commission finance à 100% les activités principales et les organise en collaboration avec le pays hôte, qui change chaque année. Cette initiative annuelle vise à stimuler l'enthousiasme des étudiants en sciences afin qu'ils développent leurs talents et poursuivent une carrière dans les domaines scientifique et technologique. Tous les participants ont déjà remporté des récompenses scientifiques prestigieuses dans leur pays d’origine, ce qui fait de ce concours international l'une des compétitions pour jeunes scientifiques les plus exigeantes du monde. Chaque projet est évalué par au moins trois membres du jury du concours, qui sont tous des scientifiques de haut niveau issus tant des universités que du secteur des entreprises.

Cette manifestation permet aux jeunes scientifiques de nouer des liens avec des jeunes d’autres pays qui partagent la même passion pour la science. Les jeunes ont également l'occasion de rencontrer des scientifiques expérimentés, de visiter des hauts lieux de la science et de prendre part à des activités sociales. Une cérémonie de remise des prix, lors de laquelle les étudiants les plus talentueux se verront récompensés, clôturera l'événement.

L’événement:

La 21 e édition du concours a lieu au Palais de la découverte à Paris et est ouverte aux journalistes. En collaboration avec les organisateurs nationaux français, les jeunes candidats participeront à une série d'activités passionnantes, ils visiteront les hauts lieux de la science de la capitale française, ainsi que certains monuments parisiens connus dans le monde entier, et ils assisteront à une table ronde à La Sorbonne avec d'éminentes personnalités du monde scientifique.

Le concours s'achèvera par la cérémonie de remise des prix lors de laquelle les noms des lauréats d'EUCYS 2009 seront dévoilés, suivie d'une conférence de presse avec:

Mr Luc Chatel, Ministre français de l'éducation nationale (à confirmer)

Mr Jean-Michel Baer, Directeur dans la Direction Générale Recherche de la Commission européenne.

Les sources:

Site des concours pour jeunes scientifiques de l’UE:

Site web du commissaire M. Potočnik:

Les contacts:

Catherine Ray +32 2 296 99 21 catherine.ray@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 2 295 02 08 sophie.andersson@ec.europa.eu

Lundi 14 septembre: Prévisions économiques intermédiaires

La nouvelle:

La Commission va publier ses prévisions économiques intermédiaires, qui actualisent les prévisions pour la croissance du PIB et l’inflation en 2009 pour l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas et la Pologne, ainsi que les agrégats pour l’UE et la zone euro.

Le contexte:

La Commission publie des prévisions économiques quatre fois l'an. Les prévisions de printemps et d'automne sont des exercices complets pour tous les pays de l'UE et couvrent un ensemble d'indicateurs tels que la croissance, l'inflation, l'emploi, les dettes et déficits publics. Les prévisions intermédiaires publiées dans l'intervalle, en février et en septembre, constituent des exercices plus légers, mais représentatifs.

Les sept pays concernés représentent 80 % de l'UE et près de 85 % de la zone euro en termes de PIB nominal. Les prochaines prévisions complètes sortiront le 4 novembre 2009.

L'événement:

Conférence de presse de Joaquín Almunia, membre de la Commission, dans la salle de presse du Berlaymont à Bruxelles, à 12.15. Les prévisions économiques seront communiquées le jour même.

  • Couverture vidéo et photo par EbS

Les sources:

IP/09/693 Prévisions économiques de printemps pour 2009-2010 (4 mai 2009)

IP/09/67 Prévisions intermédiaires (19 janvier 2009)

Site web de la Commission européenne:

Site web du commissaire européen Joaquín Almunia:

Les contacts:

Amelia Torres + 32 2 295 4629 amelia.torres@ec.europa.eu

Marisa González + 32 2 295 1925 marisa.gonzalez-iglesias@ec.europa.eu

Lundi 14 septembre: Recherche en santé publique: La Commission et l'industrie pharma s'unissent pour soutenir la découverte de médicaments plus innovants

La nouvelle:

L'initiative pour les médicaments innovants – nouveau partenariat public-privé entre la Commission européenne et la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques (EFPIA) et le plus important du genre – vise à soutenir la découverte et la mise au point de médicaments plus efficaces pour les patients.

Le 14 septembre aura lieu l'annonce des thèmes du deuxième appel à propositions pour les projets de recherche IMI et la présentation du nouveau directeur exécutif de l'IMI. Dans le cadre d'une conférence de presse, M. Potočnik, commissaire chargé de la science et de la recherche, le président de la Fédération européenne des associations et des industries pharmaceutiques (EFPIA) et le nouveau directeur exécutif de l'IMI présenteront les résultats obtenus jusqu'à ce jour grâce à l'initiative pour les médicaments innovants et le deuxième appel à propositions.

Le contexte:

L'initiative pour les médicaments innovants vise à éliminer les goulets d'étranglement qui existent en matière de recherche dans le processus de mise au point de médicaments et à accroître les dépenses de R&D dans le secteur biopharmaceutique en Europe. Elle dispose d'un budget total de 2 milliards d'EUR jusqu'en 2017, dont 1 milliard d'EUR financé par la Commission européenne et 1 milliard en nature fourni par le secteur.

L'initiative pour les médicaments innovants est l'une des cinq initiatives technologiques conjointes mises sur pied pour favoriser l'organisation d'activités pluriannuelles à grande échelle, et réunir des partenaires publics et privés afin de définir des objectifs communs présentant un intérêt pour l'ensemble de la société, et de combiner le financement et la connaissance pour atteindre ces objectifs.

