RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 15 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Des compétences numériques pour le XXIe siècle: stimuler la compétitivité, la croissance et l'emploi

Par cette communication, la Commission européenne entend promouvoir des lignes d'action à long terme en faveur des technologies de l'information et de la communication (TIC). Celles-ci constituent en effet un enjeu majeur pour la compétitivité de l'Union européenne (UE) à l'heure de la mondialisation, et des efforts en termes de recherche et d'investissement s'avèrent cruciaux.

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions du 7 septembre 2007 intitulée «des compétences numériques pour le XXIe siècle: stimuler la compétitivité, la croissance et l'emploi» [COM(2007) 496 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) constituent un enjeu majeur en termes de productivité, de croissance et d'emploi. L'UE et ses États membres doivent saisir rapidement le train des TIC - qui évoluent très rapidement - afin de combler les déficits de compétences numériques et d'être en mesure de réaliser une véritable économie de la connaissance.

Les constatations établies par la Commission sont les suivantes:

  • les compétences numériques ne sont pas réellement considérées comme un enjeu politique majeur;
  • il n'existe pas de stratégie globale en matière de compétences numériques au niveau de l'UE, où les règlementations entre pays demeurent différentes;
  • il faut remédier au déficit d'image et à la baisse de l'offre de professionnels des TIC hautement qualifiés, qui crée un déficit de main d'œuvre dans ce domaine;
  • un fossé toujours plus grand se creuse entre l'offre et la demande de certaines compétences numériques, tandis que persiste un manque de culture numérique.

Aussi, la Commission insiste sur la nécessité d'établir un programme d'action à long terme pour les compétences numériques. La réalisation de ces mesures relève de la responsabilité des États membres, mais doivent avoir une véritable valeur ajoutée européenne.

La Commission propose d'apporter son soutien à des initiatives en définissant les éléments clés du programme et en présentant les lignes d'action qui seront menées au niveau européen.

Les éléments clés du programme sont les suivants:

  • mettre en place une coopération à long terme entre les différents acteurs (autorités publiques, secteur privé, universités, associations, etc.);
  • investir dans les ressources humaines;
  • promouvoir les sciences, les mathématiques, les compétences numériques et les TIC et valoriser les carrières dans ce domaine, notamment auprès des jeunes et des filles;
  • améliorer la culture numérique en favorisant notamment les catégories de population telles que les demandeurs d'emploi, les personnes âgées ou encore les personnes à faible niveau d'éducation afin de favoriser l'employabilité et l'intégration par les TIC;
  • rendre possible l'acquisition de compétences numériques tout au long de la vie à travers, notamment, une actualisation des connaissances et le développement de l'apprentissage en ligne.

Lignes d'action au niveau européen

La Commission propose cinq lignes d'action, dont les activités doivent débuter en 2007 pour une complète mise en œuvre d'ici 2010. Leur exécution sera assurée grâce à des programmes européens, tels que le programme pour l'éducation et la formation tout au long de la vie, le septième programme-cadre pour la recherche et l'innovation technologique (PCRDT), le programme pour l'innovation et la compétitivité (PIC), ainsi que des Fonds structurels dédiés au soutien de l'emploi et à la cohésion régionale.

Ces lignes d'action consistent à:

  • favoriser la coopération à long terme et assurer le suivi des progrès réalisés: la Commission encouragera un dialogue régulier entre toutes les parties concernées (États membres, entreprises, associations, etc.). La Commission publiera également un rapport annuel sur l'acquisition des compétences numériques;
  • créer des actions et des outils de soutien. Il s'agit notamment: d'encourager la création d'un cadre européen des compétences numériques, d'approfondir le soutien à l'initiative Europass, d'élaborer un manuel européen des partenariats multipartites, de permettre une admission rapide dans l'UE des professionnels des TIC de pays tiers, d'encourager les femmes à choisir les carrières dans les TIC (opération IT girls (EN)) et de favoriser les formations en ligne dans le domaine de l'agriculture et dans les zones rurales;
  • sensibiliser, notamment en favorisant l'échange d'informations et de bonnes pratiques entre les États membres et en soutenant les campagnes de sensibilisation et d'information aux niveaux européen et national;
  • stimuler l'employabilité et l'intégration sociale: en lien avec l'initiative sur l'e-inclusion (EN), la Commission entend encourager les initiatives et partenariats entre les prestataires de formation et les destinataires, et étudier l'opportunité de financements publics et privés des initiatives multipartites;
  • favoriser une utilisation plus large et plus efficace de l'apprentissage en ligne: en 2008, la Commission publiera un rapport comportant des recommandations relatives à des actions d'apprentissage en ligne ciblé. Elle favorisera également la création de formations en ligne et de mécanismes d'échange de ressources de formation du personnel d'ici à 2009. Elle soutiendra enfin l'établissement de réseaux de centres de formation et de recherche destinés à favoriser une meilleure appréciation des besoins futurs de compétences numériques.
 
Dernière modification le: 29.02.2008
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page