You are here:

Le sport dans l'UE

Le sport et l'exercice physique font partie intégrante du mode de vie des Européens. C'est aussi un volet essentiel du nouveau programme Erasmus+ de l'UE, qui promeut la coopération, le dialogue et la participation.

Esprit d'équipe, solidarité et fair-play

Le sport est important pour de nombreuses raisons:

  • il favorise le bien-être physique et mental;
  • il a une fonction pédagogique et promeut des valeurs sociales fondamentales;  
  • il est fédérateur; 
  • il représente un secteur économique important, en plein essor;
  • il contribue à la croissance et à la création d'emplois.

Toutefois, des problèmes doivent être résolus, comme le dopage, les matchs truqués et la violence.

L'UE soutient la coopération entre les responsables politiques et le dialogue avec les organisations sportives, en vue de promouvoir les valeurs positives associées au sport et de relever les défis posés par ce secteur.  

Le sport dans le programme Erasmus+

Erasmus+ (2014-2020) met l'accent sur les sports de masse. Il propose de cofinancer des initiatives permettant de développer, partager et mettre en œuvre des idées et des pratiques innovantes au niveau local, régional, national et européen.

Le programme «Erasmus+ Sport» contribuera à développer la dimension européenne du sport, en renforçant la coopération entre les organisations sportives, les autorités publiques et les autres parties prenantes. Il porte sur les domaines suivants:

Faire du sport pour se maintenir en bonne santé

L'UE promeut l'activité physique en diffusant et en encourageant les bonnes pratiques entre les pays de l'UE et les parties intéressées. Les lignes d'action recommandées par l'UE en matière d'activité physiquepdf(214 kB) Choisir les traductions du lien précédent  (2008) montrent comment les politiques menées au niveau national dans différents secteurs peuvent y contribuer. La recommandation présentée par le Conseil en 2013pdf sur la promotion transversale de l’activité physique bienfaisante pour la santé permettra:

  • d'encourager l'adoption de mesures plus efficaces dans ce domaine;
  • d'aider à suivre les progrès et les évolutions dans le domaine des politiques et des niveaux d’activité physique.

La politique de l'UE dans le domaine de la santé encourage également l'activité physique. La Plate-forme européenne d’action en matière d’alimentation, d’activité physique et de santé favorise le dialogue en vue de corriger les évolutions négatives.

Lutte contre le dopage

Le dopage est déloyal. Il dissuade de pratiquer ou de suivre un sport et présente des risques pour la santé. L'UE lutte contre le dopage en coopération avec:

Les pays de l'UE utilisent régulièrement les cadres européens pour s'entretenir de questions liées à la lutte antidopage avant de se rencontrer dans des enceintes plus internationales. Ils coopèrent au sein de l'UE sur les questions relatives aux droits des athlètes, au dopage dans les sports de loisirs et à la prévention. Erasmus+ Sport finance des projets de prévention du dopage. Enfin, les organisations patronales et syndicales traitent de la lutte antidopage dans le cadre du dialogue social européen. 

Inclusion sociale, intégration et égalité des chances

Le sport contribue à combler les écarts sociaux. Il met en valeur les capacités des personnes handicapées et offre aux femmes et aux filles des possibilités de s'affirmer en prenant des responsabilités. Les pays de l'UE sont encouragés à prévoir des projets d'inclusion sociale par le sport lorsqu'ils sollicitent des aides financières du Fonds social européen et du Fonds européen de développement régional. L'UE fournit également une aide financière à des projets transnationaux et des événements internationaux.

Lutte contre le racisme et la violence dans les manifestations sportives

L'UE encourage les services de police et les autorités sportives à partager les informations dont ils disposent sur les supporters à risque et à appuyer les actions de prévention. La Commission a apporté son soutien à la création du réseau FARE (le football contre le racisme en Europe) Choisir les traductions du lien précédent   English (en) et à d'autres projets du même type.

La bonne gouvernance dans le sport

Tout en respectant l'autonomie des organisations sportives, l'UE encourage l'application des principes de bonne gouvernance suivants:

  • la démocratie;
  • la transparence;
  • la responsabilité dans le processus décisionnel;
  • la représentation de toutes les parties intéressées.

La Commission encourage les employeurs, les athlètes et les professionnels du sport à fonder les relations du travail sur le dialogue social européen. Il existe des comités chargés du dialogue social pour le football professionnel et les sports de loisirs.

Une double carrière pour les athlètes

L'UE préconise d'offrir aux jeunes sportifs de talent la possibilité de suivre des études ou une formation professionnelle parallèlement à leur pratique intensive d'un sport, afin de les préparer à une double carrière. Les lignes directrices de l'UE concernant la double carrière des athlètes (2012)pdf(569 kB) Choisir les traductions du lien précédent  indiquent comment les politiques nationales et européennes peuvent y contribuer. Plusieurs projets ont bénéficié du soutien de l'UE dans ce domaine.