Les initiatives technologiques conjointes visent à couvrir des domaines d'importance stratégique où la recherche et l'innovation sont essentielles pour la compétitivité européenne. Elles constituent une nouvelle approche du financement de la recherche et du développement, et un nouvel élément du 7 programme-cadre pour des activités de recherche, de développement technologique et de démonstration.

Les événements:

- 11h00: conférence de presse avec M. Janez Potočnik, commissaire européen chargé de la science et de la recherche, M. Arthur Higgins, président de la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques (EFPIA) et M. Michel Goldman, nouveau directeur exécutif de l'IMI, dans la bibliothèque Solvay, Parc Léopold, 137, rue Bélliard, Bruxelles.

- 12h30: déjeuner de presse au cours duquel les journalistes auront l'occasion de rencontrer les intervenants.

L'inscription à la conférence de presse débutera à 10h30. Les journalistes qui souhaitent participer à la conférence de presse et au déjeuner de presse sont priés de contacter M. Stavros Papagianneas à l'adresse électronique suivante: stavros.papagianneas@ec.europa.eu

Les sources:

IP/09/802 : «Initiative pour les médicaments innovants» (IMI): 246 millions d'euros en soutien à la coopération publique-privée dans le domaine de la recherche pour accélérer la mise au point de médicaments plus efficaces

IP/08/662 : Une initiative de recherche publique-privée pour stimuler la compétitivité de l'industrie pharmaceutique européenne

IP/07/1896 : La Commission se félicite de l'appui du Parlement européen en faveur des nouvelles initiatives de partenariat européen public-privé dans le domaine de la recherche

Site web de l'IMI:

Site de la Commission européenne consacré à la recherche:

Site web de M. Potočnik, commissaire européen chargé de la science et de la recherche:

Informations sur les initiatives technologiques conjointes:

Les contacts:

Catherine Ray +32 2 296 99 21 catherine.ray@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 2 295 02 08 sophie.andersson@ec.europa.eu

Mardi 15 septembre: Déclaration annuelle sur la zone euro

La nouvelle:

Le commissaire Almunia présentera la déclaration annuelle sur la zone euro. L'édition 2009 portera essentiellement sur les mesures prises dans la zone euro pour faire face à la crise économique et financière mondiale. Elle traitera notamment du plan européen pour la relance économique dont elle livrera une première évaluation.

La déclaration annuelle contient des messages politiques qui s'inspirent du rapport annuel sur la zone euro. Elle décrira les différentes manifestations de la crise ainsi que les premières mesures de politique économique adoptées dans la zone euro et dans le reste du monde pour lutter contre la récession. Elle répondra à la nécessité de combiner objectifs de politique économique à court terme et prescriptions à long terme en matière de viabilité et analysera les principaux enseignements qui pourraient permettre à la zone euro de sortir de la récession en s'engageant sur la voie d'une reprise durable.

Le contexte:

La déclaration et le rapport annuels examinent d'une manière accessible au grand public la situation économique de la zone euro et les défis auxquels elle est confrontée. Tous deux constituent une communication de la Commission au Conseil, au Parlement européen, au Comité économique et social européen, au Comité des régions et à la Banque centrale européenne. La zone euro est une entité économique à part entière, confrontée à des défis économiques particuliers.

L'édition 2008 de la déclaration annuelle/du rapport annuel a été suspendue pour faire place à la publication du rapport de la Commission intitulé «UEM@10 – bilan de l’Union économique et monétaire dix ans après sa création».

L'événement:

Communiqué de presse

Les sources:

Pour obtenir plus d'informations concernant la déclaration annuelle sur la zone euro, voir:

Le site web du commissaire Almunia:

  • I-056056 : Espace unique de paiement en euros (SEPA)

Les contacts:

Amelia Torres + 32 2 295 4629 amelia.torres@ec.europa.eu

Marisa González + 32 2 295 1925 marisa.gonzalez-iglesias@ec.europa.eu

Mercredi 16 septembre: Journée d'information – «L'océan de demain»: unir les efforts de recherche pour faire face aux défis dans la gestion des océans

La nouvelle:

Les océans recouvrent environ 70 % de la surface terrestre, mais ils subissent une pression croissante due à l'activité humaine. Cette situation constitue une menace à la fois pour les écosystèmes marins et pour la viabilité des activités maritimes. Le 30 juillet 2009, la Commission européenne a lancé l'appel à propositions «L'océan de demain» pour s'attaquer à ce problème complexe. Jusqu'à 34 millions d’euros seront consacrés à des projets de recherche multidisciplinaires de grande envergure auxquels participeront des partenaires originaires de pays divers et travaillant dans des disciplines de recherche différentes. La recherche sera centrée sur:

les conséquences économiques et environnementales du changement climatique dans l'Arctique (11 millions d'EUR);

les incidences humaines et naturelles sur la vie marine et leurs conséquences sur des secteurs économiques tels que les transports, la pêche ou le tourisme (12,5 millions d'EUR); et

l'incidence potentielle, sur les écosystèmes marins, du piégeage du carbone dans le sous-sol marin (10,5 millions d'EUR).

