You are here:

Action pour le climat

Afin d'empêcher que le changement climatique n'atteigne des niveaux dangereux, la communauté internationale a convenu que la température moyenne de la planète ne devait pas augmenter de plus de 2°C par rapport aux niveaux de l'ère préindustrielle. L'UE met donc tout en œuvre pour:

  • réduire les émissions des États membres;
  • encourager d’autres grands pollueurs à prendre des mesures sérieuses;
  • traiter les effets inévitables du changement climatique.

Des objectifs pour stimuler la croissance verte

Lutter dès aujourd'hui contre le changement climatique peut permettre d'épargner des vies et des coûts sur le long terme. La demande croissante de technologies propres ouvre également des possibilités pour moderniser l'économie européenne et créer de la croissance et des emplois «verts».

L'UE s'est fixé un certain nombre d'objectifs contraignants en matière d'énergie et de climat d'ici à 2020:

  • réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 20 % par rapport aux niveaux de 1990;
  • porter à 20 % la part des sources d'énergie renouvelables dans la consommation énergétique;
  • améliorer l'efficacité énergétique afin de réduire de 20 % la quantité d'énergie primaire consommée par rapport aux niveaux prévus.

L'UE a proposé de réduire ses émissions de 30 % d'ici à 2020 si d'autres grandes économies s'engagent à endosser une part équitable de l'effort de réduction global.

Les dirigeants européens ont convenu en octobre 2014 de nouveaux objectifs en matière de climat et d'énergie à atteindre d'ici à 2030 :

  • réduire d'au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 1990;
  • porter à au moins 27 % la part des énergies renouvelables;
  • améliorer l'efficacité énergétique d'au moins 27 %.

Il faudra à long terme procéder à des réductions beaucoup plus importantes pour empêcher un changement dangereux du climat. L'UE s'est engagée à réduire ses émissions de 80 à 95 % par rapport aux niveaux de 1990 d'ici à 2050, à la condition que les pays développés participent à l'effort collectif.

Dans sa «Feuille de route vers une économie compétitive à faible intensité de carbone à l’horizon 2050 PDF Choisir les traductions du lien précédent   English (en) », la Commission européenne décrit les moyens les plus rentables de parvenir à des réductions de cette ampleur.

Échange de quotas d'émission: réduire les émissions au moindre coût

Le système d'échange de quotas d'émission, qui constitue depuis 2005 la pierre angulaire de la stratégie européenne de lutte contre le changement climatique, contribue à réduire progressivement les émissions de l'industrie à moindre coût.

Le plafond imposé aux émissions des secteurs industriels consommant beaucoup d’énergie (production d’électricité, d'acier et de ciment, p. ex.) est abaissé tous les ans. Les entreprises restituent des quotas pour chaque tonne de CO2 émise, ce qui constitue une incitation permanente à réduire les émissions. Certains secteurs reçoivent des quotas gratuitement mais de plus en plus d'entreprises doivent les acheter aux enchères ou sur le marché du carbone.

Se préparer à un changement climatique inévitable

Même si toutes les émissions cessaient à partir d'aujourd'hui, celles qui sont présentes dans l'atmosphère continueraient à changer le climat pour les décennies à venir. Nous n'avons pas d'autre choix que de nous adapter au changement climatique. Pour cela, il faut:

  • modifier la réglementation en matière de construction afin de tenir compte des futures conditions climatiques;
  • construire des protections contre les inondations;
  • développer des cultures résistant à la sécheresse.

La Commission a préparé une stratégie pour promouvoir et faciliter ces travaux d’adaptation dans l'ensemble de l’UE.