RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 5 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Année européenne du vieillissement actif (2012)

L’Année européenne 2012 doit contribuer à ce que les personnes âgées restent plus longtemps sur le marché du travail, à ce qu’elles demeurent en bonne santé, actives et autonomes le plus longtemps possible. En effet, l’Union européenne (UE) est confrontée à un changement démographique rapide et doit faire face à l’impact du vieillissement de la population sur les finances publiques et la protection sociale. Les initiatives prises en faveur du vieillissement actif doivent aider à relever ces défis.

ACTE

Décision n° 940/2011/UE du Parlement européen et du Conseil du 14 septembre 2011 relative à l'Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle (2012) (Texte présentant de l'intérêt pour l'EEE).

SYNTHÈSE

L’Année européenne 2012 sert de cadre à la promotion du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle. En effet, l’Union européenne (UE) est confrontée au vieillissement rapide de sa population et à la baisse des taux de natalité.

Ainsi, il est nécessaire d’améliorer les possibilités et les conditions d’emploi des travailleurs âgés, mais aussi d’améliorer leur inclusion dans la société et de favoriser le vieillissement en bonne santé. Les actions conduites tiennent compte de l’égalité de traitement entre les personnes et de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Objectifs de l’année européenne

L’UE encourage et soutient les initiatives des autorités publiques de ses États membres qu’elles aient lieu au niveau national, régional ou local. Les partenaires sociaux, les acteurs de la société civile et les entreprises sont également encouragés à conduire des actions en faveur de la solidarité et de la coopération entre les générations.

Les activités organisées au niveau européen ou dans les pays de l’UE doivent permettre de:

  • sensibiliser l’opinion publique à l’importance de la participation des personnes âgées dans la société et l’économie;
  • stimuler le débat, les échanges d’information et l’apprentissage mutuel entre les pays participants, afin d’encourager les bonnes pratiques et la coopération;
  • proposer un cadre d’engagement et d’action afin de développer des activités et des solutions innovantes, mais aussi de fixer de nouveaux objectifs politiques à long terme;
  • lutter contre les discriminations fondées sur l’âge, notamment en ce qui concerne l’employabilité.

Fonctionnement

L’Année européenne est ouverte à la participation des États membres de l’UE, des pays candidats à l’adhésion, des pays des Balkans occidentaux et de l’Espace économique européen (EEE). Des actions peuvent également être organisées en coopération avec des organisations internationales compétentes.

Afin de s’assurer du bon déroulement des activités, chaque État participant doit désigner un coordinateur national. De plus, la Commission doit effectuer la coordination de l’Année au niveau européen, lors de réunions regroupant les coordinateurs nationaux et les différents acteurs concernés.

RÉFÉRENCES

ActeEntrée en vigueurDélai de transposition dans les États membresJournal officiel

Décision n° 940/2011/UE

24.9.2011

-

JO L 246 du 23.9.2011

Dernière modification le: 21.10.2011

Voir aussi

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page