Le contexte:

L’UE a mis en place en 2007 une nouvelle Politique maritime intégrée dont la «stratégie européenne pour la recherche marine et maritime» constitue un élément essentiel. Cette politique est centrée sur l'intégration des différentes disciplines établies de la recherche marine et maritime, avec pour objectif de renforcer l'excellence scientifique et de concilier les activités liées à la mer avec le respect de l'environnement. L'appel à propositions «L'océan de demain» est le premier exemple concret d'une démarche multidisciplinaire telle qu'elle est mise en avant dans le cadre de cette stratégie.

L'événement:

La journée d'information sur l'appel à propositions «L'océan de demain» aura lieu dans le bâtiment Charlemagne, rue de la Loi 170, 1049 Bruxelles. Elle débutera à 9h30.

Les journalistes seront admis sur présentation de leur carte de presse.

Les commissaires européens Janez Potočnik et Joe Borg ouvriront la journée d'information à 10h00.

Une conférence de presse aura lieu à 11h30 avec les deux commissaires. Merci de vous y inscrire en envoyant un e-mail à sophie.andersson@ec.europa.eu

Au cours de la journée d'information, les journalistes pourront rencontrer des scientifiques de différents domaines, des experts de la Commission ainsi que des représentants d'établissements de recherche, de sociétés privées et de PME.

Les sources:

Programme de la journée d'information:

IP/09/1206 : «L’océan de demain»: 34 millions d’euros consacrés à des projets de recherche multidisciplinaires afin de concilier les activités maritimes avec la préservation des mers et des océans

IP/08/1283 : Mers et océans: la recherche et l'innovation européennes au service de la protection des écosystèmes marins et du développement d'activités maritimes durables

MEMO/08/553 : Stratégie européenne pour la recherche marine et maritime: questions fréquentes

Lien vers le site internet de la politique maritime intégrée:

Les contacts:

Catherine Ray +32 2 296 99 21 catherine.ray@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 2 295 02 08 sophie.andersson@ec.europa.eu

Du mercredi 16 au mardi 22 septembre: Semaine européenne de la mobilité 2009

La nouvelle:

Plus de 200 millions de personnes dans toute l’Europe et au-delà devraient prendre part à des milliers d’évènements visant à promouvoir une mobilité durable.

Chaque année, un thème est choisi afin de souligner un aspect particulier de la mobilité. Cette année, c'est le thème de l'impact des transports urbains sur le changement climatique qui a été retenu.

L’édition 2009 s’intitule «Un meilleur climat pour nos villes».

Le contexte:

La Semaine européenne de la mobilité (SEM) est une campagne annuelle consacrée à la mobilité urbaine durable, organisée par les réseaux de villes «Eurocities», «Énergie-Cités» et «Climate Alliance», avec le soutien politique et financier de la Commission européenne.

Cette campagne – qui se déroule chaque année du 16 au 22 septembre – vise à encourager les autorités locales européennes à instaurer et à promouvoir des mesures pour le transport durable et à inviter les citoyens à s’efforcer de remplacer leur voiture par un autre moyen de transport. Le moment fort de cette semaine est la journée sans voitures, tout au long de laquelle les villes participantes réservent une ou plusieurs zones aux piétons, aux cyclistes et aux transports publics.

En 2008, le nombre total de villes participantes a atteint le chiffre record de 2102 – dont 2024 dans l’UE et les pays candidats à l’adhésion –, ce qui représente au total 218 millions citoyens et fait de la SEM le plus grand évènement mondial pour la promotion de la mobilité durable.

L’évènement:

Évènements visant à promouvoir une mobilité durable dans toute l’Union européenne et au‑delà. Des informations détaillées sont disponibles sur le site web de la Semaine européenne de la mobilité 2009 mentionné ci-dessous.

Budapest, lauréate du Prix européen de la Semaine européenne de la mobilité (2008) participera de nouveau à la Semaine européenne de la mobilité. Chaque jour de la semaine portera sur un nouveau thème sur la mobilité, à commencer par l'ouverture de quatre nouvelles stations de métro, puis la promotion de rue piétonnes, un week-end sans voiture (quelques rues seront couvertes de gazon), des débats sur le programme de transport et circulation de la ville, et clôture avec la plus grande manifestation à vélo du monde "Critical Mass".

  • Couverture EbS selon les programmes

Les sources:

Site web de la Semaine européenne de la mobilité 2009:

http://www.mobilityweek.eu/

Site web du commissaire Dimas:

http://ec.europa.eu/commission_barroso/dimas/index_fr.htm

  • I-054926: Semaine de la mobilité - Parking de dissuasion

  • I-054859: Transport urbain: contrôle de la qualité de l'air

Les contacts:

Barbara Helfferich +32 2 298 20 10 barbara.helfferich@ec.europa.eu

Lena De Visscher +32 2 296 36 94 lena.devisscher@ec.europa.eu

Jeudi 17 septembre: L'Irlande est le premier pays à s'engager sur la voie d'une transparence totale des certifications à l'échelle européenne

La nouvelle:

L'Irlande est le premier État membre de l’UE à rattacher son système national de certification au cadre européen des certifications pour l'apprentissage tout au long de la vie (CEC). Grâce à cette mesure, les certifications seront plus transparentes et il sera plus facile de faire des études ou de travailler dans un autre pays de l'Union.

Le contexte:

Le CEC est un nouvel outil européen destiné à accroître la transparence des certifications en Europe. Les États membres participent à ce projet sur une base volontaire, dans l'optique de rattacher les niveaux de certification nationaux au CEC.

