RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 5 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Stratégie européenne en faveur du développement des technologies clés génériques

La Commission propose une approche commune pour l’identification des technologies clés génériques et suggère des mesures à court et à long terme visant à promouvoir et à renforcer les capacités industrielles et d’innovation de l’Union européenne (UE).

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions du 30 septembre 2009 – «Préparer notre avenir: développer une stratégie commune pour les technologies clés génériques dans l’UE» [COM(2009) 512 final – Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

Dans le cadre de la politique industrielle et d’innovation de l’Union européenne (UE), le développement et le déploiement efficaces des technologies clés génériques constituera un facteur important dans l’avenir industriel et économique de l’UE. Jusqu’à présent, il n’existait aucune approche commune permettant d’identifier les technologies clés génériques. La Commission propose donc un processus d’identification des technologies clés génériques susceptibles d’améliorer les capacités industrielles de l’UE et de renforcer la compétitivité et la durabilité de son économie, tout en lui permettant d’atteindre son ambition consistant à devenir un acteur de premier plan pour faire face aux défis sociétaux mondiaux.

L’identification des technologies clés génériques

La notion de technologies clés génériques varie selon les pays de l’UE. Selon les recherches mondiales actuelles et les tendances du marché, la Commission propose une liste de technologies clés génériques qui pourraient être considérées comme les technologies les plus à même d’améliorer la compétitivité industrielle de l’UE. Cette liste comprend les nanotechnologies, la micro- et la nanoélectronique, la photonique, les matériaux avancés et la biotechnologie.

Ces technologies doivent être développées pour aider l’UE à mieux relever les défis sociétaux mondiaux. Les répercussions environnementales de ces technologies sont importantes, car les technologies économes en énergie et produisant peu de carbone aideront l’UE à atteindre ses objectifs en matière d’énergie et de changement climatique. En raison de préoccupations sociales, il convient pourtant de tenir compte des conséquences légitimes de ces technologies clés génériques sur l’environnement et la santé.

Le manque d’efficacité en matière de recherche et de développement (R&D) dans l’UE

L’UE se situe derrière les États-Unis et le Japon en termes d’intensité de la R&D et dans le secteur des technologies de pointe, malgré les efforts publics considérables en matière de R&D qui sont entrepris dans ces domaines. La Commission explique pourquoi les efforts actuels ne produisent pas les résultats appropriés:

  • l’UE n'exploite pas assez efficacement ses propres résultats en matière de R&D en termes de technologies clés génériques;
  • un manque de compréhension et de connaissance du public en matière de technologies clés génériques entraîne des préoccupations sanitaires et environnementales concernant le développement et l’utilisation de ces technologies;
  • l’UE connaît une pénurie de personnes dûment qualifiées dans ce domaine et doit veiller à ce que le nombre de ses diplômés en sciences, en technologies, en ingénierie et en mathématiques augmente. Les liens entre les chercheurs, les entrepreneurs et les intermédiaires financiers doivent être renforcés afin de stimuler la commercialisation des résultats de la recherche et de renforcer le transfert de connaissances entre ces acteurs;
  • dans l’UE, le financement par capital-risque et l’investissement privé dans les technologies clés génériques est relativement faible, surtout par rapport à d’autres régions;
  • une vision commune à long terme et des efforts mieux coordonnés entre les pays de l’UE sont nécessaires afin de surmonter la fragmentation des marchés en matière d’innovation. Les pays de l’UE doivent collaborer davantage pour élargir l’ampleur et la portée de leurs politiques technologiques respectives.

Développement et promotion des technologies clés génériques dans l’UE

La Commission énumère les domaines politiques qu’il convient d’aborder pour réussir le déploiement des technologies clés génériques:

  • renforcer l’accent mis sur la promotion de l’innovation pour les technologies clés génériques et renforcer le lien entre les résultats de la recherche et les répercussions industrielles;
  • renforcer l’accent mis sur le transfert de technologies entre les institutions de recherche et l’industrie, en particulier les PME, et faire en sorte que les technologies de pointe fabriquées en Europe intègrent la chaîne d’approvisionnement;
  • renforcer la collaboration entre les pays de l’UE, par exemple grâce à une programmation stratégique commune et une plus grande implication de l’industrie et des utilisateurs dans ces projets;
  • faire en sorte que les aides d’État répondent aux distorsions du marché;
  • encourager le recours aux technologies clés génériques dans la lutte contre le changement climatique;
  • créer un environnement favorisant une exploitation plus efficace des résultats de la recherche en considérant l’initiative des marchés porteurs et les marchés publics comme des facteurs de stimulation possibles des technologies de pointe;
  • comparer sur le plan international les politiques en matière de technologies de pointe entre les pays de l’UE et les autres régions du monde, notamment les États-Unis, le Japon, la Russie, la Chine et l’Inde, afin de recenser les meilleures pratiques et les possibilités de coopération;
  • faire en sorte que les politiques de commerce international offrent des conditions commerciales favorables aux technologies clés génériques;
  • stimuler l’investissement financier dans l’industrie des technologies de pointe en encourageant la Banque européenne d’investissement (BEI) à accorder des prêts aux industries des technologies de pointe, en utilisant les instruments financiers du programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation (CIP), et à valoriser les partenariats public-privé afin de rendre le capital-risque disponible;
  • renforcer l’accent mis sur l’éducation et la formation professionnelle dans le domaine des nouvelles technologies pour répondre aux besoins du marché du travail et veiller à exploiter pleinement le potentiel des technologies clés génériques.

L’avenir des technologies clés génériques dans l’UE

L’Union européenne a besoin d’une vision stratégique commune concernant les technologies clés génériques. À long terme, les acteurs clés, à savoir les institutions européennes, les pays de l’UE, les entreprises et les autres parties prenantes, doivent travailler en partenariat pour que les industries parviennent à déployer les technologies clés génériques européennes.

À court terme, la Communauté doit faire le meilleur usage des politiques existantes, telles que les règles relatives aux aides d’État, les aspects commerciaux, les mécanismes d’accès au financement et le renforcement des initiatives existantes, en vue de promouvoir la commercialisation des technologies clés génériques. En outre, la Commission a mis en place un groupe d’experts de haut niveau qui l’aidera à élaborer une stratégie à long terme concernant les technologies clés génériques et évaluera la situation concurrentielle de ces technologies dans l’Union européenne, analysera les capacités disponibles en matière de R&D et fera des recommandations spécifiques.

Dernière modification le: 27.04.2010
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page