RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 11 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Sixième Programme-cadre (2000-2006): Nanotechnologies et nanosciences

Archives

Ce programme spécifique a pour objectif d'aider l'Europe à se doter des capacités nécessaires pour développer et exploiter les nanotechnologies et les nanosciences afin de créer de nouveaux matériaux, dispositifs ou systèmes, pour le contrôle de la matière à l'échelle atomique.

ACTE

Décision 2002/835/CE du Conseil, du 30 septembre 2002, arrêtant un programme spécifique de recherche, de développement technologique et de démonstration: « Intégrer et renforcer l'Espace européen de la recherche » (2002-2006) [Journal officiel L 294 du 29.10.2002].

SYNTHÈSE

La nanotechnologie désigne la manipulation des atomes ou des molécules pour fabriquer des matériaux, des appareils et des nouvelles technologies. Il s'agit de construire atome par atome et molécule par molécule à la nano-échelle de nouveaux dispositifs possédant des propriétés extraordinaires. Le principe de la nanotechnologie est simple: plutôt que de réduire la matière pour arriver au plus petit, on extrait le plus petit de la matière.

Depuis toujours, on extrait de la terre des matériaux, on les modifie, on les chauffe, on applique des pressions, on les assemble, etc. Toutes ces procédures utilisent beaucoup d'énergie et entraînent aussi beaucoup de déchets. La production industrielle actuelle est basée sur ce principe de production.

Cependant, la nanotechnologie utilise directement les atomes individuels et, en les manipulant et en faisant appel à des procédés d'assemblage, on forme des groupes d'atomes afin de fabriquer des nanomatériaux ou des nanomachines.

Les nanotechnologies (le terme « nano » est dérivé du grec « nannos » qui signifie nain) exigent d'énormes efforts de recherche fondamentale et appliquée dans des domaines multidisciplinaires impliquant une diversité des spécialités: génomique et biotechnologies, développement durable, sécurité alimentaire, aéronautique, santé, etc.

Les nanotechnologies représentent non seulement un enjeu techno-industriel capital, en tant que moteur de la compétitivité économique, mais aussi un immense défi intellectuel, culturel et éducatif.

Dans la nanotechnologie on distingue trois principaux domaines de recherche:

  • la nanoélectronique: elle est destinée aux oridinateurs afin de créer des machines plus performantes, plus puisantes et adaptées à la vie domestique et industrielle;
  • la nanobiotechnologie: son usage medical et sanitaire est destiné à la fabrication des biocapteurs, des biomatériaux et d'autres machines pour le traitement notamement du cancer et des maladies cardiovasculaires;
  • les nanomatériaux: ils sont destinés à la fabrication des matériaux solaires, optiques, etc.

Le budget dans le 6ème programme-cadre destiné à cette priorité est de 1 300 millions d'euros et les actions se concentrent sur trois grands domaines :

A) Nanotechnologies et nanosciences

Les nanotechnologies et les nanosciences constituent une nouvelle approche de la science et de l'ingénierie des matériaux. Le marché mondial des nanotechnologies possède un potentiel très important et l'Union européenne (UE) ne doit pas rater son avantage concurrentiel pour l'industrie. L'objectif est de promouvoir l'établissement d'une industrie européenne autour des nanotechnologies et de favoriser son développement dans les secteurs déjà existants:

  • recherches interdisciplinaires à long terme: maîtrise du processus et développement d'outils de recherche;
  • architectures supramoléculaires et macromoléculaires;
  • techniques d'ingénierie à l'échelle nanométrique pour la création des matériaux ;
  • développement de dispositifs et d'instruments de manipulation et de contrôle;
  • applications dans des domaines tels que la santé, la chimie, l'énergie et l'environnement.

B) Matériaux multifonctionnels basés sur la connaissance

Les nouveaux matériaux offrant de nouvelles fonctionnalités et de meilleures performances seront moteurs de l'innovation industrielle appliqués dans des secteurs tels que le transport, l'énergie, la médicine, l'électronique ou la construction.

  • développement des connaissances fondamentales;
  • technologies associées à la production et la transformation de matériaux multifonctionnels;
  • ingénierie de support.

C) Nouveaux procédés et moyens de production

L'objective est de développer des systèmes industriels comprenant une conception du cycle de vie des produits (« du berceau à la tombe »), de la production, de l'utilisation et de la récupération efficace des produits ainsi que de mettre en place des modèles d'organisation et de gestion améliorés.

  • procédés et systèmes de fabrication flexibles et intelligents intégrant les avancées de fabrication virtuelle, l'ingénierie de haute précision, etc…
  • recherches systémiques pour la gestion durable des déchets, la réduction de la consommation de produits de base, diminution de la pollution, etc…
  • optimisation du cycle de vie des systèmes, produits et services industriels dans une perspective de réduction de substances dangereuses pour l'environnement.

RÉFÉRENCES

ActeDate
d'entrée en vigueur
Date limite de transposition dans les États membres
Décision 1513/2002/CEDate d'application: 01.01.2003
Date d'expiration: 31.12.2006
-

ACTES LIÉS

Communication de la Commission « Vers une stratégie européenne en faveur des nanotechnologies » [COM(2004) 338 final - Non publié au Journal officiel].

Dernière modification le: 04.01.2007
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page