L'objectif du CEC est de créer un cadre de référence commun qui permettra à chacun, y compris aux employeurs, de mieux comprendre et comparer les différents systèmes nationaux de certification et les niveaux qui les composent, tant pour l'enseignement général et supérieur que pour la formation professionnelle et continue.

Les États membres sont invités à établir une équivalence entre leurs systèmes nationaux de certification et les niveaux correspondants du CEC d'ici 2010. L'Irlande est le premier pays à avoir remis, bien avant l'échéance fixée, le rapport dans lequel elle explique la manière dont ses certifications nationales sont reliées au CEC.

L'événement:

Une conférence de presse se tiendra en présence de Batt O'Keeffe, le ministre irlandais de l'éducation et des sciences, et d’Odile Quintin, la directrice générale chargée de l'éducation et de la culture à la Commission européenne, à 9h30 au Radisson BLU Royal Hotel, Golden Lane, 8 Dublin City Centre, Irlande.

Pour les inscriptions veuillez contacter l'Autorité nationale de certification irlandaise, Sean O'Reilly, soreilly@ngai.ie .

Un séminaire organisé conjointement par le gouvernement irlandais et la Commission européenne examinera les modalités de corrélation du système de certification irlandais avec le CEC et fera le point sur la situation dans les autres États membres (début du séminaire: le 17 septembre à 9h00).

Les sources:

Commission Européenne: le CEC

National Qualifications Authority of Ireland: l'Irlande et le CEC

Rapport de présentation des correspondances entre le système de certification irlandais et le cadre européen des certifications pour l'apprentissage tout au long de la vie [en anglais]

Site du commissaire Figel':

Les contacts:

John R. Macdonald +32 22955267 John.Macdonald@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 22950208 Sophie.Andersson@ec.europa.eu

Jeudi 17 et vendredi 18 septembre: Les systèmes de licence pour les compétitions entre clubs sportifs

La nouvelle:

La Commission va organiser une conférence de l’UE sur les systèmes de licence pour les compétitions interclubs. Cet événement rassemblera des représentants du monde du football (fédérations, ligues, clubs et joueurs) et d’autres sports d’équipe concernés par les systèmes de licence. L’objectif est de faciliter les échanges de points de vue et de partager les bonnes pratiques sur ce thème.

La conférence permettra aux parties intéressées d’aborder un ensemble de questions liées au rôle que les systèmes de licence peuvent jouer pour favoriser une bonne gouvernance dans le sport et veiller à ce que les clubs sportifs respectent des normes minimales en matière de gestion, de finances et d’infrastructures, réduisant ainsi les risques que les clubs se retirent prématurément des compétitions.

Le contexte:

En organisant cette conférence, la Commission européenne concrétise l’action 47 du plan d’action «Pierre de Coubertin» qui accompagne le Livre blanc sur le sport, selon laquelle la Commission prévoit de «se concentrer sur le football dans un premier temps et [d’]organiser une conférence réunissant l’UEFA, l’EPFL, Fifpro, ainsi que des associations et des ligues nationales autour des systèmes de licence et des pratiques exemplaires dans ce domaine.»

Les thèmes suivants seront notamment abordés pendant la conférence:

Les bonnes pratiques au niveau européen: le système de licence de club de l’UEFA.

Les bonnes pratiques au niveau national: la discipline financière, élément fondamental des systèmes de licence.

La licence de club: un instrument de contrôle pour préserver l’intégrité des compétitions.

Les systèmes de licence: un outil pour encourager les investissements et améliorer les infrastructures.

Les systèmes de licence dans les autres sports d’équipe: les occasions à saisir et les défis à relever.

L’événement:

La conférence sera ouverte par le commissaire Ján Figel'. Avant sa clôture, un groupe de discussion composé de représentants de toutes les parties prenantes de premier plan examinera le bien-fondé de l’utilisation des systèmes de licence pour encourager la bonne gouvernance et la bonne organisation dans le milieu sportif et tirera les enseignements de la conférence.

La conférence se tiendra à Bruxelles, à l’hôtel Hilton.

Elle commencera le 17 septembre à 14 heures et sera clôturée le 18 septembre à 13 h 30.

Les sources:

Site web de la Commission européenne:

Site web du commissaire Figel’:

Les contacts:

John Macdonald +32 22955267 john.macdonald@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 22950208 sophie.andersson@ec.europa.eu

Vendredi 18 septembre: Journée d’information – appel à propositions «Afrique» – 63 millions d’euros pour soutenir la recherche en faveur de l’Afrique

La nouvelle:

L’Afrique continue à rencontrer d’importants obstacles à la poursuite de son développement, auxquels la recherche peut apporter des solutions. La Commission européenne a lancé, le 30 juillet 2009, un appel à propositions consacré entièrement à la recherche en faveur de l’Afrique.

Jusqu’à 63 millions d’euros seront affectés à des projets de recherche dans des domaines scientifiques et technologiques divers, et destinés à:

améliorer la sécurité d’approvisionnement en eau et en nourriture en Afrique (24 millions d’euros);

améliorer les conditions de santé en Afrique (39 millions d’euros).

Afin de renforcer la base de recherche de ce continent, les activités financées mettront à contribution des partenaires africains.

Le contexte:

La Commission européenne et la Commission de l’Union africaine, qui représente 53 États africains, sont convenues d’un partenariat stratégique entre l’Union européenne et l’Afrique en décembre 2007. Huit partenariats thématiques ont été définis, le huitième étant le partenariat pour la science, la société de l’information et l’espace.

