RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 11 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Hongrie - Réforme économique

Archives

Priorités à court terme:

  • évaluation et actualisation des priorités de la politique économique à moyen terme dans le cadre de l'Accord européen;
  • poursuite des réformes structurelles (en particulier dans le secteur des soins de santé).

Évaluation (octobre 1999)

Ces priorités ont été respectées. En 1999, la Hongrie a adopté une stratégie économique à moyen terme qui inclut des politiques sectorielles visant à améliorer les conditions nécessaires à la croissance et à la compétitivité. Dans le cadre de la réforme structurelle, la réorganisation du régime des retraites a été achevée, mais il est également nécessaire de procéder à une refonte complète du système des soins de santé. Le processus de privatisation a été complété. Une réforme complète en matière de sécurité sociale s'impose de toute urgence.

Évaluation (novembre 2000)

La situation macroéconomique s'est améliorée grâce à la diminution du déficit public et du chômage, à l'accélération de la croissance et aux réformes structurelles. Aucun programme systématique n'a encore été élaboré pour commencer la réforme du système des soins de santé. Le plan de restructuration du secteur de l'acier existe déjà, mais il doit être révisé. Aucun progrès n'a été enregistré en ce qui concerne le marché foncier mobilier. La structure financière doit encore être réformée.

Évaluation (novembre 2001)

La situation macroéconomique reste bonne. La croissance économique est au niveau le plus élevée depuis le début de la transition. Le processus de privatisation est presque fini, mais les investissements étrangers restent le moteur de la croissance. Le taux d'inflation est un peu élevé. La balance d'opérations courantes s'est améliorée. La consolidation fiscale s'est poursuivie. La réforme du système des soins de santé avait bien débuté mais actuellement elle prend du retard. Le marché foncier est en cours de développement. La réforme de l'industrie sidérurgique s'est accélérée. Le gouvernement a retiré sa demande de prolongation de la période de grâce accordée aux aides d'État à l'industrie sidérurgique.

Évaluation (octobre 2002)

La réforme du système de santé a pris du retard. La restructuration des chemins de fer a été poursuivie et le marché foncier agricole a été développé comme prévu dans le plan d'action. La comptabilité publique au niveau local a été renforcée.

Évaluation (novembre 2003)

Se référer aux fiches relatives à la reprise de l'acquis communautaire.

Priorité à moyen terme:

  • consolidation des conditions permettant une forte croissance des investissements par la poursuite et la mise en oeuvre de politiques macroéconomiques prudentes et la poursuite des réformes structurelles.

Évaluation (octobre 1999)

La Hongrie a poursuivi son activité de resserrement de la politique fiscale après avoir atteint l'objectif prévu en 1998 concernant le déficit des administrations publiques. Elle a également continué à accroître la transparence budgétaire en supprimant les nombreux fonds publics existants et en prévoyant un fonds de réserve d'urgence en cas de ralentissement de la croissance du produit intérieur brut (PIB) ou de détérioration des comptes extérieurs plus graves que prévus. La nouvelle politique économique établit le cadre nécessaire à une amélioration des conditions préalables à la croissance et à la compétitivité.

Évaluation (novembre 2000)

Le plan Széchenyi de développement national a pour objectif l'expansion des petites et moyennes entreprises (PME). Il vise à développer la culture et les compétences d'entreprise, les relations commerciales des PME, améliorer leur accès au financement et simplifier les procédures administratives.

Évaluation (novembre 2001)

Les normes comptables de l'Union européenne confirment que les finances publiques sont en cours de consolidation. Les PME se développent de manière dynamique. Le plan de développement national comporte un programme spécifique pour les PME.

Évaluation (octobre 2002)

La Hongrie a continué à promouvoir le développement des PME mais leur accès au financement reste encore à améliorer, bien qu'il existe un régime d'aides publics. Généralement, les priorités fixées pour le secteur économique par le partenariat pour l'adhésion ont été respectées en partie.

Évaluation (novembre 2003)

Se référer aux fiches relatives à la reprise de l'acquis communautaire.

Suite à la signature du traité d'adhésion le 16 avril 2003, Chypre, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie ont intégré l'Union européenne le 1er mai 2004.

RÉFÉRENCES

Décision 99/850/CE du 6.12.1999
Journal officiel L 335 du 28.12.1999

Avis de la Commission COM(97) 2001 final
Non publié au Journal officie
l

Rapport de la Commission COM(98) 700 final
Non publié au Journal officiel

Rapport de la Commission COM(1999) 505 final
Non publié au Journal officiel

Rapport de la Commission COM(2000) 705 final
Non publié au Journal officiel

Rapport de la Commission COM(2001) 700 final - SEC(2001) 1748
Non publié au Journal officiel

Rapport de la Commission COM(2002) 700 final - SEC(2002) 1404
Non publié au Journal officiel

Rapport de la Commission COM(2003) 675 final - SEC(2003) 1205
Non publié au Journal officiel

Traité d'adhésion à l'Union européenne [Journal officiel L 236 du 23.09.2003]

La présente fiche de synthèse diffusée à titre d'information ne vise pas à interpréter ou remplacer le document de référence.

Dernière modification le: 19.11.2004
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page