RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 5 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Santé et bien-être des jeunes

Cette résolution souligne l’importance de la promotion de la santé et du bien-être des jeunes en Europe. Elle encourage les États membres et la Commission à prendre des mesures pour intégrer la politique en matière de santé des jeunes et pour impliquer tous les intervenants dans l’élaboration d’initiatives dans ce domaine.

ACTE

Résolution du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil du 20 novembre 2008, relative à la santé et au bien-être des jeunes [Journal officiel C 319 du 13.12.2008].

SYNTHÈSE

Si la santé des jeunes européens est globalement satisfaisante, certains domaines tels que l’alimentation, l’activité physique, la consommation abusive d’alcool et la santé sexuelle et mentale sont particulièrement préoccupants. Dans ce contexte, il est essentiel de promouvoir un mode de vie sain, d’adopter des mesures de prévention et de tenir compte de l’appartenance au sexe féminin ou masculin.

Plusieurs facteurs liés aux conditions de vie représentent un risque pour la santé et le bien-être des jeunes. Un développement sain repose sur un environnement physique et social sain. La réalisation de cet objectif est favorisée par un plus grand soutien apporté aux parents.

L’ampleur de l’inclusion sociale et le niveau d’éducation des jeunes sont étroitement liés à leur santé et à leur bien-être. Aussi est-il important que les jeunes soient bien informés des bienfaits d’un mode de vie sain et qu’ils soient encouragés à devenir plus responsables de leur santé et à augmenter leur autonomie.

En vue de garantir l’efficacité de la politique en matière de santé des jeunes, l’état de santé devrait être évalué pour offrir des stratégies plus adaptées qui prennent en considération les besoins des jeunes et leurs spécificités. Ces stratégies devraient se baser sur une approche globale et transversale. La politique de santé des jeunes devrait associer les échelons régionaux, nationaux et européens et s’appuyer sur un partenariat étroit entre les différents intervenants.

Par conséquent, le Conseil invite les États membres à:

  • intégrer la notion de «jeunesse» dans toutes les initiatives relatives à la santé et mettre en œuvre les mesures appropriées dans le cadre de la politique en matière de santé des jeunes;
  • permettre à tous les acteurs concernés, y compris les jeunes, à participer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’initiatives relatives à la santé;
  • encourager l’accès des jeunes à des activités de loisirs, ainsi qu’à des activités physiques et culturelles;
  • tenir compte de la santé des jeunes dans les programmes et les politiques d’information et de médias;
  • promouvoir la formation des jeunes travailleurs et des organisations actives dans ce domaine aux questions de santé et aux mesures de prévention.

La Commission est également invitée à s’assurer de l’intégration de la notion de «jeunesse» dans toutes les initiatives relatives à la santé et à associer les jeunes et les acteurs concernés à tous les niveaux de son action en la matière.

Enfin, le Conseil invite les États membres et la Commission à collaborer, en vue:

  • d’améliorer les connaissances sur les questions de santé des jeunes en renforçant les initiatives d’étude et l’établissement de comptes rendus réguliers dans ce domaine;
  • d’intégrer des données sur la santé et le bien-être des jeunes dans le rapport triennal de la Commission sur la situation des jeunes en Europe;
  • d’informer les citoyens sur les facteurs qui affectent la santé des jeunes;
  • de promouvoir les échanges de bonnes pratiques sur le thème de la santé des jeunes au niveau local, régional, national et européen;
  • de promouvoir l’utilisation des instruments européens pour élaborer des projets en faveur de la santé des jeunes;
  • d’encourager une collaboration plus étroite entre les jeunes, les organisations actives dans ce domaine, les différentes parties prenantes concernées et la société civile en ce qui concerne la santé des jeunes.

Contexte

Le livre blanc sur la jeunesse du 21 novembre 2001 reconnaît l’importance de la santé comme facteur d’autonomie et d’intégration sociale des jeunes et comme corollaire indispensable aux développement de leur citoyenneté active. Le pacte européen pour la jeunesse, adopté en mars 2005, a également souligné l’importance d’intégrer la notion de «jeunesse», en particulier en ce qui concerne la santé des jeunes, dans d’autres politiques européennes pertinentes.

Dernière modification le: 25.02.2009
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page