Dans le cadre de ce 8 e partenariat, 19 «projets phares» ont été choisis et mis au point par l’Union africaine. L’appel «Afrique» couvre certains de ces domaines à mettre en œuvre prioritairement.

Les événements:

La journée d’information sur l’appel à propositions «Afrique» aura lieu au Centre de conférence Albert Borschette, rue Froissart 36 à 1040 Bruxelles, à partir de 9 heures. Les journalistes seront admis sur présentation de leur carte de presse. Le commissaire Janez Potočnik ouvrira la journée d’information à 10 heures.

Lors de cette journée d’information, les journalistes pourront rencontrer des scientifiques européens et africains actifs dans différents domaines de recherche, des experts de la Commission, des ONG, ainsi que des représentants d’instituts de recherche, d’universités, d’entreprises privées, y compris des PME.

Les sources:

Programme de la journée d’information:

IP/09/1205 : Partenariat pour la science UA-UE: 63 millions d’euros pour soutenir la recherche en faveur de l’Afrique

IP/08/1442: Science, société de l’information et espace: lancement de six projets communs Afrique-UE

MEMO/08/602: Déclaration conjointe UE-UA: «Mise en œuvre du partenariat UE-UA pour la science, la société de l’information et l’espace» – Présentation des 19 projets phares (en anglais)

Coopération internationale en matière de recherche avec l’Afrique

Les contacts:

Catherine Ray +32 2 296 99 21 catherine.ray@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 2 295 02 08 sophie.andersson@ec.europa.eu

Mardi 22 septembre: La Commission présente le document
«Budget de l’UE 2008 – Rapport financier»

La nouvelle:

Le document «Budget de l'UE 2008 – Rapport financier» examine la manière dont le budget 2008, qui est le deuxième de l'Union élargie à 27 membres et du cadre financier 2007‑2013 et qui s'élève pour cette année-là à 130,9 milliards d'EUR, a été réparti entre les États membres et quels sont les domaines qui en ont bénéficié.

M. Algirdas Šemeta, membre de la Commission européenne chargé de la programmation financière et du budget, présentera les principales données relatives aux dépenses de l'UE pour l'année 2008.

Le contexte:

Le rapport annuel aborde les principales caractéristiques des dépenses pour l'année 2008. Il comprend une annexe présentant une série historique des flux financiers entre les États membres et le budget de l'UE. Il contient également des informations sur les soldes budgétaires opérationnels des États membres pour la période 1998‑2008.

L’événement:

12 h 15: conférence de presse, à l'issue du rendez-vous quotidien de midi, avec le commissaire Algirdas Šemeta dans la salle de presse du Berlaymont à Bruxelles.

  • Diffusée sur EbS.

Les sources:

Le document «Budget de l’UE 2008 – Rapport financier» peut être consulté à l'adresse suivante:

Site du commissaire Algirdas Šemeta:

Les contacts:

Cristina Arigho +32 2 298.53.99 cristina.arigho@ec.europa.eu

Roger Nunn +32 2 295.36.47 roger.nunn@ec.europa.eu

Mardi 22 septembre: Cinquième Débat de Bruxelles: «La politique d’innovation: appuyons sur l’accélérateur»

La nouvelle:

Le cinquième Débat de Bruxelles dans le cadre de l’Année européenne de la créativité et de l’innovation en 2009, dont le thème sera «La politique d’innovation: appuyons sur l’accélérateur», portera sur la manière dont l’innovation peut aider les entreprises européennes à sortir plus fortes de la récession actuelle et permettre à l’Union européenne de répondre aux enjeux mondiaux.

Le contexte:

Renforcer l’innovation et la capacité d’innovation: telle est la clé de la croissance durable à long terme et du progrès social dans l’Union européenne. Le partenariat renouvelé de Lisbonne pour la croissance et l’emploi place l’innovation et l’esprit d’entreprise en point de mire et appelle la Communauté et les États membres à agir de manière plus résolue et plus cohérente en leur faveur.

C’est dans ce contexte qu’une politique d’innovation européenne ambitieuse a été lancée et que l'initiative en faveur des PME ( Small Business Act) a été approuvée; cette démarche fondée sur le partenariat porte déjà ses fruits. En matière d’innovation, presque tous les États membres ont amélioré leurs performances, et l’Union européenne a réduit son écart par rapport à ses principaux concurrents, les États‑Unis et le Japon. Cela dit, face à l'apparition de nouveaux concurrents et à des défis toujours plus grands, l’Europe ne doit pas se contenter de ces avancées en matière d’innovation, mais doit continuer à progresser.

L’Union européenne a proclamé l’année 2009 «Année européenne de la créativité et de l’innovation». L’objectif de cette Année européenne est de sensibiliser à l’importance de la créativité et de l’innovation en tant que facteurs essentiels du développement personnel, social et économique.

