You are here:

Santé

L’organisation et la prestation des soins de santé relèvent de la responsabilité des pays membres. Le rôle de l'UE consiste à compléter les politiques nationales en:

  • aidant les pays membres à atteindre les objectifs communs;
  • générant des économies d'échelle par la mise en commun des ressources;
  • aidant les pays de l'UE à relever des défis communs (pandémies, maladies chroniques ou conséquences de l'allongement de l'espérance de vie sur les systèmes de santé, notamment).

La politique de l'UE dans le domaine de la santé, mise en œuvre dans le cadre de sa stratégie en matière de santépdf(123 kB) Choisir les traductions du lien précédent , est axée sur les aspects suivants:

  • la prévention, qui passe notamment par le fait d'encourager des modes de vie plus sains;
  • l'égalité des chances en matière de santé et de soins de qualité (indépendamment des revenus, du sexe, de l'origine ethnique, etc.);
  • la lutte contre les menaces sanitaires graves pesant sur plusieurs pays de l'UE;
  • le maintien des personnes âgées en bonne santé;
  • la promotion de systèmes de santé dynamiques et des nouvelles technologies.

La santé a également une incidence sur la prospérité économique (voir le document stratégique «Investir dans la santépdf(3 MB) Choisir les traductions du lien précédent »).

Action spécifique de l’UE

  • Adopter des normes et réglementations, à l'échelle de l'UE, applicables aux produits et services en matière de santé (médicaments, dispositifs médicaux et santé en ligne, par ex.), ainsi qu'aux patients (services de santé et de sécurité concernant plusieurs pays de l'UE, par ex.).
  • Fournir aux pays de l'UE des outils leur permettant de coopérer et de recenser les bonnes pratiques (activités de promotion de la santé et moyens d'atténuer les facteurs de risque et de gérer les maladies et les systèmes de santé, par ex.).
  • Financer des projets en matière de santé grâce au programme Santé de l'UE.

Prévention des maladies

L'UE soutient des mesures de prévention des maladies, telles que:

  • la promotion d'un étiquetage responsable des produits alimentaires, afin que les citoyens sachent ce qu'ils consomment;
  • la lutte contre les cancers du sein et du col de l'utérus et les cancers colorectaux, passant par des programmes de dépistage dans toute l'UE, des orientations en matière de garantie de qualité des traitements et la mise en commun des connaissances et des ressources;
  • la promotion d'une alimentation saine et de l'activité physique, en encourageant les pouvoirs publics, les ONG et l'industrie à travailler ensemble pour aider les consommateurs à changer leur mode de vie;
  • la lutte contre la consommation de tabac, passant par la législation sur les produits du tabac, des actions de sensibilisation, la publicité et le parrainage.

Réaction aux maladies

L'UE aide les pays membres à se préparer plus efficacement aux menaces graves pour la santé concernant plusieurs pays, ainsi qu'à mieux coordonner leurs réactions, en permettant l'achat groupé de vaccins et d'autres articles médicaux.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies Choisir les traductions du lien précédent   English (en) , établi à Stockholm, évalue les nouvelles menaces sanitaires, permettant ainsi à l'UE de réagir rapidement. Il rassemble les connaissances sur les menaces actuelles et émergentes et contribue à la surveillance des maladies dans toute l'Europe, en collaboration avec ses homologues nationaux.

Produits pharmaceutiques

Dans l'UE, tous les médicaments doivent faire l'objet d'une approbation, au niveau national ou européen, avant leur mise sur le marché. L'innocuité d'un médicament commercialisé dans l'UE est surveillée tout au long de son cycle de vie. S'il s'avère dangereux, des mesures sont prises rapidement: soit sa vente est suspendue, soit son autorisation de mise sur le marché est retirée.

La Commission européenne, les autorités nationales et l'Agence européenne des médicaments Choisir les traductions du lien précédent   English (en) (EMA), établie à Londres, contribuent toutes à ce système. L’EMA aide les autorités nationales de réglementation à coordonner l’évaluation scientifique de la qualité, de la sécurité et de l’efficacité des médicaments.

Recherche et innovation

Entre 2014 et 2020, l'UE va consacrer près de 7,5 milliards d'euros à la recherche pour améliorer les soins de santé en Europe, dans le cadre de son programme de recherche Horizon 2020 Choisir les traductions du lien précédent   English (en) .

Traitements à l’étranger

L'UE apporte son aide lorsqu'il est nécessaire, ou plus facile, de suivre un traitement dans un autre pays, par exemple si l'hôpital le plus proche se trouve juste de l'autre côté de la frontière ou si un traitement spécifique n'est disponible qu'à l'étranger.

La législation européenne sur les droits des patients en matière de soins de santé consacre le droit des Européens à se faire soigner dans un autre pays de l'UE. Ses dispositions:

  • permettent aux autorités sanitaires nationales de plus facilement coopérer et échanger des informations sur les normes de qualité et de sécurité des soins de santé;
  • garantissent la reconnaissance des ordonnances dans les autres pays de l'UE;
  • préparent la mise en place des réseaux de référence européens, composés de centres spécialisés, afin que les experts en matière de santé de toute l'Europe puissent partager leurs bonnes pratiques.

Quant à la carte européenne d'assurance maladie, elle aide les voyageurs à se faire soigner en cas de maladie ou d'accident dans un autre pays européen.

Coopération internationale

L'UE travaille en étroite collaboration avec des partenaires stratégiques, tels que l'Organisation mondiale de la santé, pour améliorer les soins de santé dans le monde entier grâce à la recherche, l'aide au développement, l'amélioration de l'accès aux médicaments, etc.