RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Résolution sur les compétences et la mobilité

Archives

1) OBJECTIF

Favoriser l'apprentissage de nouvelles compétences, encourager la mobilité professionnelle et géographique entre les secteurs et les régions pour améliorer l'aptitude à l'emploi et la cohésion sociale.

2) ACTE

Résolution du Conseil du 3 juin 2002 relative aux compétences et à la mobilité [Journal officiel C 162 du 6.07.2002].

3) SYNTHÈSE

Contexte

Le Conseil européen de Lisbonne de mars 2000 et celui de Stockholm de mars 2001 ont reconnu qu'une société de la connaissance était une condition essentielle pour atteindre l'objectif stratégique du plein emploi pour 2010.

Le décalage qui existe parfois entre les programmes éducatifs et de formation et le marché de l'emploi, notamment dans les domaines tels que technologies de l'information et des langues étrangères, empêche une véritable mobilité professionnelle et géographique entre les secteurs et les régions. Cette résolution encourage la Commission européenne, les États membres et les partenaires sociaux à prendre des initiatives à cet égard.

Initiatives envisagées

Vu le rôle que l'éducation et la formation tout au long de la vie jouent dans la promotion de la mobilité, et dans la lutte contre le chômage, le Conseil propose une action sur trois niveaux afin de :

  • augmenter les investissements destinés à l'éducation et à la formation, surtout dans le domaine des communications électroniques ;
  • améliorer le système de reconnaissance mutuelle des qualifications ;
  • faire appel aux autorités publiques et à la société civile pour des stratégies coordonnées dans la formation.

La Commission, les États membres et les partenaires sociaux sont les trois interlocuteurs identifiés par la Commission dans la présente résolution. C'est plus spécifiquement à la Commission et aux États membres qu'elle s'adresse pour qu'ils prennent des initiatives concrètes afin de promouvoir une coopération renforcée dans le domaine de l'éducation et de la formation.

Dans le contexte de l'éducation et de la formation tout au long de la vie, le Conseil invite également les États membres, en collaboration avec les partenaires sociaux, à développer les compétences nécessaires pour faciliter le passage des étudiants au monde du travail, pour aider les chômeurs à y rentrer et pour fournir une formation continue aux travailleurs afin qu'ils puissent y progresser.

Afin d'identifier les problèmes pour pouvoir agir à la source, le Conseil invite les États membres à développer des statistiques dans l'Union européenne pour suivre la mobilité géographique et surveiller les pénuries de compétences. Dans ce contexte, la mise au point d'une enquête sur les vacances d'emploi au niveau de l'Union européenne serait particulièrement utile pour vérifier quelles carences au niveau des compétences affectent le marché du travail.

Pour faciliter la recherche d'un travail partout en Europe, le Conseil invite la Commission à lui soumettre une proposition pour la modernisation du système EURES et une proposition de carte européenne d'assurance maladie. A cet égard, la résolution souhaite une amélioration dans la transférabilité à l'intérieur de l'Union européenne des droits de sécurité sociale, y compris les droits à pension, et invite les États membres à faire les démarches nécessaires. Puisque la mobilité des travailleurs passe aussi à travers une plus grande transparence dans la reconnaissance des qualifications professionnelles obtenues dans un État membre, le Conseil souhaite que la Commission, les États membres et les partenaires sociaux collaborent plus étroitement dans cette direction.

Le Conseil rappelle également la décision de créer un site Internet unique d'informations sur la mobilité en Europe. La présente résolution fait aussi appel aux partenaires sociaux pour qu'ils participent aux campagnes d'information sur la mobilité. Ces campagnes d'information seront destinées à améliorer l'image des secteurs et des métiers qui souffrent d'une carence de main-d'Ĺ“uvre et de promouvoir l'accès des travailleurs aux dits secteurs et métiers.

La présente résolution invite également la Commission à présenter un rapport annuel.

4) MESURES D'APPLICATION

5) TRAVAUX ULTÉRIEURS

 
Dernière modification le: 10.09.2002
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page