RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 15 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Renforcer le partenariat pour le tourisme en Europe

La Commission se propose de mettre en place une nouvelle politique européenne du tourisme afin d'améliorer la compétitivité de ce secteur et de créer des emplois grâce à la croissance durable du tourisme en Europe et dans le reste du monde. Elle souligne également la manière dont les différentes parties prenantes peuvent participer aux actions communautaires dans ce domaine.

ACTE

Communication de la Commission, du 17 mars 2006, « Une nouvelle politique européenne du tourisme: renforcer le partenariat pour le tourisme en Europe » [COM(2006) 134 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

Facteur de croissance et de création d'emplois, le secteur du tourisme joue un rôle déterminant dans le cadre de la stratégie de Lisbonne.

L'industrie du tourisme connaît une croissance rapide grâce à la mondialisation, aux changements démographiques et à l'évolution des transports. Elle génère davantage d'emplois que la moyenne des autres secteurs d'activité et contribue en particulier à la création d'emplois d'une grande diversité, souvent à temps partiel, occupés par des femmes, des jeunes et des personnes peu qualifiées. En même temps, le tourisme durable exerce une influence majeure sur la préservation et l'amélioration du patrimoine culturel et naturel, et profite au développement local dans un nombre croissant de régions défavorisées. Il contribue par ailleurs à renforcer la compréhension entre les peuples.

Une nouvelle politique européenne du tourisme

L'Union européenne propose une nouvelle politique du tourisme pour mieux répondre aux défis auxquels ce secteur est confronté et exploiter pleinement son potentiel. L'évolution démographique, la concurrence mondiale, la préoccupation de durabilité et la demande de formes spécifiques de tourisme sont aujourd'hui autant de défis que l'Europe doit relever.

Dans cette perspective, la coordination, le partenariat et le dialogue entre les acteurs du secteur seront essentiels étant donné que le tourisme est marqué par une grande diversité d'acteurs. Les autorités publiques, au niveau tant européen que national, régional ou local, devront coopérer avec le secteur privé, les partenaires sociaux sectoriels et les parties prenantes. La Commission poursuivra ses efforts pour informer les membres du comité consultatif sur le tourisme d'une manière efficace et transparente des initiatives ayant trait au tourisme dans son programme de travail.

Mesures d'intégration

Une première série de mesures vise l'amélioration de la réglementation. La Commission veut s'assurer que les analyses d'impact des nouvelles propositions, qui sont en rapport avec le tourisme, prennent la compétitivité du secteur en compte. Elle prévoit également d'examiner les propositions législatives pendantes et de simplifier la législation européenne existante. Les États membres sont invités à procéder au même exercice afin d'éviter de cumuler les charges administratives, qui peuvent nuire à la compétitivité du secteur.

Par ailleurs, un grand nombre d'actions communautaires dans le cadre non seulement de la politique d'entreprise mais d'autres politiques européennes ont néanmoins également une incidence directe ou indirecte sur la compétitivité du tourisme européen. Pour cette raison, l'Europe doit autant soutenir la compétitivité à travers les instruments d'autres politiques.

Les instruments financiers européens existants devront davantage être utilisés en faveur du tourisme :

  • Les Fonds structurels, FEDER et FSE soutiendront entre autres le développement des entreprises et des services touristiques, ainsi que la mobilité professionnelle, les programmes éducatifs et la formation.
  • Le Fonds de cohésion soutiendra les infrastructures d'environnement et de transport.
  • Le futur programme « Leonardo Da Vinci » prévoit un nouveau programme de mobilité destiné aux apprentis, dans le cadre duquel le tourisme est considéré comme secteur pilote potentiel.
  • Le FEADER offrira un soutien pour améliorer le paysage rural et la qualité de la production agricole, et pour revaloriser le patrimoine culturel afin de développer le tourisme rural et de diversifier l'économie rurale, notamment dans les nouveaux États membres et les pays candidats.
  • Le FEP propose l'écotourisme comme nouveau domaine capable d'absorber les pêcheurs affectés par la restructuration du secteur de la pêche. La pêche à petite échelle et l'infrastructure touristique bénéficieront d'aide.
  • La proposition de « Programme-cadre pour l'innovation et la compétitivité » soutiendra la compétitivité des PME entre autres dans le secteur du tourisme.
  • La proposition de 7e programme-cadre pour la recherche pourrait profiter au tourisme grâce à des études dans des domaines tels que les technologies de l'information et de la communication, les applications satellitaires, le patrimoine culturel et l'occupation des sols.

Promouvoir un tourisme durable

Sur la base de la communication « Orientations de base pour la durabilité du tourisme européen » de 2003 et du travail du groupe d'experts « Durabilité du tourisme », la Commission prévoit de présenter une proposition d'Agenda 21 (EN) européen pour le tourisme en 2007.

Parmi les actions spécifiques que la Commission envisage pour la promotion de la durabilité du tourisme figurent:

  • l'échange de bonnes pratiques nationales et internationales de soutien aux PME, ainsi que dans le domaine du « tourisme pour tous »;
  • l'étude de l'incidence économique de l'amélioration de l'accessibilité dans le tourisme;
  • la publication d'un manuel « Les espaces de professionnalisation dans l'industrie du tourisme »;
  • l'étude des tendances de l'emploi dans les secteurs du tourisme côtier ou lié à la mer;
  • l'évaluation des implications de l'e-business sur l'industrie du tourisme;
  • la lutte à tous les niveaux contre l'exploitation sexuelle des enfants par des touristes.

Améliorer la compréhension du tourisme

Des statistiques récentes, détaillées, pertinentes et comparables sur le tourisme sont essentielles à l'élaboration de décisions efficaces. La collecte d'informations statistiques dans le domaine du tourisme doit ainsi s'améliorer aux niveaux européen et national (Eurostat et comptes satellite du tourisme).

Améliorer la visibilité du tourisme

La Commission souhaite promouvoir les destinations touristiques européennes à travers un portail qui fourni nombre d'informations pratiques aux touristes voyageant en Europe (moyens de transport, lieux à visiter, activités et leur calendrier, météo, etc.) mais aussi en attirant l'attention sur l'impact sur les PMEs des manifestations culturelles et sportives organisées par les villes et régions européennes.

Le forum européen du tourisme, organisé chaque année depuis 2002 par un État membre différent en collaboration avec la Commission, met par ailleurs en lumière la complexité du phénomène touristique qui affecte un grand nombre de composantes du tissu économique et social. La Commission encourage le dialogue au sein de ce forum. La pratique d'un certain nombre de présidences du Conseil d'organiser des réunions ministérielles et des conférences aide également à mettre les projecteurs sur le tourisme européen.

Contexte

La présente communication est publiée un an après la communication « Travaillons ensemble pour la croissance et l'emploi - Un nouvel élan pour la stratégie de Lisbonne. », qui faisait le bilan à mi-parcours de la stratégie de Lisbonne. Le secteur du tourisme est important en matière de croissance durable et de création d'emplois pour la stratégie de Lisbonne, mais doit néanmoins faire face à des défis particuliers.

Le point sur le développement de cette collaboration pourra être fait à intervalles réguliers dans le cadre des forums européens sur le tourisme.

 
Dernière modification le: 23.05.2006

Voir aussi

Pour toute information complémentaire, consultez la section spéciale sur le tourisme sur le site Internet de la direction générale Entreprises et industrie.

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page