RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 9 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Stratégie de coopération avec la Thaïlande (2007-2013)

Les relations de coopérations conduites par l’Union européenne (UE) et la Thaïlande ont évolué vers un partenariat pour le développement. En effet, le pays a cessé de percevoir l’aide européenne au développement depuis 2003, et a entrepris un approfondissement de ses relations politiques et commerciales avec l’UE.

ACTE

Commission européenne – Document de stratégie pays 2007-2013 Thaïlande .

SYNTHÈSE

Le partenariat mis en place entre l’Union européenne (UE) et la Thaïlande est destiné à faciliter le dialogue politique, le commerce et les échanges de connaissance. Ainsi, les priorités de coopération présentées par la Commission tiennent compte de l’amélioration du développement socio-économique du pays.

Domaines stratégiques de coopération

Les activités de coopération économique sont au cœur du partenariat. Ainsi l’UE soutient les réformes publiques en matière économique, l’amélioration de l’environnement juridique des entreprises et des investissements, l’accroissement de la compétitivité commerciale du pays au niveau régional et mondial.

De même, les mesures prévues visent à faciliter la coopération douanière et l’adaptation des règles et normes techniques applicables aux marchandises destinées à être importées dans l’UE.

Les partenaires entendent également approfondir leurs relations dans le domaine des sciences et technologies, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Leurs activités doivent aboutir à faciliter les échanges d’information, de savoir faire et de bonnes pratiques, ainsi qu’à renforcer les capacités et ressources du secteur de la recherche.

Enfin, la coopération doit favoriser le dialogue et la mise en commun des connaissances en matière de politique sociale, de protection de l’environnement, de bonne gouvernance, droits de l’homme et d’action contre les mines.

Dialogue politique

Une série de thématiques doit être abordée dans le cadre du dialogue politique:

  • la promotion de la démocratie et des droits de l’homme;
  • le développement social et humain, notamment concernant la santé, la culture, l’éducation et la formation;
  • l’immigration et la politique d’asile, la lutte contre le trafic d’êtres humains et la protection des personnes déplacées;
  • l’environnement et la gestion durable des ressources naturelles;
  • le développement de la société civile.

Questions transversales

Les actions de coopération entreprises doivent tenir compte de:

  • l’égalité hommes femmes et la place des femmes dans l’économie;
  • l’impact des échanges commerciaux mondiaux au plan social et la promotion de l’emploi décent;
  • la gestion des ressources naturelles, y compris de l’énergie;
  • la bonne gouvernance dans le domaine des affaires publiques et la promotion des droits de l’homme.

Contexte

Les relations des partenaires doivent être approfondies par la conclusion d’un accord de partenariat et de coopération (APC). Les négociations ouvertes en 2007 portent notamment sur les priorités définies par le présent document de stratégie.

Dernière modification le: 08.07.2011
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page