L’événement:

17h – 19h: Résidence Palace, salle Polak, Rue de la Loi 155, 1040 Bruxelles (inscription dès 16h30)

Intervenants:

Luc Hendrickx, directeur responsable de la «Politique d’entreprise», UEAPME (Union européenne de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises)

Erik Spiekermann, professeur, concepteur en design typographique et ambassadeur de l’Année européenne de la créativité et de l’innovation

Günter Verheugen, vice-président de la Commission chargé des entreprises et de l’industrie

Autres intervenants (à confirmer)

Les sources:

Site internet consacré à l’Année européenne 2009 de la créativité et de l’innovation:

Site internet de la direction générale «Éducation et culture»:

Page d’accueil Europa:

Site internet de M. Figel':

Les contacts:

John R. Macdonald +32 22955267 John.Macdonald@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 22950208 Sophie.Andersson@ec.europa.eu

Mercredi 23 septembre: Plan d'action sur la mobilité urbaine

La nouvelle:

La Commission devrait adopter un plan d'action sur la mobilité urbaine, qui fait suite au livre vert sur la mobilité urbaine adopté en septembre 2007. La consultation et le débat qui ont suivi l'adoption de ce livre vert ont confirmé la valeur ajoutée d'une action au niveau de l'Union européenne dans le domaine de la mobilité urbaine.

Ce plan d'action propose des initiatives concrètes pour aider les autorités locales, régionales et nationales à relever les défis de la mobilité urbaine et contient une vingtaine de mesures concernant par exemple:

  • la mise en place de liens pratiques entre la mobilité urbaine et la politique sanitaire, la politique régionale et la stratégie de l'UE en matière de handicap;

  • le lancement d'un dialogue avec les parties concernées sur les droits des passagers dans les transports publics urbains;

  • l'incitation au recours à des plans intégrés de mobilité urbaine durable par les organismes de planification locaux;

  • la préparation d'orientations de l'UE sur la protection des usagers vulnérables de la route, l'efficacité des mouvements de marchandises en zone urbaine et l'utilisation de systèmes de transport intelligents;

  • le soutien à des projets de recherche et de démonstration en matière de véhicules à faibles émissions et à émissions nulles;

  • le débat avec les gouvernements nationaux sur la manière d'inclure la conduite économe en énergie dans les épreuves de conduite pour les conducteurs privés.

Le contexte

La circulation en ville empire d'année en année. Les principaux sujets de préoccupation sont les embouteillages, la sécurité routière, l'accès aux transports publics, ainsi que la pollution et les problèmes de santé qui en découlent. Neuf citoyens européens sur dix pensent qu'il faudrait améliorer la situation du trafic dans leur environnement.

L'aggravation des problèmes de congestion et de pollution dans les villes a une incidence sur l'ensemble de l'économie européenne et sur la qualité de vie de tous les citoyens de l'UE: plus de 70 % de la population européenne vit dans des agglomérations et environ 85 % du PIB de l'Union est généré dans les villes. Quelque 40 % des émissions de CO 2 et 70 % des émissions d’autres polluants provenant du secteur routier sont dues au trafic urbain. Un accident routier mortel sur trois se produit en zone urbaine.

Relever ces défis est essentiel pour la réussite de la stratégie globale de l’UE pour lutter contre le changement climatique et promouvoir le développement durable.

L’événement:

Conférence de presse du vice-président Tajani dans la salle de presse du Berlaymont, à Bruxelles, à 11h30 (à confirmer).

  • Diffusée sur EbS.

Les sources:

Page web de la Commission européenne sur la mobilité urbaine:

Page web du commissaire Tajani:

Les contacts:

Fabio Pirotta +32 22967284 fabio.pirotta@ec.europa.eu

Andrea Maresi: +32 22990403 andrea.maresi@ec.europa.eu

Du mercredi 23 au vendredi 25 septembre: Manifestations à l’occasion de la Journée européenne des langues

La nouvelle:

La Commission organisera un certain nombre d’activités au cours de la semaine précédant la Journée européenne des langues. Cette journée, qui a lieu chaque année le 26 septembre, vise à sensibiliser le public à l’importance de l’apprentissage des langues, à lui faire découvrir l’ensemble des langues parlées en Europe et à l’encourager à prendre part à l’éducation et la formation tout au long de la vie.

Le contexte:

La date du 26 septembre a été choisie pour être la Journée européenne des langues par le Conseil de l’Europe et la Commission européenne à la suite de l’Année européenne des langues en 2001. Le but était de célébrer le patrimoine culturel qui fait partie intégrante des langues d’Europe, y compris la diversité linguistique et l’apprentissage des langues tout au long de la vie.

Les événements:

Le 23 septembre, la vidéo «Interpréter pour l’Europe», qui vise à susciter des vocations d’interprètes parmi les francophones, sera diffusée pour la première fois, dans les locaux de la représentation de la DG COMM à Paris.j

Le 24 septembre, une conférence-débat se tiendra à Luxembourg sur le thème «Les technologies au service des traducteurs». Elle aura pour orateur principal un membre du personnel du Deutsches Forschungszentrum für Künstliche Intelligenz, le centre allemand de recherche sur l’intelligence artificielle.

Les 24 et 25 septembre, Bruxelles accueillera une conférence sur l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge, au cours de laquelle le commissaire Orban prononcera un discours.

Le 25 septembre:

  • Un débat sur le multilinguisme dans les médias aura lieu à Bruxelles. Au cours de celui-ci, des représentants de chaînes de télévision internationales, de réseaux radiophoniques à l’échelle européenne et de sites web multilingues expliqueront comment ils gèrent un contenu multilingue et un journalisme en plusieurs langues.

  • Le commissaire Orban donnera une conférence de presse à 12 h 30, laquelle sera suivie d’un exposé technique en salle de presse du Berlaymont, Bruxelles, sur l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge et d’une démonstration de Scrabble électronique.

  • Toute la journée, des activités destinées aux enfants auront lieu sur la place Jourdan, à Bruxelles, en présence du commissaire Orban.

