RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Participation des jeunes moins favorisés

Archives

L’Union européenne (UE) agit en faveur des jeunes les moins favorisés, afin de les aider à réaliser pleinement leur potentiel et de faciliter leur participation à la société.

ACTE

Résolution du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres réunis au sein du Conseil du 22 mai 2008 relative à la participation des jeunes moins favorisés [Journal officiel C 141 du 7.6.2008].

SYNTHÈSE

Les jeunes les moins favorisés dans la société sont confrontés à des difficultés particulières en raison de leur appartenance à des milieux moins privilégiés sur le plan éducatif, socio-économique, géographique, ou en raison d’un handicap.

Leur participation à la vie démocratique, économique et culturelle de la société requiert une attention particulière aux niveaux national et communautaire.

Approche stratégique

La présente résolution invite les États membres et la Commission à cibler de façon prioritaire les jeunes en situation vulnérable, lors de la mise en œuvre de la stratégie de Lisbonne, des mesures du Pacte européen pour la jeunesse et des stratégies nationales en matière de flexicurité.

Les États membres doivent adopter une approche interdisciplinaire lors de l’élaboration de leurs politiques et programmes spécifiques. Leurs stratégies doivent s’inscrire sur le long terme et prévoir des mesures d’intervention précoces. La garantie d’un accès plus simple aux programmes et aux fonds structurels de l’UE, doit également favoriser l’inclusion et la participation active des jeunes dans la société.
Le Conseil invite particulièrement la Commission à:

  • analyser les bonnes pratiques nationales en vue de déterminer des lignes d'action européennes pour l’inclusion sociale et la participation des jeunes dans la société;
  • prendre en compte les objectifs fixés, dans sa proposition sur les priorités du futur cadre de coopération dans le domaine de la jeunesse.


Inclusion sociale

L’inclusion sociale des jeunes les moins favorisés doit être une priorité au niveau national et communautaire. Le processus de protection et d’inclusion sociale de l’Union européenne (UE), contribue notamment à la lutte contre les discriminations et à la promotion de l’égalité des chances. De même, concernant les politiques en matière de conditions de vie et de santé, les facteurs sociaux, économiques ainsi que les déterminants du bien-être des jeunes doivent être mieux suivis et analysés.

Les États membres et la Commission doivent agir contre l’exclusion sociale et contre la transmission intergénérationnelle de l’inactivité économique, en favorisant l’accès à des emplois de qualité, et par l’amélioration des mécanismes d’orientation professionnelle.

Citoyenneté active

Le Conseil demande aux États membres et à la Commission de conduire un dialogue structuré, ouvert et adapté à tous. L’implication démocratique et associative peut être améliorée grâce à l’information des jeunes et au développement de formes novatrices de participation, en particulier par l’intermédiaire des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Les États membres doivent soutenir l’action des organisations de jeunesse et des organisations sociales, notamment par la valorisation professionnelle des personnels encadrant et des animateurs de jeunesse.

Contexte


Le Pacte européen pour la jeunesse contribue à la mise en œuvre de la stratégie de Lisbonne renouvelée. Il vise à améliorer l’éducation, la formation et la mobilité des jeunes. Il cible en priorité les jeunes les moins favorisés.

Dans ce cadre, le programme jeunesse en action encourage spécifiquement la participation des jeunes dans la vie publique, leur esprit d’initiative, d’entreprise et de créativité.

ACTES LIÉS

Conclusions de 7652/1/08 de la présidence du Conseil à l’issue du Conseil européen des 13 et 14 mars 2008 [EN ] [FR ] [SI ].
Le Conseil réaffirme la dimension sociale de la stratégie de Lisbonne. Les domaines prioritaires identifiés sont la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, la promotion de l’inclusion active et l’accroissement des possibilités d’emploi des personnes les plus éloignées du marché du travail.

Résolution du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil du 25 mai 2007 - Assurer l'égalité des chances pour tous les jeunes - pleine participation à la société [Journal officiel C 314 du 22.12.2007].
Le Conseil remarque que l’égalité des chances implique le droit de tous les jeunes à la qualité de leur style de vie, de leur éducation, formation, logement, travail, de leur accès à la sécurité sociale, aux programmes pour l’emploi, et au débat politique et social.
Le Conseil invite la Commission et les États membres à entretenir un dialogue structuré avec les jeunes sous des formes diversifiées. L’impact de la méthode ouverte de coordination doit être renforcé lors de l’élaboration des politiques sur l’égalité des chances, sur l’inclusion sociale et professionnelle.
Le Conseil invite les États membres à développer la dimension régionale et locale du pacte européen pour la jeunesse et à améliorer l’incidence des politiques nationales sur la qualité de vie des jeunes.
Dernière modification le: 20.01.2009

Voir aussi

Informations complémentaires sur le site de la direction générale Éducation et culture de la Commission Européenne, sur le portail européen de la jeunesse et sur le site de la direction générale Emploi et affaires sociales de la Commission européenne.

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page