RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Rapport conjoint sur l'emploi 2005/2006

Archives

Le rapport de situation annuel succède au précédent rapport sans véritablement modifier ses conclusions. Ce document conclut sur la nécessité de passer à la vitesse supérieure en matière d'application de la stratégie de Lisbonne. Il fait le bilan des progrès réalisés par les États membres dans l'application des lignes directrices pour l'emploi. Malgré l'efficacité de certaines réformes, ce rapport estime que les États membres devraient faire preuve de plus d'ambition, et notamment au niveau du développement du capital humain.

ACTE

Rapport conjoint sur l'emploi 2005/2006 - Des emplois plus nombreux et de meilleure qualité: concrétiser les priorités de la stratégie européenne pour l'emploi

SYNTHÈSE

Le rapport conjoint sur l'emploi met l'accent sur les orientations de la stratégie européenne pour l'emploi en vue d'atteindre les objectifs de la stratégie de Lisbonne. Il se base sur les décisions du Conseil européen de mars 2006, ainsi que sur les observations relatives aux États membres dans le rapport annuel de la Commission européenne 2006 sur la croissance et l'emploi. Cette évaluation ne constitue pas un jugement des politiques ou des systèmes en place dans les domaines concernés.

Ce document établit néanmoins la nécessité d'accélérer l'application de la stratégie de Lisbonne. L'économie européenne dispose du potentiel nécessaire pour engranger des résultats substantiels en matière d'amélioration quantitative et qualitative de l'emploi.

Le rapport tire la conclusion des réformes mises en œuvre dans les États membres qui ont contribuées à accroître la composante emploi de la croissance, à susciter des évolutions salariales et à faire baisser le taux du chômage. La portée des réformes n'est cependant pas suffisamment ambitieuse au niveau de l'Union européenne (UE). Le rapport souligne l'insuffisance des progrès réalisés en vue de soutenir une plus grande croissance économique et de l'emploi.

Réalisations et insuffisances

La mise en place de politiques plus ambitieuses devrait se traduire par une amélioration importante de la croissance économique et le relèvement du taux d'emploi qui est pointé à 63.3 % dans ce document, l'objectif à atteindre pour 2010 étant de 70 %.

Malgré certains progrès accomplis au fil des années, dont la progression du taux d'emploi des femmes et des personnes âgées, le taux d'emploi reste à 7 points de pourcentage (soit environ 20 millions d'emplois) en deçà de l'objectif fixé pour 2010. Le chômage de longue durée a augmenté pour atteindre 4,1 %, englobant le chômage des jeunes qui représente à peu près le double du taux global. De plus, les disparités régionales en matière d'emploi et de chômage restent considérables.

Attirer un plus grand nombre de personnes sur le marché du travail constitue une priorité pour les États membres. Cet objectif est bien entendu le bienvenu. Afin de rendre les politiques efficaces dans ce but, il convient de compléter cette approche par une conception du travail fondée sur le cycle de vie. Il convient également de revoir la structure et les sources de l'investissement financier au niveau de l'éducation et de la formation tout au long de la vie.

L'application des programmes nationaux de réforme (PNR) s'avère conforme aux recommandations pour l'emploi propres à chaque pays. Le rapport relève cependant que les gouvernements semblent avoir bien intégré la stratégie au niveau national, mais qu'on perçoit moins l'adhésion de la société dans son ensemble et l'ancrage de la réforme dans des partenariats sociaux.

Selon ce rapport, les progrès concernant l' amélioration de la qualité au travail restent mitigés.La participation à l'éducation et à la formation tout au long de la vie s'est accrue, de même que le niveau d'éducation des jeunes. Mais peu d'États membres prêtent attention aux synergies existant entre l'amélioration de la qualité et de la productivité au travail et le développement de l'emploi.

Le rapport met l'accent sur le manque d'importance accordé à la capacité d'adaptation des travailleurs et des entreprises. Dans de nombreux États membres, l'équilibre actuel entre la flexibilité et la sécurité entraîne une segmentation croissante des marchés du travail, au risque d'aggraver la précarité de l'emploi et de limiter la constitution d'un capital humain.