  • Des activités axées sur les langues seront également organisées par les représentations de la Commission dans divers États membres de l’UE.

  • Couvert par EbS.

Les sources:

Site web du commissaire:

http://ec.europa.eu/commission_barroso/orban/index_fr.htm

DG Traduction:

http://ec.europa.eu/dgs/translation

DG Interprétation:

http://scic.ec.europa.eu/europa/jcms/j_8/accueil

Site web «Les langues dans l’UE»:

http://europa.eu/abc/european_countries/languages/index_fr.htm

Les contacts:

Pietro Petrucci +32 2 298 94 92 pietro.petrucci@ec.europa.eu

Roger Nunn +32 2 295 36 47 roger.nunn@ec.europa.eu

Lundi 28 septembre: Campagne de l'UE pour une alimentation saine – une nouvelle initiative pour lutter contre l'obésité des enfants

La nouvelle:

Marianne Fischer Boel, membre de la Commission chargée de l'agriculture et du développement durable, donnera le coup d'envoi d'une nouvelle campagne en faveur d'une alimentation saine. Cette campagne consistera en trois expositions itinérantes qui partiront du siège des institutions européennes, à Bruxelles, et iront à la rencontre des enfants de toute l'Europe pour leur permettre de prendre part aux activités et aux jeux organisés. La Commission européenne mettra également en place un site internet interactif et organisera des concours et d'autres manifestations convergeant vers un objectif clé: amener les enfants à adopter de meilleures habitudes alimentaires.

La campagne pour une alimentation saine, qui est entièrement financée par le budget agricole de l'UE, se déroulera parallèlement aux programmes européens en faveur de la consommation de fruits à l’école et pour la distribution de lait aux écoliers, deux initiatives importantes qui contribuent à une alimentation plus équilibrée et à des habitudes alimentaires plus saines chez les jeunes.

Le contexte:

Les trois quarts des personnes interrogées lors d'une récente enquête Eurobaromètre se disent «tout à fait d'accord» avec l'affirmation selon laquelle «les enfants en surpoids semblent plus nombreux aujourd'hui qu'il y a cinq ans».

En effet, près de 22 millions d'enfants souffrent de surcharge pondérale dans l'Union européenne, et 5 millions d'entre eux sont obèses. De toute évidence, il est temps d'inverser la tendance ou bien d'en affronter les conséquences. Diabète, maladies cardiovasculaires et même ostéoporose précoce, tels sont les maux qui guettent ces jeunes qui n'ont toujours pas conscience de la nécessité de manger et de boire sainement et raisonnablement. Dans de bien trop nombreuses régions d'Europe, il n'y a pas de repas complet sans chips et sans breuvages sucrés constituant la boisson de base.

Indépendamment de ce qu'endurent personnellement les enfants, sous la forme de stigmatisation sociale, de persécutions et de maladies, les systèmes européens de santé, qui supportent déjà la plus grande partie du coût des changements démographiques et des nouveaux traitements onéreux, ploient sous le poids de l'obésité infantile. Dans certaines régions de l'Union européenne, 10 à 13 % des décès sont dus à l'obésité.

L’événement:

12h15: Conférence de presse de lancement de la campagne, donnée par Mariann Fischer Boel, dans la salle de presse du Berlaymont, à Bruxelles.

Des dossiers de presse et du matériel promotionnel seront à la disposition des journalistes.

Le véhicule de la tournée sera garé sur l'esplanade du Berlaymont où des activités seront organisées avec un groupe d'enfants.

Les sources:

IP/07/720 : Livre blanc sur la nutrition: la Commission propose une action à l'échelle européenne pour enrayer la multiplication des cas d'obésité.

IP/07/1663 : Lutte contre l'obésité enfantine: journée européenne de l'alimentation saine et de la cuisine de qualité.

Sites web de la Commission européenne:

Programme de l'UE en faveur de la consommation de fruits à l'école:

Programme européen de distribution de lait aux écoliers:

Direction générale de la santé et des consommateurs:

Blog de la commissaire Fischer Boel:

Les contacts:

Michael Mann +32 2 299 97 80 michael.mann@ec.europa.eu

Johan Reyniers +32 2 295 67 28 johan.reyniers@ec.europa.eu

Lundi 28 septembre: Cérémonie de remise du prix européen de littérature

La nouvelle:

Le prix européen de littérature sera décerné pour la première fois à Bruxelles, lors d’une prestigieuse cérémonie, en présence de personnalités du monde de la culture, de la littérature et de la politique ainsi que d’un large public européen.

Décerné en trois phases (en 2009, 2010 et 2011), le prix récompensera chaque année onze ou douze lauréats. D’ici 2011, un talent sera ainsi distingué dans chacun des 34 pays participant au programme «Culture» de l’Union européenne, qui cofinance le prix.

Les douze pays sélectionnés pour le prix 2009 sont l’Autriche, la Croatie, la France, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lituanie, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Slovaquie et la Suède.

Ils seront suivis en 2010 par la Belgique, Chypre, le Danemark, l’Estonie, l’Allemagne, la Finlande, le Luxembourg, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, la Roumanie, la Slovénie et l’Espagne. Enfin, l’année 2011 sera consacrée à la Bulgarie, la République tchèque, la Grèce, l’Islande, la Lettonie, le Liechtenstein, Malte, la Serbie, les Pays‑Bas, la Turquie et le Royaume‑Uni.

