RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 15 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Promouvoir la responsabilité sociale des entreprises

La Commission promeut la responsabilité sociale des entreprises (RSE) dans l'Union européenne et dans le monde. Elle fixe ainsi des priorités et actions en matière de RSE, afin de mieux exploiter le potentiel des entreprises au service du développement durable et de la stratégie pour la croissance et l’emploi.

ACTE

Communication de la Commission, du 22 mars 2006, au Parlement européen, au Conseil et Comité économique et social européen - Mise en œuvre du partenariat pour la croissance et l'emploi: faire de l'Europe un pôle d'excellence en matière de responsabilité sociale des entreprises [COM(2006) 136 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) désigne l’intégration volontaire d’objectifs sociaux et environnementaux dans les activités commerciales des entreprises, et dans leurs relations avec leurs partenaires.

La RSE s’inscrit dans le cadre des objectifs de la politique sociale et de la stratégie en faveur du développement durable de l’Union européenne (UE). Ces pratiques peuvent également bénéficier à l’innovation, à la compétitivité et à la création d’emploi.

Contribuer à la croissance durable et à l’emploi

Dans un contexte de concurrence mondiale accrue et de vieillissement de la population, l’UE doit stimuler la production des entreprises qui respectent leurs responsabilités sociales. En effet la RSE peut contribuer à:

  • l'inclusion des groupes défavorisés dans le marché du travail;
  • l’accroissement des investissements dans le développement des compétences, la formation tout au long de la vie et l'employabilité des travailleurs;
  • l'amélioration de la santé publique, par exemple par l'étiquetage volontaire des denrées alimentaires et des produits chimiques non toxiques;
  • l'innovation en matière sociale et environnementale;
  • la réduction de la pollution et l'utilisation plus rationnelle des ressources naturelles (obtention du label écologique européen et investissement dans l'éco-innovation, etc.);
  • le respect des valeurs européennes et des normes en matière de droits de l'homme, de protection de l'environnement et du travail;
  • la contribution aux objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Alliance européenne pour la RSE

La Commission soutient l’établissement d’une alliance (EN) pour servir de cadre général aux initiatives prises dans le domaine de la RSE. En effet, la Commission encourage les échanges d’expériences et de bonnes pratiques entre les entreprises, la communication des résultats au public et le développement des ressources dédiées à la RSE.

Cet instrument est ouvert à toutes les entreprises européennes, quelle que soit leur taille, sur une base volontaire. Leur participation est flexible, car aucune exigence formelle n'est imposée.

Actions de promotion de la RSE

Le développement des pratiques de RSE doit impliquer un large éventail d’acteurs, y compris les syndicats, les investisseurs, les consommateurs et les organisations non gouvernementales (ONG). Dans cette optique, la Commission accorde une attention particulière aux aspects suivants:

  • établissement d'un partenariat renforcé, plus large que l'alliance, impliquant non seulement les entreprises, mais également les parties prenantes et les autorités régionales et nationales (en particulier les États membres où la RSE est moins développée, et les pays adhérents et candidats);
  • soutien d'initiatives plurilatérales impliquant les ONG et les partenaires sociaux au niveau sectoriel;
  • coopération avec les États membres au sein du groupe des représentants nationaux de haut niveau sur la RSE afin de mobiliser des instruments nationaux et régionaux;
  • sensibilisation des consommateurs sur l'impact de leurs choix;
  • intégration de la RSE dans les enseignements donnés dans les écoles de gestion et autres instituts d'enseignement;
  • promotion de la responsabilité sociale des petites et moyennes entreprises (PME);
  • respect des critères de référence internationaux, tels que les OMD ou le pacte mondial des entreprises.
Dernière modification le: 20.05.2011

Voir aussi

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page