Santé


La politique de l'UE en matière de santé vise à fournir à toutes les personnes vivant dans l'Union un accès à des soins de santé de grande qualité et notamment à:

  • prévenir les maladies;
  • encourager des modes de vie sains;
  • protéger les citoyens des menaces qui pèsent sur la santé, comme les pandémies.

L'organisation et la mise en œuvre des soins de santé relèvent de la responsabilité des pays de l'UE. L'Union apporte une valeur ajoutée à leur action en leur permettant de faire face ensemble à des difficultés communes, en coopération avec des partenaires internationaux comme l'Organisation mondiale de la santé.

L'UE fonde son action sur sa stratégie en matière de santé , qui vise à:

  • favoriser un bon état de santé dans une Europe vieillissante;
  • protéger les citoyens des menaces sanitaires;
  • soutenir le dynamisme des systèmes de santé et l'emploi des nouvelles technologies.

Le programme Santé de l'UE complète et soutient les actions des pays de l'UE:

  • en protégeant et promouvant la santé et en réduisant les inégalités dans ce domaine;
  • en augmentant l'information et les connaissances sur la santé;
  • en coopérant avec les parties prenantes.

Le programme est géré par l'Agence exécutive pour la santé et les consommateurs English, qui est établie à Luxembourg.

Bébé mangeant des légumes © Van Parys Media

L'UE encourage une alimentation saine.

Prévention des maladies

L'UE soutient les activités de prévention des maladies telles que:

  • promouvoir un étiquetage responsable des produits alimentaires, afin que les citoyens sachent ce qu'ils consomment;
  • faire en sorte que les programmes de dépistage du cancer du sein, du cancer du col de l'utérus et des cancers colorectaux soient disponibles dans toute l'UE et permettre aux experts des différents pays de partager leurs connaissances, afin d'éviter les doubles emplois et la fragmentation des travaux, et d'optimiser l'utilisation des ressources dans ce domaine;
  • informer les citoyens des problèmes de santé liés à certaines habitudes (tabagisme, alimentation, abus d'alcool) susceptibles de provoquer des maladies chroniques;
  • étendre la couverture de programmes adéquats de vaccination, par exemple contre la grippe saisonnière.

Alerte précoce et réaction

L'UE et ses États membres s'efforcent d'améliorer la préparation et les capacités de réponse (parmi lesquelles des systèmes d'alerte précoce) pour faire face aux menaces en matière de santé publique, comme dans le cas de la pandémie de grippe H1N1 («grippe porcine») de 2009.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies English, établi à Stockholm, évalue les nouvelles menaces sanitaires, permettant ainsi à l'UE de réagir rapidement en cas d'urgences pour la santé publique. Il rassemble et diffuse les connaissances sur les menaces actuelles et émergentes pour la santé, et contribue à la surveillance des maladies dans toute l'Europe, en collaboration avec ses homologues nationaux.

Produits pharmaceutiques

Maquillage pour les yeux © Pixelio

La politique de santé publique veille à ce que l'utilisation des produits de beauté soit sans danger.

Tous les nouveaux médicaments doivent être autorisés avant d'être mis sur le marché de l'UE. Leur innocuité est ensuite surveillée tout au long de leur cycle de vie. Si un médicament s'avère dangereux, le système européen de pharmacovigilance garantit l'adoption rapide de mesures comme la suspension ou le retrait du permis de commercialisation.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) English, établie à Londres, est chargée de coordonner l'évaluation scientifique de la qualité, de l'innocuité et de l'efficacité des médicaments.

Recherche et innovation

L'UE a alloué 6 milliards d'euros à la recherche sur la santé au cours de la période 2007-2013. L'accent est mis sur:

  • la conversion des découvertes fondamentales en applications cliniques;
  • l'élaboration et la validation de nouvelles thérapies;
  • la promotion de la santé et l'élaboration de stratégies de prévention;
  • l'amélioration des outils de diagnostic et des technologies médicales;
  • des systèmes de santé durables et efficaces.

Accès aux soins médicaux partout dans l'UE

Les citoyens préfèrent généralement se faire soigner près de chez eux. Il peut toutefois être nécessaire ou plus facile d'aller dans un autre pays de l'UE, par exemple, si un traitement spécifique n'est disponible qu'à l'étranger ou si l'établissement de soins le plus proche se trouve juste de l'autre côté de la frontière.

La législation européenne sur les droits des patients en matière de soins de santé transfrontaliers précise le droit des Européens à se faire soigner dans un autre pays de l'UE. Ses dispositions:

  • permettront aux autorités sanitaires nationales de coopérer et d'échanger des informations sur les normes de qualité et de sécurité des soins de santé;
  • garantiront la reconnaissance des ordonnances dans les autres pays de l'UE;
  • prépareront la mise en place des réseaux de référence européens, composés de centres spécialisés, afin que les experts en matière de santé puissent partager leurs bonnes pratiques.

Quant à la carte européenne d'assurance maladie, elle permet aux Européens qui se déplacent à titre privé ou professionnel dans l'UE de se faire soigner plus facilement en cas de maladie ou d'accident dans un autre pays européen.

Coopération internationale

La Commission travaille en étroite collaboration avec des partenaires stratégiques comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un cadre mondial de politique sanitaire confronté à six grands enjeux:

  • l'équité;
  • la cohérence de la réponse apportée à la mondialisation;
  • l'accès et l'innovation;
  • la santé en tant que droit de l'homme;
  • la gouvernance;
  • la recherche.

Parmi les autres grands thèmes figurent:

  • la solidarité: il ne s'agit pas uniquement de l'aide au développement, mais aussi des politiques liées à la main-d'œuvre et à l'accès aux médicaments;
  • la cohérence entre les politiques intérieures et extérieures concernées de l'UE.

Haut de la page

Santé publique

Publiée en mai 2013

Cette publication fait partie de la série «Comprendre les politiques de l’Union européenne»


Haut de la page


Vidéos


Suivez-nous

Twitter

  • Commission européenne – Santé et consommateursEnglish (en)
  • Centre commun de recherche – Institut pour la santé et la protection des consommateursEnglish (en)
  • Centre commun de recherche – Institut pour la santé et la protection des consommateurs – Équipe «nutrition»English (en)
  • Partenariat européen d'innovation pour un vieillissement actif et en bonne santéEnglish (en)

Haut de la page

CONTACT

Demandes d'informations d'ordre général

Appelez le
00 800 6 7 8 9 10 11 Fonctionnement du service

Envoyez vos questions par courriel

Coordonnées des institutions, contacts avec la presse et visites

Domaines liés

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

OuiNon

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?