Pistes à suivre

La stratégie européenne pour l'emploi (SEE), qui représente la partie relative à l'emploi de la stratégie de Lisbonne, s'articule autour de trois objectifs essentiels si l'on veut remplir les conditions d'amélioration de l'emploi en Europe. Il s'agit:

  • du plein emploi;
  • de la productivité;
  • de la qualité du travail ainsi que la cohésion sociale et territoriale.

Les lignes directrices pour l'emploi, désignant la dimension « emploi » des PNR, fournissent le cadre stratégique nécessaire pour orienter l'action. Il s'agit de:

  • attirer et retenir un plus grand nombre de personnes sur le marché du travail, accroître l'offre de main d'œuvre et moderniser les systèmes de protection sociale ;
  • améliorer la capacité d'adaptation des travailleurs et des entreprises;
  • investir davantage dans le capital humain en améliorant l'éducation et les compétences.

Afin de mieux orienter l'application future de la stratégie de Lisbonne, le rapport invite les États membres à tenir compte des pistes suivantes:

  • l'évolution démographique doit inciter les politiques à adopter une approche fondée sur le cycle de la vie à l'égard du travail, facilitant les transitions professionnelles tout au long de la carrière. Il est essentiel que ces politiques et les instruments de protection sociale soient mieux coordonnés;
  • il est nécessaire d'accorder une attention particulière à l'offre de main-d'œuvre et d'améliorer les possibilités d'emploi en faveur de groupes cibles tels que les jeunes, les femmes, les travailleurs âgés, les personnes handicapées ainsi que les immigrés et les minorités;
  • les mesures portant sur la demande comme sur l'offre sont capitales pour que l'Europe puisse relever le défi de la mondialisation et évoluer plus facilement vers une économie fondée sur la connaissance. C'est pourquoi les mesures destinées aux personnes peu qualifiées et faiblement rémunérées, en marge du marché du travail, doivent être plus ciblées;
  • le développement du capital humain est essentiel, d'où l'importance d'accorder plus d'attention à la mise en place d'incitations financières en faveur de l'éducation et de la formation tout au long de la vie, ainsi qu'à l'amélioration de l'efficacité des investissements réalisés dans le capital humain;
  • la mise en œuvre de stratégies visant à améliorer la capacité d'adaptation des travailleurs et des entreprises, y compris la mobilité de la main d'œuvre doivent être élaborés. Les États membres devraient traiter la flexibilité en la conciliant avec la sécurité de l'emploi et réduire la segmentation du marché du travail en se basant sur un ensemble de principes de « flexisécurité » communs élaborés conjointement avec les États membres, la Commission et les partenaires sociaux.

En 2007, l'évaluation des résultats du marché du travail des États membres fournira le fondement nécessaire à la poursuite des réformes et elle pourrait déboucher, au besoin, sur l'élaboration de recommandations spécifiques à l'intention des États membres. Les contacts bilatéraux entre la Commission et les États membres seront utiles et ils contribueront à améliorer la gouvernance stratégique dans le domaine de l'emploi.

ACTES LIÉS

Projet de rapport conjoint sur l'emploi 2004/2005 [COM(2005) 13 final - Non publié au Journal officiel.]

Projet de rapport conjoint sur l'emploi 2003/2004 [COM(2004) 24 final - Non publié au Journal officiel.]

Projet de rapport conjoint sur l'emploi 2002 [COM(2002) 621 final - Non publié au Journal officiel.]

Projet de rapport conjoint sur l'emploi 2001 [COM(2001) 438 final - Non publié au Journal officiel.]

Rapport conjoint sur l'emploi 2000 - Partie I: L'Union européenne - Partie II: États membres [COM(2000) 551 final - Non publié au Journal officiel.]

Projet de rapport conjoint sur l'emploi 1999 [SEC(1999) 1386 - Non publié au Journal officiel.]

Projet de rapport conjoint sur l'emploi 1998 [SEC(1998) 1688 - Non publié au Journal officiel.]

Dernière modification le: 12.04.2007

Voir aussi

Pour une analyse détaillée des tendances et résultats récents du marché du travail de l'UE, veuillez consulter les rapports sur " Emploi en Europe " de la Commission européenne. Pour consulter les dernières informations sur la situation macroéconomique, voir les prévisions économiques du printemps 2005 ("Economic Forecasts Spring 2005") de l'Union européenne [PDF] (EN ).

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page