RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Réponse de l'Europe au vieillissement de la population mondiale

L'Union européenne contribue au travail d'élaboration d'un nouveau plan d'action international sur le vieillissement. Elle souligne la nécessité d'adopter une politique globale pour répondre au défi que représente au niveau mondial le vieillissement de la population.

ACTE

Communication de la Commission au Conseil et au Parlement européen, du 18 mars 2002, intitulée « La réponse de l'Europe au vieillissement de la population mondiale. Promouvoir le progrès économique et social dans un monde vieillissant. Contribution de la Commission européenne à la Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement » [COM(2002) 143 final - Non publié au Journal officiel]

SYNTHÈSE

L'Union européenne estime que l'adoption d'un nouveau plan d'action international sur le vieillissement offre l'opportunité d'améliorer la coopération internationale et d'élaborer des politiques globales à long terme afin de construire une société pour tous les âges.

Vieillissement de la population mondiale

Différents facteurs expliquent le vieillissement de la population mondiale, tels l'accroissement de l'espérance de vie, la baisse du taux de fécondité, liée notamment aux progrès en matière de contrôle des naissances, le baby-boom, les mouvements migratoires.

Si le vieillissement apparaît aujourd'hui comme une tendance universelle, l'intensité de sa manifestation varie, en particulier selon les régions. Les pays développés connaissent ainsi déjà un nombre important de personnes âgées, tendance en évolution constante. Les pays en développement sont encore à la première phase du processus, mais le rythme du vieillissement de la population devrait s'y accélérer de manière particulièrement rapide.

Le vieillissement entraîne des bouleversements économiques et sociaux des sociétés. Par conséquent, de nouveaux défis doivent être relevés pour offrir un cadre adapté aux personnes de tous les âges, hommes et femmes.

Approche communautaire

Une dimension européenne a été donnée au débat sur le vieillissement des populations avec la communication « Vers une Europe de tous les âges » de 1999. L'Union se propose maintenant de partager son expérience avec les autres pays, en particulier les pays en développement.

L'Union a insisté sur la nécessité d'une approche politique globale, réunissant les aspects du vieillissement liés à l'économie, à l'emploi et aux questions sociales. Les défis appelant une attention particulière ont été identifiés :

  • faire face aux incidences économiques du vieillissement en vue de préserver la croissance et des finances publiques saines ;
  • bien s'adapter à une main-d'œuvre vieillissante et moins nombreuse, notamment en encourageant le vieillissement actif et en modifiant les pratiques en matière de gestion de l'âge sur le lieu de travail et sur le marché de l'emploi ;
  • garantir des pensions appropriées, financièrement viables et capables de s'adapter à des conditions variables, afin que les personnes âgées ne soient pas menacées par la pauvreté ;
  • garantir l'accès de tous à des soins de santé de qualité tout en préservant la viabilité financière des systèmes de soins de santé, en vue d'assurer un vieillissement sain et le bien être tout au long de la vie.

Suggestions de l'Union pour un plan international sur le vieillissement

L'Union ne prétend pas à la transposition de sa politique dans les autres pays, le contexte du vieillissement variant d'une région à l'autre, selon le contexte socio-économique et culturel, ce qui entraîne une réelle diversité de défis. L'Union est néanmoins convaincue de l'utilité d'une coopération internationale, l'expérience des uns bénéficiant ainsi aux autres. Elle soutient donc l'élaboration d'une stratégie à long terme à l'échelle mondiale, mais suggère d'établir une distinction entre les objectifs qui valent pour tous et ceux qui seraient propres à certaines régions du monde. La mise en place d'une base d'information présenterait un moyen de renforcer cette collaboration internationale.

Il semble essentiel de tendre à garantir une main d'œuvre suffisante pour subvenir aux besoins d'une population comptant de plus en plus de retraités, de maîtriser des coûts du phénomène du vieillissement pour les finances du secteur public et pour l'économie dans son ensemble et de prévenir la pauvreté des personnes âgées.

Par ailleurs, l'Union attire l'attention sur la nécessité d'une plus grande prise de conscience à l'échelle mondiale de la question du vieillissement. Afin de réussir l'adaptation au vieillissement de la population, une vision globale de la question doit être retenue car il s'agit d'un phénomène concernant tout le cycle de vie, l'ensemble de la société et tous les domaines de la vie économique et sociale. Il est également important d'assurer la bonne santé et le bien être des personnes âgées. Ceci implique notamment de favoriser l'apprentissage d'un mode de vie sain, de prévenir la dépendance et l'invalidité des personnes âgées, de soulager les familles de la charge de ces personnes par des structures de services formels de soins et de lancer une réflexion sur la fin de vie.

Contexte

Les Nations unies ont attiré l'attention sur le vieillissement de la population mondiale depuis 1982, lors de la première conférence organisée sur ce sujet et l'adoption à cette occasion du plan d'action international sur le vieillissement. Par la suite, 1999 a été déclarée Année internationale des personnes âgées et une Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement a été organisée en avril 2002 dans l'objectif d'adopter un nouveau plan d'action international sur le vieillissement.

Si, initialement, seuls les pays les plus développés percevaient le vieillissement comme un problème, le processus de vieillissement touche désormais de plus en plus les régions en développement, prenant ainsi une ampleur mondiale. Il est donc essentiel d'assurer une meilleure prise de conscience mondiale du défi que représente aujourd'hui le vieillissement.

ACTES LIÉS

Résultat de la Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement (2002 - Madrid)

Les gouvernements se sont engagés, dans la Déclaration politique, à entreprendre des actions, tant nationales qu'internationales, portant sur les personnes âgées et le développement, la promotion de la santé et du bien-être jusque dans le troisième âge, et la création d'environnements porteurs et favorables.

Le plan d'action international sur le vieillissement de 2002 analyse ces trois domaines prioritaires et détermine les objectifs et orientations à suivre. Le plan d'action se concentre particulièrement sur la promotion de la santé et le bien-être des personnes âgées (la prévention de la santé tout au long de la vie, l'accès équitable et universel aux soins de santé, les possibilités dans le domaine de la gériatrie et de la gérontologie, le délaissement, les mauvais traitements et la violence dont sont victimes les personnes âgées…). Les Nations unies sont investies d'un rôle d'aide aux pays pour la mise en œuvre et le suivi du plan d'action.

Rapport de la Commission au Conseil, au Parlement européen, Comité Économique et Social et au Comité des Régions - Rapport demandé par le Conseil européen de Stockholm: "Vers l'accroissement de la participation au marché du travail et la promotion du vieillissement actif" [COM(2002) 9 final - Non publié au Journal officiel]

Dernière modification le: 18.05.2007
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page