You are here:

Aide humanitaire et protection civile

L’Union européenne s’est engagée à aider les victimes de catastrophes naturelles ou d’origine humaine dans le monde entier. Elle vient en aide à plus de 120 millions de personnes chaque année. Collectivement, l'UE et ses pays membres sont les premiers donateurs d'aide humanitaire au monde. Pourtant, cette aide représente moins de 1 % du budget annuel total de l'UE, soit juste un peu plus de 2 euros par citoyen européen.

Le traité de Lisbonne constitue la base juridique de l’aide, qui est destinée aux personnes en détresse, quels que soient leur nationalité, leur religion, leur sexe ou leur origine ethnique. L’UE est déterminée à jouer un rôle moteur dans les opérations de secours en cas de catastrophe.

Depuis 2010, la Commission européenne a mis en place un mécanisme européen plus solide et plus efficace pour faire face aux catastrophes. Dans un souci d'efficacité, une seule et même structure s'occupe désormais de l'aide humanitaire et de la protection civile.

Le mécanisme de protection civile de l'UE et les fonds alloués à l'aide humanitaire se complètent pour répondre aux besoins résultant d'un conflit ou d'une catastrophe, comme l'épidémie d'Ebola (qui a éclaté en 2014). Ce mécanisme a permis d'acheminer du matériel d’urgence fourni par les pays de l’UE, tandis que la Commission européenne a débloqué plus de 400 millions d’euros d’aide humanitaire (données: février 2015).

Le service d'aide humanitaire et de protection civile (ECHO) de la Commission est placé sous la responsabilité de Christos Stylianides Choisir les traductions du lien précédent   ελληνικά (el) English (en) , commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, depuis novembre 2014.

Aide humanitaire

L'UE est présente dans les zones en crise du monde entier, notamment en Syrie, au Soudan du Sud, en Ukraine, dans les pays d'Afrique de l’Ouest touchés par Ebola, en République centrafricaine, ainsi que dans les pays où les conflits ont fait place à l'instabilité, comme en Côte d'Ivoire. Elle contribue à sauver des vies, à atténuer les souffrances ainsi qu'à assurer la sécurité et à protéger la dignité des personnes en détresse.

L’UE fournit une aide humanitaire depuis 1992 dans plus de 140 pays. Bien que son budget annuel consacré à ces actions soit limité à près de 1 milliard d’euros, l'UE vient en aide à quelque 120 millions de personnes chaque année.

L'UE contribue également à faire connaître des «crises oubliées», qui sont souvent des crises de longue durée méconnues des médias et de la communauté internationale. Ainsi, elle a récemment attiré l'attention sur la catastrophe humanitaire en République centrafricaine.

Notre travail

Les opérations de secours de l'UE sont gérées par ECHO, le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne. L'aide humanitaire est fournie par l'intermédiaire de plus de 200 organisations et agences partenaires présentes sur le terrain, dont:

  • des organisations non gouvernementales (ONG);
  • des organisations internationales;
  • les sociétés de la Croix-Rouge;
  • des agences des Nations unies.

Notre aide d'urgence est impartiale: elle s'adresse à tous, indépendamment de la race, du groupe ethnique, de la religion, du sexe, de l'âge, de la nationalité ou de l'appartenance politique.

L'aide humanitaire de l'UE prend essentiellement les formes suivantes: nourriture et aide nutritionnelle: 40 %, abris: 19 %, soins de santé et aide médicale: 14 %.

Secteurs recevant le plus de fonds de l’aide humanitaire de l’UE

Volontaires de l’aide de l’UE

L'initiative «EU Aid Volunteers» (2014–2020) permet à quelque 18 000 Européens de s'engager comme bénévoles dans des projets financés par l'UE dans le monde entier. D'ici la fin du programme:

  • quelque 4 000 personnes seront formées et orientées vers des organisations humanitaires pour être déployées dans des pays touchés par des catastrophes;
  • 4 000 volontaires et membres du personnel d'ONG bénéficieront de formations et de mesures de renforcement des capacités;
  • 10 000 volontaires en ligne soutiendront des projets dans leur pays d'origine.

Protection civile

La Commission européenne joue un rôle clé en coordonnant les mesures prises pour faire face aux crises en Europe et dans le monde par l'intermédiaire du mécanisme de protection civile de l'UE. Le centre de réaction d'urgence suit 24h sur 24 les crises existantes et potentielles.

Il coordonne les contacts entre le pays concerné, les experts sur le terrain et les pays participant au mécanisme de protection civile de l’UE. Le mécanisme comprend actuellement les 28 pays de l’UE, l’Islande, le Monténégro et la Norvège. L’adhésion de l'ancienne République yougoslave de Macédoine est en cours de renouvellement. La Turquie et la Serbie ont récemment signé des accords en préparation de leur adhésion au mécanisme.

Les offres d'aide des participants sont adaptées aux besoins.

Entre 2010 et 2014, l'UE est intervenue dans plus de 80 situations d'urgence à travers le monde:

Une nouvelle législation sur la protection civile est entrée en vigueur en janvier 2014. Elle prévoit un cadre de coopération renforcée pour:

  • la prévention des catastrophes;
  • l'évaluation des risques;
  • la préparation et la planification, ainsi que des formations et des exercices conjoints plus réguliers pour les équipes européennes de protection civile.

Elle a également mis en place une réserve volontaire de capacités et d'experts de différents pays de l'UE.

En vous abonnant au service d'alerte en ligne sur le site d'ECHO Choisir les traductions du lien précédent   English (en) , vous serez tenu informé des dernières nouvelles et des blogs consacrés à l'aide humanitaire et à la protection civile de l'UE.