RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 5 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Réduction des risques de catastrophes dans les pays en développement

L’Union européenne (UE) appuie l’intégration de la réduction des risques de catastrophe (RRC) parmis les objectifs politiques des pays en développement. Ces pays sont particulièrement vulnérables en raison de leur situation géographique, économique et de leur niveau de pauvreté. L’analyse, l’atténuation et la prévention des facteurs de risque doit permettre de réduire l’incidence des catastrophes d’origine naturelle ou technologique.

ACTE

Communication de la Commission au Conseil et au Parlement européen du 23 février 2009 concernant la stratégie de l'UE pour le soutien à la réduction des risques de catastrophe dans les pays en développement [COM(2009) 84 final - Non publié au Journal officiel].


SYNTHÈSE

La présente stratégie contribue à la réduction des risques de catastrophes (RRC) d’origine naturelle ou technologique, dans les pays en développement et dans les pays et territoires d’outre-mer (PTOM). En raison de la vulnérabilité socio-économique de ces pays, les aléas climatiques ont une incidence sur leur développement durable et sur l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Cette stratégie s’inscrit dans le cadre d'action de Hyogo 2005-2015 (EN) mis en place à travers la stratégie internationale de prévention des catastrophes (SIPC) (EN) des Nations unies. Elle doit être articulée avec les stratégies d’adaptation au changement climatique, ainsi qu’avec les actions de prévention et de réaction aux crises d’origine humaine.

Domaines prioritaires d’intervention

La Commission soutient l’inscription de RRC en tant que priorité des plans de développement nationaux et locaux. La mise en place de la stratégie implique un cadre institutionnel approprié, notamment au sein de plateformes nationales, et des ressources financières suffisantes. La RRC est également une priorité du dialogue politique conduit entre l’Union européenne (UE) et les pays en développement. À ce titre, l’UE soutient le lancement en 2009 de la deuxième plateforme mondiale pour la RRC.

Les catastrophes naturelles ont des causes multiples. La gestion des facteurs de risque sous-jacents nécessite donc une analyse globale et intersectorielle des situations locales.

Les plans d’action doivent être élaborés en s’appuyant sur des systèmes effectifs de surveillance, d’évaluation des risques et d’alerte rapide. Les investissements doivent favoriser le développement des connaissances et la capacité de gestion des risques, en particulier grâce à la recherche et au développement et par la production de statistiques. De plus, des échanges de bonnes pratiques doivent être menés entre les pays et les collectivités concernées.

Les campagnes de sensibilisation et d’éducation à la RRC sont une composante essentielle de la stratégie. L’information doit être accessible aux populations les plus menacées.

Les mécanismes d’urgence et de réaction aux catastrophes doivent être conçus de façon à lier les programmes de développement à ceux d'aide humanitaire. De même les plans de prévention des catastrophes doivent être liés aux plans de relèvement post catastrophe. L’UE soutient la mise en place de mécanismes d'assurance, de partage et de transfert des risques, financièrement abordables.

Coopération internationale

L'UE doit mettre en place la stratégie, conformément à la déclaration de Paris sur l’efficacité de l'aide au développement. Cet engagement suppose une coordination entre les bailleurs de fonds, les donateurs, les gouvernements, les organisations régionales, internationales et les organisations non-gouvernementales.

Mécanismes de mise en Ĺ“uvre

Le suivi du dialogue politique sur la RRC se fait au sein d'un groupe de pilotage comprenant des représentants des États membres et de la Commission. Il soutient la création de forums de dialogue rassemblant les différents acteurs impliqués, de réseaux d’échange nationaux et régionaux. Un plan d’action sera présenté en 2009 suivi par une évaluation en 2011.

Instruments de financement

Les dotations financières sont allouées au titre du fonds européen de développement (FED) et des instrument financiers de la programmation budgétaire 2007-2013. La présente communication fournit un cadre pour la coordination de ces instruments

La Commission soutient l’intégration de la RRC avec le 7e programme-cadre de recherche et développement PCRD, ainsi que l’utilisation de financements innovants (notamment en matière de lutte contre le changement climatique).

Contexte

La présente stratégie contribue à renforcer la capacité de réaction de l’Union européenne en cas de catastrophes et crises dans les pays tiers. Elle s’appuie sur le rapport du Haut représentant et de la Commission sur les changements climatiques et la sécurité internationale.

Dernière modification le: 11.05.2009
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page