RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Rapport de l'année 2001 sur ECHO

1) OBJECTIF

Évaluer l'activité de l'Office d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) au cours de l'année 2001.

2) ACTE

Rapport de la Commission - Office d'aide humanitaire (ECHO) - Rapport annuel 2001 [COM (2002) 322 final - Non publié au Journal officiel].

3) SYNTHÈSE

Le présent rapport est publié conformément au règlement (CE) n° 1257/96 relatif à l'aide humanitaire. Celui-ci établit qu'après chaque exercice budgétaire, la Commission présente un rapport annuel au Parlement européen et au Conseil sur les actions financées au cours de l'exercice.

Le présent rapport établit qu'au cours de l'année 2001, ECHO a fait des progrès importants, notamment en ce qui concerne son rôle dans le lien entre l'aide d'urgence, la réhabilitation et le développement; dans l'amélioration de ses relations avec les Nations unies et dans sa réforme administrative.

Tel que signalé dans la communication relative au lien entre l'aide d'urgence, la réhabilitation et le développement, adoptée en avril 2001, ECHO va se concentrer davantage sur son mandat de base, c'est-à-dire fournir une aide d'urgence destinée à sauver des vies en danger. Un document de travail qui clarifie les critères d'arrêt progressif de l'aide humanitaire et le passage du relais à la coopération au développement a été élaboré par la Commission.

ECHO a instauré une méthode qui vise à améliorer la définition des crises oubliées et des situations de post-crise instables. Cette méthodologie est basée sur l'importance accordée à la crise par les médias et par d'autres bailleurs de fonds. En 2001, l'Angola, le Sahara occidental et la Tchétchénie ont été identifiés grâce à ce nouvel outil et des ressources importantes leur ont été destinées.

La méthodologie d'évaluation des besoins humanitaires utilisée par ECHO a également été améliorée en 2001. En utilisant cet outil, l'office a pu démontrer avoir agi dans les zones du monde qui en avaient le plus besoin.

En ce qui concerne sa réforme administrative, ECHO s'est attaqué à la restructuration de son organisation interne et de ses méthodes de travail ainsi qu'à créer des instruments pour mesurer ses résultats et les améliorer. Ainsi, en juin 2001, une procédure de décision rapide a été adoptée par laquelle des projets urgents ont pu être approuvés dans un délai de 24 à 72 heures.

Au cours de l'année 2001, un système d'information électronique sur les crises a été élaboré. Il fournit des informations quotidiennes. Un autre système d'information à l'échelle locale est à l'étude.

Opérations menées par ECHO

La tendance mondiale à l'augmentation du nombre de catastrophes naturelles ainsi qu'à l'accentuation de leur gravité se poursuit. Les événements les plus importants au cours de l'année 2001 ont été: les tremblements de terre au Salvador et en Inde, les inondations en Inde et la sécheresse en Asie centrale. En ce qui concerne les catastrophes d'origine humaine, la situation reste très mauvaise. Depuis 1991, il est estimé que les conflits ont coûté la vie à 2,2 millions de personnes. Les guerres et conflits violents augmentent et étaient du nombre de 38 à la fin 2001.

ECHO a alloué aux crises humanitaires 543,7 millions d'euros pendant l'année 2001. L'office a signé 1 031 contrats d'opération. Son aide était destinée à plus de 60 pays.

Le présent rapport passe en revue l'aide accordée aux différentes zones du monde ainsi que leur situation du point de vue humanitaire. La zone de l'Afrique, les Caraïbes et le Pacifique est celle qui a reçu le plus de fonds au cours de 2001 (173,320 millions d'euros). Les fonds destinés aux Balkans ont diminué par rapport à l'année précédente en raison de la stabilisation de la région. Par contre, l'aide allouée à l'Asie a augmenté. Les Territoires palestiniens ont encore constitué l'une des interventions les plus importantes d'ECHO.

Au cours de 2001, l'office d'aide humanitaire a mis en Ĺ“uvre deux plans d'action du programme DIPECHO (activités de préparation aux catastrophes dans un cadre régional): celui de l'Asie du Sud-Est et celui de l'Amérique centrale. Le programme a été élargi à l'Asie du Sud.

Questions horizontales

En 2001, ECHO a signé le contrat cadre de partenariat (CCP) avec 27 nouveaux partenaires. Le fonctionnement du CCP a été révisé en tenant compte de la qualité de l'aide.

Pendant l'année 2001, l'office a accordé 1,6 millions d'euros au programme de subventions destinées à des initiatives de formation, d'études et de réseaux humanitaires.

En 2001, la nouvelle stratégie de communication et d'information d'ECHO, adoptée en 2000, a commencé à être appliquée. Elle vise à mieux définir le public visé, à mieux utiliser Internet, à définir des objectifs plus structurés et à renforcer les liens entre le siège et les bureaux sur le terrain. Cette approche s'est traduite dans une enquête d'opinion au niveau de l'Union ayant pour objectif la notoriété d'ECHO et la connaissance des questions humanitaires. Les résultats ont démontré une forte adhésion aux principes de l'aide humanitaire, mais une faible connaissance du rôle joué par ECHO et un souhait d'être mieux informé sur cette question.

Le taux d'exécution du budget 2001 d'ECHO a été de 100% en crédits d'engagements et de 90,5% en crédits de paiement.

Perspectives d'avenir

Trois défis humanitaires majeurs sont à relever dans le monde: la continuité de crises d'origine humaine de longue durée, l'apparition des crises dans des zones considérées stables auparavant, les répercussions de plus en plus graves des catastrophes naturelles.

4) MESURES D'APPLICATION

5) TRAVAUX ULTÉRIEURS

Dernière modification le: 04.07.2005
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page