Aide humanitaire et protection civile


Dans les situations de crise — qu'elles soient liées à des conflits ou à des catastrophes naturelles — l'UE n'a qu'un seul objectif: aider le plus rapidement possible les populations qui en ont besoin. La Commission européenne a pris de longue date l'engagement d'aider les victimes de ces crises. Elle fournit une aide d'urgence directement aux personnes en détresse, quels que soient leur nationalité, leur religion, leur sexe ou leur origine ethnique.

L'Union européenne est présente dans les zones en crise dans le monde entier, et notamment en Syrie, en Afghanistan, dans les territoires palestiniens occupés et dans de nombreuses régions d'Afrique, d'Amérique centrale et du Sud et du Sud-Est asiatique. Elle mène également des opérations de secours dans des zones qui sont en crise depuis longtemps et dans d'autres où les conflits ont fait place à l'instabilité.

Ventilation de l'aide par secteur. L'aide alimentaire représente la plus grande part

Ventilation de l'aide humanitaire par secteur (2011).

ECHO entre en scène

Les opérations de secours de l'Union européenne sont gérées par ECHO, le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne. Les nombreuses activités d'ECHO répondent à la multiplication des crises graves dans le monde entier et illustrent la volonté de l'UE de jouer un rôle moteur dans l'aide aux victimes. Ces dernières années, le budget moyen des interventions humanitaires se chiffre à environ un milliard d'euros par an, ce qui permet d'aider plus de 100 millions de personnes chaque année.

La première mission d'ECHO est de sauver des vies humaines, d'atténuer les souffrances ainsi que de protéger l'intégrité et la dignité des personnes vulnérables. L'aide d'urgence comprend la fourniture de tentes, de couvertures, de vivres, de médicaments, de matériel médical, de systèmes de purification d'eau et de combustibles. Par ailleurs, ECHO soutient financièrement des équipes médicales, des experts en déminage, ainsi que les transports et l'appui logistique. Depuis 1992, ECHO est intervenu dans plus de 140 pays.

Un homme portant une veste de l'UE s'adresse à la population locale au milieu de décombres © Union européenne – CE/ECHO

Après le tremblement de terre survenu à Van (Turquie) en 2011, une équipe de protection civile de l'UE a contribué à fournir l'aide européenne sur le terrain.

Outre l'assistance humanitaire, ECHO contribue à coordonner la protection civile dans toute l'UE. Il dirige le Centre de suivi et d'information (MIC), appelé à devenir le Centre européen de réaction d’urgence au premier semestre 2013. Ce centre, accessible 24 heures sur 24, est le cœur opérationnel du mécanisme européen de protection civile de l'UE. Tout pays, appartenant ou non à l’Union, qui est touché par une catastrophe majeure peut solliciter une assistance par l’intermédiaire du MIC, lequel:

  • sert de plateforme de communication entre les 31 pays participants (les 28 membres de l'UE plus l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège), le pays touché et les experts envoyés sur le terrain;
  • fournit des informations actualisées sur la situation d'urgence;
  • joue un rôle de coordination en adaptant les offres d'assistance des pays participants aux besoins du pays frappé par la catastrophe.

Réseau de partenaires

Une Turkana en habits traditionnels, aux côtés d'une travailleuse humanitaire de l'UE portant un bandeau et des bijoux turkana © Union européenne – CEEC/ECHO/Malini Morzaria

Une Turkana donne à un agent d'Oxfam des bijoux, des sacs et des bouteilles d'eau et de lait que les femmes vendent sur les marchés locaux.

ECHO ne dispose pas du personnel ni des équipements pour fournir lui-même l'aide d'urgence, les équipes de sauveteurs, les hôpitaux de campagne et les systèmes de communication temporaires. Mais il finance et coordonne ces opérations, en collaborant avec des organisations non gouvernementales (ONG), des agences spécialisées des Nations unies et la société internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, qui œuvrent sur le terrain.

Une main secourable

L'aide humanitaire de l'UE prend les formes suivantes:

  • l'aide au renforcement de la résilience, afin d'aider les individus, les ménages, les populations, les régions et les pays à affronter et surmonter des chocs tels que des sécheresses, des violences, des conflits et des catastrophes naturelles;
  • l'aide d'urgence, qui consiste à allouer des liquidités pour acheter et distribuer des produits de première nécessité (médicaments, vivres et abris) ou, dans le cas d'une catastrophe naturelle, pour financer les travaux de reconstruction;
  • l'aide alimentaire, destinée à financer soit l'approvisionnement en vivres des régions affectées par la famine ou la sécheresse jusqu'à la reprise d'une production normale, soit une aide alimentaire d'urgence en cas de pénurie alimentaire du fait de l'homme ou de catastrophes naturelles imprévues;
  • l'aide apportée aux réfugiés, pour les aider à faire face jusqu'à ce qu'ils puissent regagner leur lieu d'origine ou s'établir dans un nouveau pays;
  • la réduction des risques de catastrophe, qui comprend la préparation aux catastrophes et la prise en considération de la réduction des risques dans tous les aspects de l'action humanitaire.

Stratégie de désengagement et transfert

Les opérations de secours organisées en cas de catastrophes et l'aide d'urgence sont, presque par définition, des interventions à court terme. En général, les opérations financées par l'UE durent moins de six mois. Cependant, l'Union veut s'assurer que, lorsque l'aide humanitaire prend fin, les bénéficiaires sont en mesure de faire face à la situation seuls, ou qu'ils disposent d'une autre forme d'aide au développement à plus long terme.

Pour réduire le risque de laisser les populations démunies, l'UE demande à ses partenaires sur le terrain d'élaborer, parallèlement à leurs projets, une stratégie de désengagement au terme de laquelle une autorité locale reprendra le contrôle de la situation ou, le cas échéant, de veiller à ce que d'autres structures d'aide puissent les remplacer après leur départ.

Les enfants de la paix: l'Union européenne, lauréate du prix Nobel de la paix 2012

Le prix Nobel de la paix 2012 a été décerné à l'UE pour ses réalisations en faveur de la paix en Europe. Par solidarité avec les plus démunis, l'UE a décidé d'allouer l'argent du prix Nobel aux enfants qui n'ont pas la chance de grandir dans un pays en paix. Elle va doubler le montant du prix pour atteindre un total de 2 millions d'euros, qui seront attribués à quatre projets éducatifs en faveur d'enfants touchés par des conflits. Les projets sélectionnés permettront de fournir une éducation de base dans des zones d'accueil à 23 000 enfants en Irak, en Colombie, en Équateur, en Éthiopie, en République démocratique du Congo et au Pakistan.

Haut de la page

Aide humanitaire et protection civile

Publiée en février 2013

Cette publication fait partie de la série «Comprendre les politiques de l’Union européenne»


Haut de la page



Suivez-nous

Facebook

  • Commission européenne – Aide humanitaire et protection civileEnglish (en)

Twitter

  • Commission européenne - Aide humanitaire et protection civileEnglish (en)

Haut de la page

CONTACT

Demandes d'informations d'ordre général

Appelez le
00 800 6 7 8 9 10 11 Fonctionnement du service

Envoyez vos questions par courriel

Coordonnées des institutions, contacts avec la presse et visites

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

OuiNon

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?