RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Les Régions ultrapériphériques: un atout pour l'Europe

Les régions ultrapériphériques (RUP) disposent d’atouts particuliers pouvant bénéficier au développement de l’Union européenne (UE) dans son ensemble. Ce potentiel doit être mis en valeur grâce aux programmes communautaires existants, et le développement socio-économique des RUP doit se fonder sur une approche stratégique plus spécifique.

ACTE

Communication de la Commission du 17 octobre 2008 intitulée les Régions ultrapériphériques: un atout pour l'Europe [COM(2008) 642 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE


La stratégie européenne en faveur des régions ultrapériphériques (RUP) est fondée sur des priorités permettant de répondre à leurs difficultés spécifiques de développement, en termes d’accessibilité, de compétitivité et d’insertion régionale. Cette stratégie doit être approfondie afin de mieux exploiter le potentiel de compétitivité et de développement durable de ces régions.

En effet, les RUP disposent d’atouts particuliers. Leur situation géographique en fait des acteurs de la politique extérieure de l’Union européenne (UE), notamment concernant la mise en Ĺ“uvre au niveau régional des accords de partenariat économique (APE), des stratégies en matière de lutte contre les trafics illégaux et de coopération policière. De plus, leurs caractéristiques géographiques et climatologiques en font des territoires appropriés pour la recherche scientifique et l’étude de l’adaptation au changement climatique, des énergies renouvelables, de la préservation de la biodiversité et de l’environnement marin.

Une stratégie approfondie doit permettre aux RUP de tirer profit des investissements disponibles au titre des fonds et programmes communautaires FEDER, FSE, FEADER, FEP et POSEI dans le cadre de la programmation 2007-2013.

La Commission poursuit également son soutien aux initiatives JEREMIE en faveur des entreprises (Joint European Resources for Micro-to-Medium Enterprises) (EN) et JESSICA en faveur des zones urbaines (Joint European Support for Sustainable Investment in City Areas). Elle promeut l’implication des RUP dans l'initiative en faveur des régions actrices du changement économique, ainsi que leur participation aux programmes de mobilité, de formation tout au long de la vie et de coopération entre systèmes d’éducation.

Les politiques communautaires doivent soutenir les secteurs à forte valeur ajoutée, dans lesquels les RUP possèdent un potentiel de spécialisation et des avantages comparatifs forts dans leurs ensembles régionaux respectifs. Certains secteurs prioritaires ont été identifiés en vue de répondre aux nouveaux enjeux par le développement des connaissances et des partenariats existants. Ils concernent:

  • l’évolution démographique et les flux migratoires, afin de mieux analyser leur impact sur le développement socio-économique des RUP;
  • le changement climatique, et l’étude de ses effets sur les zones côtières et la conservation des écosystèmes;
  • la politique maritime, afin d’approfondir la connaissance du milieu marin, d’adapter la politique maritime européenne intégrée grâce à des stratégies régionales et de développer les liaisons intra-régionales;
  • l’agriculture, en vu d’améliorer la gestion des problématiques agro-environnementales, de favoriser l’installation de jeunes agriculteurs et de promouvoir la production régionale.

Le dialogue et le partenariat existant entre l’UE, les États membres et les RUP doit demeurer un élément essentiel de la stratégie renouvelée. Ainsi, les nouvelles législations et les politiques européennes doivent être adoptées en tenant compte de leur impact sur ces régions. Un Forum de l'ultra-périphérie européenne organisé conjointement avec les États membres doit contribuer à atteindre cet objectif.

Contexte

Cette communication fait suite à la consultation lancée en 2007 sur l’avenir des relations entre l’UE et ses régions ultrapériphériques. Elle vise à approfondir l’analyse des objectifs stratégiques complémentaires adoptés en 2007, afin de mieux tenir compte des enjeux de la conjoncture mondiale et des problématiques environnementales.

Dernière modification le: 16.02.2009

Voir aussi

Pour des informations complémentaires visitez le site Internet de la Commission européenne direction générale Politique régionale.

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page