RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 15 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Bien vieillir dans la société de l'information: plan d'action sur le vieillissement et les technologies de l'information et de la communication

La Commission européenne lance un nouveau plan d'action dans le cadre de l'initiative i2010: l'objectif est à la fois d'accompagner les personnes âgées vers une vieillesse plus sûre et plus autonome et de favoriser le développement des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les services aux personnes.

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions du 14 juin 2007: bien vieillir dans la société de l'information - initiative i2010 - Plan d'action sur le vieillissement et les technologies de l'information et des communications [COM(2007) 332 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

Le vieillissement de la population européenne est un défi pour le marché européen de l'emploi, des systèmes de services sociaux et de soins de santé. Mais cela représente également une opportunité économique et sociale. En effet, les technologies de l'information et de la communication (TIC) donneront naissance à des produits et services nouveaux, plus accessibles et répondant aux besoins des personnes âgées.

Le plan d'action vise à promouvoir et coordonner le développement des TIC liées aux services aux personnes âgées dans l'Union européenne (UE), afin de permettre à celles-ci de:

  • prolonger leur activité professionnelle, tout en leur assurant un équilibre entre la vie active et professionnelle;
  • rester socialement actives et créatives, par une communication en réseau et un accès aux services publics et commerciaux. Cela réduirait l'isolement social des personnes âgées, particulièrement dans les zones rurales;
  • bien vieillir à domicile: les TIC doivent permettre d'augmenter la qualité de vie et l'indépendance.

L'Europe doit saisir le train des TIC pour bien vieillir *. Ces technologies peuvent en effet devenir un moteur pour l'emploi et la croissance, ainsi qu'un marché pilote fructueux.

Pour le moment, le marché des services associés au vieillissement reste encore fragmenté. De plus, aucun des acteurs concernés (personnes âgées, industries, pouvoirs publics, etc.) ne dispose d'une vue d'ensemble des problèmes et solutions à y apporter. Le développement du marché est freiné par le manque de partage des expériences et bonnes pratiques. Les normes, procédures, régimes de remboursement et dispositions liées au handicap varient d'un État membre à l'autre. Enfin, des obstacles techniques subsistent: les personnes âgées ne disposent pas forcément des outils et connaissances technologiques nécessaires.

Afin de rationaliser ce système la Commission incite les parties prenantes à élaborer une réflexion plaçant l'utilisateur au centre des considérations.

Les objectifs du plan d'action de la Commission visent dès lors aussi bien les citoyens que les entreprises et les pouvoirs publics. Il s'agit:

  • pour les citoyens, d'améliorer la qualité de vie et de santé;
  • pour les entreprises, d'accroître la taille et les opportunités de marché dans le marché intérieur des TIC pour les personnes âgées, d'augmenter la qualification et la productivité de la main d'œuvre et de renforcer les positions sur les marchés mondiaux en expansion;
  • pour les pouvoirs publics, de baisser les coûts tout en augmentant l'efficacité et la qualité globale des soins de santé et des services sociaux.

Le plan d'action s'articule autour de quatre domaines:

  • surmonter les obstacles techniques et réglementaires au développement du marché, en évaluant les marchés et en facilitant l'échange de bonnes pratiques entre États membres. La Commission propose d'évaluer les possibilités technologiques et de déterminer des lignes directrices et des dates butoirs. Ceci afin de surmonter les obstacles juridiques et techniques à l'adoption des TIC pour une vie autonome. Les États membres devraient en parallèle renforcer la mise en œuvre des dispositions de la législation existante en matière d'e-accessibilité;
  • sensibiliser et élaborer un consensus grâce à la coopération et au développement de partenariats entre les différents acteurs. Les TIC pour bien vieillir contribueront de façon déterminante à l'initiative européenne sur l'e-inclusion prévue en 2008. L'ouverture d'un portail Internet sur les TIC et le vieillissement est également au programme
  • accélérer l'adoption des technologies, par exemple, au moyen d'un ensemble de projets pilotes et d'un système européen de récompenses pour les maisons intelligentes et les applications destinées à favoriser l'autonomie;
  • stimuler la recherche et l'innovation, en soutenant sans retard un programme de recherche conjoint entre les secteurs public et privé, consacré à «l'assistance à l'autonomie à domicile». Ce programme vise à favoriser l'émergence de produits, services et systèmes innovants fondés sur les TIC, au profit de la population vieillissante de l'Europe.

La Commission s'attache à améliorer la recherche fondée sur les TIC pour les personnes âgées dans le septième programme cadre (7ème PCRDT) pour des activités de recherche, de développement technologique et de démonstration. D'autres initiatives sont lancées dans le cadre du programme pour la compétitivité et l'innovation. Celles-ci seront accompagnées d'un nouveau programme européen de recherche commune. Au total, les programmes feront passer à plus d'un milliard d'euros les investissements dans la recherche et l'innovation sur les TIC.

À l'avenir, une meilleure coordination entre les États membres est nécessaire pour stimuler la recherche orientée vers le marché dans ce domaine. Pour atteindre ces objectifs, une initiative commune de recherche intitulée «Bien vieillir dans la société de l'information» sera établie. En outre, les entreprises, les industries, les fournisseurs de services, etc. seront encouragés à établir un dialogue, en particulier par le biais des plateformes technologiques, afin de permettre l'émergence plus rapide de produits, services et systèmes innovants.

Contexte

Ce plan d'action fait partie intégrante de l'initiative de l'Union européenne i2010 - Une société de l'information pour la croissance et l'emploi. La Commission avait préalablement adopté en 2005 une stratégie sur l'accessibilité des produits et services en ligne, tandis qu'en 2006, à Riga, les États membres se sont mis d'accord sur un agenda politique en faveur d'une société de l'information accessible fondée sur l'inclusion.

Le vieillissement en Europe est un enjeu économique et social crucial: en 2020, le quart de la population européenne aura plus de 65 ans, tandis que les dépenses en matière de retraite et de soins de santé auront triplé d'ici 2050. Toutefois, les personnes âgées sont également des consommateurs non négligeables, dont la richesse globale dépasse les 3 000 milliards d'euros.

Termes-clés de l'acte
  • TIC pour bien vieillir: Technologies de l'information et de la communication dédiées aux services aux personnes, visant à rendre plus accessibles et plus efficaces ces services à une population vieillissante, notamment en matière de santé.

ACTES LIÉS

Communication de la Commission du 1er juin 2005 au Conseil, au Parlement européen, au Conseil économique et social européen et au Comité des régions intitulée: «i2010 - une société de l'information pour la croissance et l'emploi» [COM(2005) 229 final - Non publié au Journal officiel].

Communication de la Commission du 8 novembre 2007 au Conseil, au Parlement européen, au Conseil économique et social européen et au Comité des régions intitulée : «Initiative i2010 sur l'insertion numérique - participer à la société de l'information» [COM(2007) 694 final - Non publié au Journal officiel].

Dernière modification le: 03.12.2007
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page