RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 15 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Régime général, détention et circulation des produits soumis à accise

La présente directive établit un régime commun relatif aux produits soumis aux droits d’accise, en vue de garantir leur liberté de circulation et, par conséquent, le bon fonctionnement du marché intérieur de l’Union européenne (UE).

ACTE

Directive 2008/118/CE du Conseil du 16 décembre 2008 relative au régime général d'accise et abrogeant la Directive 92/12/CEE [Voir acte(s) modificatif(s)].

SYNTHÈSE

La présente directive établit le régime général des droits d’accise qui frappent la consommation:

Ces produits sont soumis aux droits d’accise au moment:

  • de leur production, de même que, le cas échéant, de leur extraction, sur le territoire de l’Union européenne (UE);
  • de leur importation dans l’UE.

À condition qu'elles n'entraînent pas de formalités au passage des frontières sur le territoire de l’UE, les États membres peuvent également prélever des taxes sur:

  • les produits autres que ceux soumis à accise;
  • les prestations de services, y compris celles relatives aux produits soumis à accise, n’ayant pas le caractère de taxes sur le chiffre d’affaires.

Cette directive s’applique au territoire de l’UE, exceptés certains territoires tels que:

  • les îles Canaries;
  • les départements français d’outre-mer;
  • les îles Åland;
  • les îles anglo-normandes.

Exigibilité, remboursement, exonération de l’accise

Les droits d’accise sont exigibles au moment de la mise à la consommation dans l’État membre concerné. La personne redevable des droits d’accise est généralement l’entrepositaire agréé ou le destinataire enregistré.

Les États membres remettent ou remboursent les droits d’accise applicables aux produits soumis à accise qui ont été mis à la consommation. Les États membres sont libres d’en fixer les conditions, aussi longtemps qu'elles ne créent pas une nouvelle catégorie d’exonération (voir paragraphe suivant).

Les produits soumis à accise sont exonérés du paiement de l’accise lorsqu’ils sont destinés à être utilisés:

  • lors de relations diplomatiques ou consulaires;
  • par les organismes internationaux;
  • par les forces armées d’un État;
  • par les forces armées britanniques stationnées à Chypre;
  • lors d’un accord conclu avec des pays tiers ou des organismes internationaux.

Les États membres peuvent aussi exonérer du paiement de l’accise les produits soumis à accise livrés par des comptoirs de vente hors taxe * et emportés dans les bagages personnels des voyageurs qui se rendent dans un pays tiers par voie aérienne ou maritime.

Production, transformation et détention

La règlementation concernant la production, la transformation et la détention des produits soumis à accise est déterminée par chaque État membre. Ces opérations, lorsqu'elles ont lieu en suspension de droits d'accise, doivent se dérouler dans un entrepôt fiscal *.

Mouvement en suspension de droits des produits soumis à accise

Les produits soumis à accise peuvent circuler dans le cadre d’un régime de suspension de droits sur le territoire de l’UE, d'un entrepôt fiscal ou d'un lieu d'importation vers un autre entrepôt fiscal, un destinataire agréé *, un lieu d'exportation de l’UE ou un bénéficiaire de l'exonération visée ci-dessus (relations diplomatiques ou consulaires, organisations internationales, forces armées, etc.). Un tel mouvement de produit soumis à accise doit en principe avoir lieu sous le couvert d'un document administratif électronique.

Les autorités compétentes de l’État membre d’expédition peuvent exiger de la part de l’entrepositaire agréé expéditeur ou bien l’expéditeur enregistré * une garantie qui couvre les risques liés au mouvement en suspension de droits d’accise. En principe, la garantie peut être fournie par un tiers.

Mouvements et impositions des produits soumis à accise après la mise à la consommation

Les droits d’accise sont exigibles uniquement dans l’État membre où les produits sont acquis par un particulier pour son usage personnel et s’ils sont transportés d’un État membre à l’autre par lui. Pour déterminer si les produits soumis à accise sont destinés à un particulier, les États membres prennent en compte:

  • le statut commercial du détenteur du produit;
  • le lieu où se trouve le produit;
  • tout document relatif au produit;
  • la nature des produits;
  • la quantité des produits.

Dans le cas où un produit soumis à accise destiné à la consommation dans un État membre est détenu à des fins commerciales dans un autre État membre, le produit est soumis aux droits d’accise de cet autre État membre. Les droits d'accise payés dans le premier État membre peuvent être remboursés.

En cas de ventes à distance d'un État membre vers un autre, le vendeur ou son mandataire doit acquitter les droits d'accise dans l'État membre de destination.

Les États membres peuvent exiger que les produits soumis à accise aient une marque fiscale ou nationale de reconnaissance.

La directive 2008/118/CE abroge la Directive 92/12/CEE à partir du 1er avril 2010.

Termes clés de l’acte
  • Comptoir de vente hors taxe: tout établissement situé dans l’enceinte d’un aéroport ou d’un port autorisés de vendre hors taxe aux voyageurs quittant l’UE.
  • Entrepôt fiscal: lieu où les produits soumis à accise sont produits, transformés, détenus, reçus ou expédiés sous un régime de suspension de droits par un entrepositaire agréé dans l’exercice de sa profession dans certaines conditions fixées par les autorités compétentes de l’État membre dans lequel se situe l’entrepôt fiscal.
  • Destinataire enregistré: personne physique ou morale autorisée par les autorités compétentes de l'État membre de destination, dans l'exercice de sa profession et dans les conditions fixées par ces autorités, à recevoir des produits soumis à accise circulant sous un régime de suspension de droits, en provenance d'un autre État membre.
  • Expéditeur enregistré: personne physique ou morale autorisée par les autorités compétentes de l’État membre d’importation, dans l’exercice de sa profession et dans les conditions fixées par ces autorités, exclusivement à expédier des produits soumis à accise sous un régime de suspension de droits à la suite de leur mise en libre pratique.

RÉFÉRENCES

ActeEntrée en vigueurDélai de transposition dans les États membresJournal officiel
Directive 2008/118/CE

15.1.2009

1.4.2010

JO L 9 du 14.1.2009

Acte(s) modificatif(s)Entrée en vigueurDélai de transposition dans les États membresJournal officiel
Directive 2010/12/UE

27.2.2010

1.1.2011

JO L 50 du 27.2.2010

Dernière modification le: 12.07.2010
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page