Avis juridique | Cookies | À propos d'Europa | Recherche | Contact
Traité de LisbonneSauter la barre de sélection de la langue (raccourci clavier=2)
EUROPA > Traité de Lisbonne > Le traité en bref > Des politiques pour une vie meilleure
Page d'accueilPage d'accueil

Des politiques pour une vie meilleure

Prendre la tête de la lutte contre le changement climatique, mettre en place une politique spatiale ambitieuse ou assurer un approvisionnement en énergie sûr, tels sont quelques exemples de ce que l'UE peut désormais accomplir grâce au traité de Lisbonne.

Les activités de l'Union européenne, qui touchent tous les domaines, influent sur notre vie quotidienne. Cependant, l'Europe doit aujourd'hui faire face à des enjeux complexes et très différents. Le traité de Lisbonne aide l'Europe à avancer dans un monde marqué par les changements démographiques et une concurrence accrue. La croissance et la concurrence en bénéficieront, tout comme certains aspects de la protection sociale. Désormais, toutes les politiques de l'UE devront prendre en considération l'emploi, la protection sociale et la lutte contre l'exclusion sociale.

Changement climatique et environnement

Le changement climatique représente l'une des plus grandes menaces à laquelle nous sommes confrontés: il a des incidences sur l'environnement bien sûr, mais aussi sur nos sociétés et nos économies. Les mesures prises à l'échelle internationale pour le combattre constituent la pierre angulaire de la politique environnementale de l'UE, aux côtés du développement durable. Même si la protection de l'environnement et le développement durable figuraient déjà dans les traités existants, le traité de Lisbonne les définit avec précision, ce qui permet à l'UE d'intensifier son action dans ce domaine.

Énergie

L'approvisionnement en énergie est essentiel pour nous tous: de nombreux Européens ont souffert de la hausse des prix ces deux dernières années. Le traité de Lisbonne aide l'Europe à sécuriser son approvisionnement, tout en encourageant l'utilisation de sources d'énergie durables et compétitives.

Le traité comprend un chapitre spécifique sur l'énergie, qui définit les domaines clés et les grands objectifs de la politique énergétique: le bon fonctionnement des marchés de l'énergie, la sécurité d'approvisionnement, l'efficacité énergétique et les économies d'énergie, le développement de sources d'énergie nouvelles et renouvelables, ainsi que l'interconnexion des réseaux énergétiques. Pour la première fois, un principe de solidarité est introduit. Désormais, un pays confronté à d'importantes difficultés d'approvisionnement en énergie pourra compter sur l'aide des autres États membres.

Protection civile

Le traité de Lisbonne vise à faciliter la prévention des catastrophes naturelles et d'origine humaine et la protection contre ces phénomènes au sein de l'UE. Une nouvelle base juridique permet de soutenir les actions menées par les États membres dans ce domaine et de promouvoir la coopération opérationnelle. À l'heure où les premiers signes visibles du changement climatique (inondations et incendies) touchent l'Europe, la coopération entre les États membres est plus nécessaire que jamais.

Santé publique

Le traité de Lisbonne, qui accorde une importance toute particulière au bien-être des citoyens européens, étoffe les politiques en matière de santé. Il prévoit des mesures visant directement à protéger la santé publique, en luttant notamment contre le tabagisme et l'abus d'alcool. Afin d'améliorer la protection des patients, l'UE est habilitée à fixer des normes pour les produits et les appareils médicaux. Enfin, le traité aide les États membres à assurer la surveillance transfrontalière des menaces sanitaires graves, comme la grippe aviaire. Il permet aux États membres – si ces menaces se concrétisent – de mobiliser la totalité de leurs ressources d'une manière cohérente et efficace.

Services publics

Le traité de Lisbonne reconnaît le rôle indispensable joué par les services publics (transports, écoles et soins de santé). Un protocole spécial annexé au traité définit les principales voies à suivre pour garantir l'efficacité et l'adéquation des services d'intérêt général.

Politique régionale

Le traité renforce également la cohésion économique, sociale et territoriale de l'Union. Pour la première fois, le principe de cohésion territoriale figure parmi les objectifs de l'UE. Le traité accorde plus de poids aux régions et la nouvelle définition du principe de subsidiarité, selon lequel l'UE n'intervient que lorsque les objectifs de l'action envisagée peuvent être mieux réalisés au niveau de l'UE qu'au niveau national, fait désormais référence au niveau régional et local.

Recherche

Le traité de Lisbonne vise à faire de la création d'un espace européen de la recherche, dans lequel les chercheurs, les connaissances scientifiques et les technologies circulent librement, l'élément central de la politique de recherche de l'UE. À l'heure où de nouveaux acteurs sur la scène mondiale aspirent à mettre en place des programmes spatiaux, le traité prévoit une nouvelle base juridique pour une politique spatiale cohérente, reconnaissant ainsi que l'Europe ne peut se permettre de négliger les avantages économiques et stratégiques découlant d'une politique spatiale.

Politique commerciale

Pour bénéficier au plus grand nombre, le commerce doit être équitable et libre. Le traité de Lisbonne étend la politique commerciale européenne aux investissements directs étrangers. Les instruments de la propriété intellectuelle (marques, dessins, brevets et droits d'auteur) sont des moteurs de l'innovation, de la croissance et de la compétitivité. Grâce au traité de Lisbonne, il est plus aisé de fournir une protection uniforme dans toute l'Union.

Sport

Le traité de Lisbonne ouvre la voie à l'introduction d'une réelle dimension européenne dans le sport. De nouvelles dispositions permettent à l'UE de soutenir, de coordonner et de compléter les actions des États membres en encourageant la neutralité et la transparence dans les compétitions sportives, ainsi que la coopération des instances sportives. Elles permettent également de protéger l'intégrité physique et morale des sportifs, et en particulier des jeunes.

Économie

Le traité de Lisbonne va permettre d'améliorer le fonctionnement de la zone euro, qui comprend les pays ayant adopté la monnaie unique. La Commission est habilitée à adresser un avertissement direct aux États membres dont le manque de discipline budgétaire risque de mettre en péril le bon fonctionnement de la zone euro.

Protection des données

Le traité de Lisbonne indique clairement que tout citoyen a droit à la protection de ses données à caractère personnel. Ce droit est également inscrit dans la Charte des droits fondamentaux.

Tourisme

Le traité de Lisbonne crée une nouvelle base juridique entièrement consacrée au tourisme, qui devrait consolider la position de l'UE en tant que première destination touristique au monde.

Avis juridique | Cookies | À propos d'Europa | Recherche | Contact | Haut de la page