You are here:

Budget

Le budget annuel de l'UE s'élève à 145 milliards d'euros (chiffres de 2015). Ce montant, élevé dans l'absolu, ne représente qu'1 % de la richesse produite chaque année par les pays membres de l'UE.

Le budget est soumis à des limites établies par le cadre financier pluriannuel. Celui-ci fixe les montants maximaux que l’UE peut dépenser chaque année dans différents domaines, sur une période donnée (en général, 7 ans).

Le budget de l'UE est utilisé dans des domaines d'action où la mise en commun des ressources présente un intérêt pour l'ensemble de l'Europe, par exemple:

  • améliorer l'interconnexion des réseaux de transports, d'énergie et de communication entre les pays de l'UE;
  • protéger l'environnement dans toute l'Europe;
  • renforcer la compétitivité de l'économie européenne au niveau mondial;
  • aider les chercheurs et les scientifiques européens à collaborer au-delà des frontières.

Le budget de l'UE en chiffres

Qui décide des dépenses?

Le budget annuel est adopté démocratiquement, dans les limites imposées par le cadre financier pluriannuel, de la façon suivante:

Que se passe-t-il une fois que le budget a été dépensé?

  • La Commission informe le Parlement européen et le Conseil sur la façon dont le budget a été dépensé.
  • La Cour des comptes européenne contrôle également les dépenses.
  • Si le budget a été dépensé conformément aux règles, le Parlement européen donne son accord.

Où va l'argent?

Le budget de l'UE sert principalement à soutenir la croissance et l'emploi. Il est également consacré pour une bonne part à l'agriculture et au développement rural.

Principaux domaines de dépenses (chiffres de 2015)

46 %: croissance intelligente et inclusive dans l'UE, dont:

  • 34 %: aide aux régions d'Europe en retard de développement et aux populations défavorisées;
  • 12 %: renforcement de la compétitivité des entreprises européennes;

41 %: production de denrées alimentaires saines et sûres, agriculture innovante et utilisation efficace et durable des terres et des forêts.

Comment le budget de l'UE est-il réparti entre les différentes rubriques? (chiffres de 2015)

Dans l'UE

Exemples de programmes et de budgets en 2015:

  • Horizon 2020 Choisir les traductions du lien précédent   English (en) : programme de recherche et d'innovation (10 milliards d'euros)
  • Initiative pour l’emploi des jeunes (1,4 milliard d'euros)
  • COSME: programme pour les petites et moyennes entreprises (300 millions d'euros)
  • Mécanisme pour l’interconnexion en Europe Choisir les traductions du lien précédent   English (en) : réseaux dans le domaine des transports, de l'énergie et des technologies numériques (3,4 milliards d'euros)
  • Erasmus+: éducation, formation, jeunesse et sport (1,6 milliard d'euros)
  • Life Choisir les traductions du lien précédent   English (en) : programme pour l'environnement (400 millions d'euros)

Dans le reste du monde

En tant qu'acteur majeur sur la scène internationale, l'UE a certaines obligations envers le reste du monde:

  • promouvoir le développement économique et social;
  • maintenir la paix;
  • aider les victimes de catastrophes et de conflits.

L'aide destinée aux pays extérieurs à l'UE est répartie en trois groupes:

  • les pays en développement avec lesquels certains pays de l'UE ont des liens historiques forts, en particulier en Afrique et dans les régions des Caraïbes et du Pacifique;
  • les pays voisins, en Europe de l’Est, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient;
  • les pays qui se préparent à adhérer à l'UE (pays candidats et candidats potentiels).

Exemples de programmes en 2015:

Qui sont les bénéficiaires du budget de l'UE?

Environ 94 % du budget financent des actions concrètes menées sur le terrain, dans les pays de l'UE et le reste du monde. Chacun des 508 millions d'Européens en bénéficie d'une façon ou d'une autre. Les fonds de l'UE aident des millions d'étudiants et des milliers de chercheurs, ainsi que de nombreuses villes, régions et ONG.

À combien s'élèvent les frais de fonctionnement?

À environ 6% du budget. Il s'agit des frais administratifs de toutes les institutions (essentiellement la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil de l'UE), qui comprennent le coût de la traduction et de l'interprétation dans toutes les langues officielles de l'Union.

Dans le cadre d'un train de réformes, la Commission, la plus grande des institutions européenne, a augmenté le temps de travail et réduit son personnel d'1 % par an. À terme, les effectifs diminueront de 5 %.