RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 5 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Politique de voisinage: rapport 2008

Le rapport 2008 de la politique européenne de voisinage (PEV) présente les réformes accomplies par les pays partenaires de l’Union européenne (UE) et le développement de leurs actions de coopération. Malgré des ralentissements notamment dus à la conjoncture internationale, ainsi qu’aux conflits et défis politiques dans certains des pays du voisinage, ces progrès démontrent la nécessité de renforcer la PEV.

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen et au Conseil du 23 avril 2009 sur la "Mise en Ĺ“uvre de la politique européenne de voisinage en 2008 [COM(2009) 188 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

En 2008 les relations de l’Union européenne (UE) et des pays relevant de la politique européenne de voisinage (PEV) se sont intensifiées. Les progrès de la coopération bilatérale et multilatérale démontrent une interdépendance accrue des partenaires, ainsi que la nécessité de poursuivre le renforcement de la PEV.

Les principaux progrès accomplis par les pays partenaires concernent les accords commerciaux, le renforcement de la coopération politique, les finances publiques et la fiscalité douanière, la politique de concurrence, l’environnement des entreprises et la lutte contre la corruption. Davantage d’efforts doivent être fournis pour faire aboutir les réformes démocratiques et promouvoir les droits de l’homme.

Cependant l’année 2008 a été marquée par une conjoncture défavorable à l’avancée des réformes. Plusieurs évènements ont déstabilisé la zone de voisinage: le conflit entre la Géorgie et la Russie en août 2008, la rupture d’approvisionnement en gaz entre L’Ukraine et la Russie, et l’intervention Israélienne de Gaza de décembre 2008 à janvier 2009. La crise financière internationale a également touché l’ensemble des pays partenaires de la PEV.

Coopération régionale

L’UE et ses partenaires ont adopté de nouveaux cadres de coopération visant à approfondir les volets régionaux de la politique européenne de voisinage.

L’Union pour la Méditerranée, lancée au sommet de Paris en juillet 2008, représente un nouvel élan pour les relations euro-méditerranéennes. Elle doit notamment engendrer un meilleur partage des responsabilités entres les partenaires et accroître la visibilité de leurs actions. Des projets régionaux doivent être conduits concernant la lutte contre la pollution maritime, contre les catastrophes naturelles et d’origine humaine, le développement des connexions maritimes et terrestres, des énergies renouvelables et des entreprises. L’Université euro-méditerranéenne a été inaugurée en 2008 en Slovénie.

Suite à la réunion de Kiev en 2008, la Synergie de la mer noire est entrée dans sa phase opérationnelle. Des projets de dimension régionale doivent être lancés dans les domaines de l'énergie, des transports, des communications, du commerce, de l'environnement, des politiques maritimes, de la pêche, des migrations, du respect de la loi et de la lutte contre la criminalité organisée. Des discussions sont en cours pour faire progresser la dépollution de la mer Noire, les connexions et la sécurité maritime, ainsi que la création d’un espace aérien commun.

En 2008 la Commission a proposé l’établissement d’un partenariat oriental, afin d’approfondir ses relations avec les pays d’Europe centrale et du Caucase du sud. Ce cadre doit permettre de faire avancer les réformes politiques et démocratiques, l’intégration économique de la région, la sécurité énergétique et la mobilité des personnes.

Incidence de la crise financière internationale

La PEV contribue à renforcer les liens commerciaux entre l’UE et ses voisins, ainsi qu’à poursuivre leur intégration économique régionale. L’incidence de la crise financière a été différente dans les régions du sud et de l’est:

  • les partenaires orientaux ont été les plus touchés, en raison de la baisse de l’apport en capitaux étrangers indispensables à leur croissance, de la vulnérabilité de leur secteur bancaire et de la baisse des prix à l’exportation dans certains secteurs clés (métal, agriculture, commerce);
  • les partenaires méditerranéens ont été peu touchés par la crise du crédit. Leurs économies ont été protégées par de faibles taux d’endettement, de faibles besoins en capitaux étrangers, ainsi que par la faible intégration régionale de leur secteur financier.

Au niveau des secteurs économiques, le tourisme, la construction et les industries exportatrices devraient être gravement atteints, étant donné la baisse de la demande, notamment de la demande européenne, et la concurrence accrue des pays à faible salaire. La crise devrait causer une diminution des investissements, une hausse du chômage des jeunes et des flux migratoires.

Recommandations

Dans le contexte actuel, et vu la nécessité de progresser vers une libéralisation des échanges, la PEV doit permettre de:

  • conduire un dialogue régulier, afin de répondre aux besoins sociaux économiques des pays les plus vulnérables et de soutenir leur développement durable;
  • accroître l’aide macro-économique, en octroyant des prêts européens coordonnés avec les accords de confirmation du fonds monétaire international (FMI);
  • renforcer le cadre règlementaire du secteur financier et le contrôle de ses activités, en élargissant les programmes d’assistance technique existants;
  • encourager la BEI et la BERD à accélérer leurs opérations de prêt;
  • soutenir le commerce et l’investissement, notamment en direction des petites et moyennes entreprises (PME).

La programmation 2011-2013 de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) doit tenir compte de ces priorités.

Dernière modification le: 30.09.2009
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page