RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Intégration des aspects environnementaux dans la normalisation européenne

La normalisation européenne s'étend à un nombre de domaines de plus en plus nombreux. Ce développement en fait un outil technique efficace pour atteindre les objectifs du développement durable et de la protection de l'environnement. Dans cette optique, les aspects environnementaux doivent être intégrés de façon plus systématique dans les normes européennes. Et toutes les parties impliquées dans leur élaboration doivent prendre en compte la protection de l'environnement.

ACTE

Communication de la Commission au Conseil, au Parlement européen et au Comité économique et social, du 25 février 2004, relative à l'intégration des aspects environnementaux dans la normalisation européenne [COM(2004) 130 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

La normalisation européenne permet d'appliquer des standards techniques harmonisés entre les États membres de l'Union européenne (UE). Elle facilite ainsi les échanges dans le marché unique.

La normalisation participe à la mise en place des politiques communautaires et à la diffusion des connaissances techniques. En intégrant des aspects environnementaux, les normes peuvent donc contribuer au développement durable et aux politiques communautaires qui y sont associées.

Évolution de la normalisation européenne

Les normes européennes sont des documents facultatifs élaborés par des organismes de normalisation européens ou internationaux. Ces travaux sont basés sur un processus volontariste et sur le consensus de toutes les parties intéressées.

Le processus d'élaboration se fait selon la nouvelle approche en matière d'harmonisation technique et de normalisation.

La normalisation concerne un nombre croissant de secteurs. Elle est désormais considérée comme un outil efficace pour la protection de l'environnement. En la matière son rôle est notamment de:

  • agir sur le mode d'incidence environnementale des services et des produits, notamment dans le cadre de la politique intégrée des produits;
  • mettre en œuvre des méthodes d'essais et de mesures normalisées, afin de faciliter l'application de la législation communautaire en matière environnementale. C'est le cas des normes horizontales utilisées pour simplifier la mesure des taux de polluants concentrés dans les boues d'épuration mais aussi dans les sols ou les déchets biodégradables ;
  • favoriser l'utilisation des écotechnologies et soutenir des initiatives ayant un impact positif sur l'environnement. Ainsi, la normalisation peut faciliter la commercialisation de technologies telles que la micro-cogénération qui permet de produire simultanément de la chaleur et de l'électricité dans un bâtiment;
  • élaborer des normes de gestion environnementale visant à améliorer les performances environnementales des entreprises, telles que la série de normes internationales ISO 14000.

La capacité de l'Europe à créer des normes environnementales peut aboutir à la création de normes internationales.

Normes environnementales

La qualité environnementale des normes produites au sein de l'UE peut être améliorée. Une attention particulière est également portée à la qualité des normes élaborées dans les pays en voie d'adhésion. Il s'agit principalement de:

  • améliorer la formation environnementale des experts qui élaborent ou révisent les normes européennes et permettre à toutes les parties intéressées d'avoir accès à l'information environnementale. La diffusion du savoir-faire technique doit être encouragée aux niveaux européen et national;
  • fixer des priorités concernant les sujets à traiter, en tenant compte des questions d'intérêt public liées à la politique environnementale de l'UE. La Commission peut utiliser le mandat de normalisation européen pour orienter ces priorités;
  • favoriser la participation active de toutes les parties concernées par la normalisation. Les organismes de normalisation européens tels que le Comité européen de normalisation (CEN) et le Comité européen de normalisation électrotechnique (CENELEC) fonctionnent par délégations nationales. Ainsi, les États doivent soutenir la participation de la société civile et de la communauté scientifique dans le processus d'élaboration des normes. La Commission poursuit le même objectif en s'associant au consortium d'organismes environnementaux ECOS;
  • utiliser de façon systématique les instruments qui facilitent l'intégration des aspects environnementaux dans la normalisation. Des réunions régulières seront tenues pour échanger les expériences et mesurer les progrès accomplis.

Mesures incitatives

La Commission souhaite encourager l'utilisation systématique des instruments d'intégration les plus efficaces. Les organismes de normalisation européens ont adopté des instruments spécifiques tels que:

  • des groupes de travail spécialisés dans l'environnement;
  • des bureaux de conseil technique;
  • des bases de données environnementales;
  • des guides et des listes de contrôle par secteur, rédigés par des experts à l'intention d'expert.

Les parties prenantes au processus de normalisation s'engagent sur une base de volontariat. Afin de garantir la multiplication des normes à dimension environnementales, il est également nécessaire de renforcer leur intérêt commercial.

Contexte

Lors de l'adoption du sixième programme d'action communautaire pour l'environnement en 2002, la Commission a proposé que la protection de l'environnement soit prise en compte dans les activités de normalisation.

La présente communication a été élaborée suite à une consultation en ligne. Les représentants des entreprises et de l'industrie, des organisations non gouvernementales, des pouvoirs publics et des organisations de normalisation ont pu exprimer leur avis sur la meilleure façon d'œuvrer pour l'environnement.

ACTES LIÉS

Conclusions du Conseil, du 1er mars 2002, sur la normalisation [Journal officiel C 66 du 15.03.2002].

Rapport de la Commission au conseil et au Parlement européen, sur les actions menées conformément aux résolutions sur la normalisation européenne adoptées par le Conseil et le Parlement européen en 1999 [COM(2001) 527 final - Non publié au Journal officiel].

Dernière modification le: 18.11.2005

Voir aussi

Pour en savoir plus, consulter:

Le site Internet de la Direction générale Entreprises de la Commission européenne sur la normalisation.

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page