RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Cadre de coopération européenne dans le domaine de la jeunesse

Cette résolution vise la mise en place d'un cadre européen de coopération pour encourager, notamment, la participation des jeunes à la vie citoyenne et à la société civile.

ACTE

Résolution du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil, du 27 juin 2002, relative au cadre de la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse [Journal officiel C 168 du 13.7.2002].

SYNTHÈSE

En adoptant le Livre blanc "Un nouvel élan pour la jeunesse européenne", la Commission a proposé un nouveau cadre de coopération européenne dans le domaine de la jeunesse, qui comprend deux volets : d'une part, l'application de la méthode ouverte de coordination et, d'autre part, la prise en compte accrue de la dimension "jeunesse" dans d'autres politiques. La présente résolution fait suite à ce livre blanc en fixant les priorités et le calendrier des travaux de l'Union européenne jusqu'en 2004 dans le domaine de la jeunesse.

Pour une coopération fondée sur la méthode ouverte de coordination

Dans le cadre renouvelé de coopération, fondé en particulier sur la méthode ouverte de coordination, le Conseil propose quatre thèmes prioritaires qui seront l'objet de la coopération:

  • encourager la participation des jeunes à la vie citoyenne active et à la société civile. Cela signifie soutenir le travail des associations de jeunes et d'autres formes de participation active afin d'améliorer la participation des jeunes et la cohésion sociale. L'échange de bonnes pratiques est essentiel à cet égard ;
  • améliorer l'information adressée aux jeunes et les services d'information existants destinés aux jeunes (les rapports successifs traitent les thèmes de la participation et de l'information ensemble) ;
  • promouvoir le volontariat des jeunes. Faciliter l'engagement volontaire des jeunes leur permet de développer leur sens de l'engagement et de la citoyenneté, et une participation active à la société. Les pouvoirs publics, les entreprises et la société civile sont appelés à encourager la reconnaissance et la valorisation des activités volontaires pour accroître, entre autres, les chances des jeunes sur le marché du travail ;
  • faciliter une compréhension et une connaissance accrues de la jeunesse. Cela implique notamment la compilation des études consacrées à la jeunesse et la mise en réseau des structures de recherche.

Sur la base de ces quatre priorités, la Commission procédera à l'envoi aux États membres de questionnaires ciblés à partir de juillet 2002. Les réponses des États membres aux questionnaires devront être le résultat d'une consultation des jeunes, des associations de jeunes et, le cas échéant, des Conseils nationaux de jeunes ou d'organismes similaires. La Commission rédigera ensuite des rapports afin d'identifier les bonnes pratiques d'intérêt commun pour les États membres, ainsi que des propositions d'objectifs communs qui devront être adoptés par le Conseil.

De leur coté, les États membres sont appelés à mettre en Ĺ“uvre les mesures qu'ils jugent appropriées afin d'atteindre les objectifs communs décidés par le Conseil.

Pour une meilleure prise en compte de la dimension "jeunesse" dans les autres politiques

Le Conseil invite la Commission et les États membres à inclure davantage la dimension "jeunesse" dans d'autres politiques et programmes. Aux domaines prioritaires indiqués par le livre blanc (à savoir l'éducation et formation tout au long de la vie, de la mobilité, l'emploi et l'intégration sociale, la lutte contre le racisme et la xénophobie et les autres priorités), le Conseil, en coopération avec la Commission, se réserve la possibilité d'en ajouter d'autres.

LA MISE À JOUR DU CADRE DE COOPÉRATION

Le cadre de coopération renouvelé est mis à jour par la résolution adoptée par le Conseil le 24 novembre 2005. Ce cadre de coopération présente trois volets:

La promotion de la citoyenneté active des jeunes

La méthode ouverte de coordination dans le domaine de la jeunesse permet aux États membres, tout en respectant les compétences prévues par les traités, de coopérer en vue d'échanger les bonnes pratiques en ce qui concerne la participation des jeunes, l'information des jeunes, les activités de volontariat et la meilleure connaissance du domaine de la jeunesse.

Le Pacte européen pour la jeunesse

Le Pacte européen met en avant des aspects relatifs à la jeunesse dans des domaines clés du partenariat de Lisbonne pour la croissance et l'emploi; en particulier en ce qui concerne l'accès des jeunes au marché du travail, le développement de leur créativité et l'acquisition de compétences entrepreneuriales. Ensuite le Pacte européen met l'accent sur des compétences acquises dans le cadre d'une éducation, d'une formation et d'expériences de mobilité appropriées et de qualité, tant dans le secteur formel que dans le secteur non formel, ainsi que la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale.

L'intégration d'une dimension «jeunesse»

L'intégration d'une dimension « jeunesse » dans d'autres politiques européennes portera en particulier sur la « lutte contre la discrimination », les « modes de vie sains », y compris le sport, et la « recherche sur les questions liées à la jeunesse ».

ACTES LIÉS

Communication de la Commission au Conseil, du 25 octobre 2004 - Suivi du Livre blanc "Un nouvel élan pour la jeunesse européenne" : bilan des actions menées dans le cadre de la coopération européenne dans le domaine de la jeunesse [COM/2004/0694 final - Non publié au Journal officiel].

Dernière modification le: 26.11.2010
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page