RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 14 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Stratégie et programme indicatif régional euro-méditerranéen 2007-2013

Le document de stratégie régionale pour la région méditerranéenne définit les objectifs et les programmes d'action concrets pour la coopération de l'Union européenne (UE) avec les pays partenaires méditerranéens. Le document de stratégie régionale (DSR) et le programme indicatif régional (PIR) pour la période 2007-2013 présentent les modalités de la mise en œuvre.

SYNTHÈSE

Le document de stratégie régionale (DSR) définit les objectifs et priorités de la coopération régionale sur la base de l'instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) pour la période 2007-2013. Dans ce contexte, il vise la réalisation des objectifs de la politique européenne de voisinage (PEV), dont l'objectif est d'apporter une dimension supplémentaire au partenariat euro-méditerranéen (Processus de Barcelone) pour en renforcer l'impact, au-delà des relations bilatérales.

La situation politique, économique, sociale et environnementale de la région méditerranéenne représente un certain nombre de défis pour la région. La coopération régionale propose une réponse aux défis qui présentent un intérêt commun, notamment transfrontalier, pour les pays de la région. Le DSR complète ainsi les documents de stratégie par pays (DSP) établis pour l'Algérie, l'Autorité palestinienne, l'Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Syrie et la Tunisie.

Stratégie de réponse de l'UE

L'Union européenne (UE) cherche à maintenir et à renforcer le processus de réformes dans les pays partenaires méditerranéens. Elle cherche également à favoriser le dialogue en soutenant les institutions politiques nationales au moyen de la collaboration offerte par différents instruments.

À ce titre, le PIR identifie des domaines d'action prioritaires qui représentent une valeur ajoutée par l'avantage comparatif qu'ils peuvent apporter pour renforcer le partenariat euro-méditerranéen.

La coopération en matière de justice, de sécurité et de migration présente un intérêt régional dont les actions comprennent:

  • des mesures de confiance pour un premier volet portant sur la promotion de la coopération dans le domaine de la protection civile et un deuxième volet sur un partenariat pour la paix. Plus concrètement, le DSR propose, par exemple, un appui à la gestion des crises et la mise en œuvre d'un code de conduite en matière de lutte contre le terrorisme;
  • un volet «police, justice et migration» afin de consolider les résultats obtenus dans le cadre des programmes précédents et d'intensifier la coopération en matière de gestion des flux migratoires entre pays d'origine, de transit et de destination. Plus précisément, ce volet encourage les contacts, les formations et l'assistance entre les services chargés de faire respecter la loi;
  • un volet «analyse des politiques» dont l'objectif est de développer le réseau d'instituts euro-méditerranéens de politique étrangère ainsi que l'Institut de recherches économiques.

Le développement économique durable est une priorité pour la réalisation de la zone de libre- échange euro-méditerranéenne à l'horizon 2010. Cette priorité comprend:

  • la promotion des réformes et des investissements pour attirer les investisseurs;
  • la coopération en matière de réseaux d'infrastructures dans les secteurs des transports et de l'énergie;
  • la réalisation d'une zone de libre-échange et d'intégration économique régionale Sud-Sud en assurant la viabilité écologique de la région;
  • un programme environnemental, comprenant notamment la question de la pollution marine.

Le développement social et les échanges culturels mettent l'accent sur les échanges interpersonnels et sur la sensibilisation de l'opinion publique au partenariat par les médias. Leurs composantes essentielles sont:

  • l'égalité de genre et la société civile afin de stimuler l'exercice de la citoyenneté active, de renforcer l'égalité entre hommes et femmes, et d'encourager la reconnaissance du rôle des femmes;
  • l'information et la communication pour promouvoir le partenariat et la PEV, et améliorer la coopération entre l'UE et les divers médias de la région;
  • Euromed jeunesse pour stimuler le dialogue entre les jeunes des deux rives de la Méditerranée, l'intégration des jeunes et la citoyenneté active;
  • le dialogue entre les cultures et le patrimoine culturel.

Le partenariat avec les pays voisins permet ainsi de progresser vers un degré significatif d'intégration avec l'UE, de renforcer les relations commerciales et d'intensifier la coopération en matière de sécurité. Toutefois, l'appropriation et la volonté des pays partenaires est essentielle pour garantir l'efficacité du partenariat.

Modalités

Le budget indicatif pour la période 2007-2010 s'élève à 343,3 millions d'euros.

Le PIR pour la période 2007-2013 présente les programmes pour chaque priorité. Dans ce sens, il définit des indicateurs de performance pour en mesurer l'impact ainsi que les résultats attendus, tels que:

  • la restauration de la confiance au sein des sociétés et entre elles en renforçant la société civile et les liens transnationaux;
  • la consolidation des réseaux et la coopération judiciaire et policière Euromed;
  • l'appui à l'intégration sociale des travailleurs migrants et de leurs familles;
  • l'accroissement du nombre de projets d'investissement et la création de nouveaux emplois grâce à un programme régional de promotion des investissements;
  • une plus grande intégration des marchés de l'énergie, des approvisionnements énergétiques sûrs et le développement des interconnections et des sources d'énergie renouvelables;
  • la sensibilisation du public à la protection environnementale.

Contexte

Conformément aux objectifs de sa politique extérieure, l'UE promeut la prospérité, la solidarité, la sécurité et le développement durable dans le monde ainsi que la démocratie et les droits de l'homme. La PEV initiée en 2003 poursuit ces objectifs en promouvant les relations de bon voisinage. Pour ce faire, l'IEVP, instrument financier de la PEV pour 2007-2013, soutient les pays partenaires de la PEV en intégrant la dimension régionale et transfrontalière. Il poursuit également les objectifs identifiés par le programme MEDA 2002-2006, dont il tire les enseignements.

ACTES LIÉS

Communication de la Commission au Conseil et au Parlement européen du 4 décembre 2006 relative au renforcement de la politique européenne de voisinage [COM(2006) 726 final - Non publié au Journal officiel].

Dernière modification le: 20.05.2008
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page