Le contexte:

Le prix européen de littérature a pour ambition de mettre en lumière la richesse et la diversité de la création littéraire contemporaine, de favoriser la circulation de la littérature en Europe et de susciter un intérêt accru pour les œuvres littéraires provenant d’autres pays.

Le prix est cofinancé par le programme «Culture» et par un consortium regroupant la Fédération des libraires européens ( European Booksellers Federation, EBF), la Fédération des associations européennes d’écrivains (FAEE) et la Fédération des éditeurs européens (FEE). Ce consortium a demandé à des organisations nationales de former un jury de sélection pour chaque pays.

L’événement:

16h: La cérémonie se tiendra au Centre artistique Flagey, à Bruxelles, en présence de M. Henning Mankell, ambassadeur du prix, et de personnalités du monde de la culture, de la littérature et de la politique, ainsi que du président Barroso et du commissaire Figel'.

Les noms des douze écrivains qui recevront le prix européen de littérature cette année figurent à l’adresse suivante:

Les sources:

Site internet consacré à la culture:

Site internet consacré au «Prix de la littérature»:

Page d’accueil Europa:

Site internet de M. Figel':

Les contacts:

John R. Macdonald +32 22955267 John.Macdonald@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 22950208 Sophie.Andersson@ec.europa.eu

Mardi 29 septembre : Lancement du partenariat européen pour la lutte contre le cancer — Les Européens évoquent ensemble la maladie

La nouvelle:

La Commission européenne a récemment adopté une communication sur un partenariat européen pour la lutte contre le cancer afin de soutenir les pays de l’Union européenne dans leur action contre cette maladie. Le partenariat, qui couvre la période 2009-2013, fournit un cadre pour le partage des informations, des capacités et des compétences spécifiques en matière de prévention du cancer et de lutte contre cette pathologie. Il vise à associer toutes les parties concernées dans l’Union européenne à une action collective en ce sens.

En assurant une meilleure coordination des activités et actions menées par les États membres, les experts scientifiques, les associations de patients et d’autres acteurs primordiaux, le partenariat contribuera à éviter les actions isolées et les répétitions inutiles d’efforts, dans un domaine où les ressources sont limitées, et les compétences souvent disséminées à travers toute l’Union européenne. Les grands domaines d’action proposés pour ce partenariat sont la valorisation de la santé et la détection de la maladie dès ses premiers stades, le recensement et la diffusion des bonnes pratiques en matière de soins, les priorités de la recherche sur le cancer, et enfin, les informations et les données relatives à la santé.

Il s’agit de faire en sorte qu’à l’expiration du partenariat tous les États membres disposent de plans intégrés de lutte contre le cancer : c’est là une condition indispensable à une réduction de 15 % de la charge de morbidité de cette maladie d’ici à 2020, objectif à long terme du partenariat.

Le contexte:

Chaque année, un cancer est diagnostiqué chez quelque 3,2 millions d’Européens, ce qui en fait la deuxième cause de décès en Europe. Le nombre de malades du cancer augmente à mesure que la population européenne vieillit. Outre ses conséquences dramatiques pour la santé, cette pathologie représente aussi une charge économique importante pour la société. L’incidence du cancer et la mortalité qui y est liée sont très variables à l’intérieur de l’Union européenne : des inégalités existent non seulement entre les États membres, mais à l’intérieur de ceux-ci. Par exemple, la mortalité par cancer dans l’État membre affichant les plus mauvais résultats est deux fois plus élevée que dans celui qui affiche les meilleurs.

L’événement:

Le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso, présidera la manifestation qui marquera le lancement du partenariat européen pour la lutte contre le cancer, organisée par la commissaire à la santé, M me Androulla Vassiliou. Venus de toute l’Europe, des malades atteints du cancer et des personnes ayant survécu à la maladie apporteront leurs témoignages. Une table ronde sera organisée avec des commissaires, des hommes politiques et des experts sur les orientations à suivre dans la lutte contre le cancer au niveau européen. D’une durée d’une demi-journée, la manifestation se déroulera à Bruxelles et débutera à 9 h 30. Si les conditions météorologiques le permettent, un lâcher de ballons symbolique en marquera la fin.

De plus amples informations sur le programme et l’inscription sont disponibles à l’adresse suivante :

http://ec.europa.eu/health/ph_information/dissemination/diseases/cancer_partnership_en.htm

  • Couverture EbS + photo

  • Les sources:

Communication « Lutte contre le cancer: un partenariat européen » :

Lutte contre le cancer: un partenariat européen voit le jour :

European Partnership Action Against Cancer: contribution of EU-funded research :

IP/09/113 : Dépistage du cancer: l’Europe doit mettre les bouchées doubles, selon un rapport de la Commission

MEMO/09/20 : Aperçu de la couverture actuelle des programmes systématiques de dépistage du cancer du sein, du cancer du col de l’utérus et du cancer colorectal dans l’Union européenne

Site internet de la Commission européenne sur le cancer :

Discours de la commissaire Androulla Vassiliou à l’occasion du troisième sommet sur le cancer du col de l’utérus :

Les contacts:

Nina Papadoulaki +32 2 29 86378 haravgi-nina.papadoulaki@ec.europa.eu

Catherine Ray +32 2 296 99 21 catherine.ray@ec.europa.eu

Antonie Kerwien +32 2 29 72686 antonie.kerwien@ec.europa.eu

Sophie Andersson +32 2 295 02 08 sophie.andersson@ec.europa.eu


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website