RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 15 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Le processus de Copenhague: coopération européenne renforcée en matière d’enseignement et de formation professionnels (EFP)

Lancé en 2002, le processus de Copenhague vise à améliorer les résultats, la qualité et l’attrait de l’enseignement et de la formation professionnels (EFP) par un renforcement de la coopération à l’échelle européenne. Le processus se base sur des priorités conjointes qui sont révisées tous les deux ans.

ACTE

Déclaration des ministres européens de l’éducation et de la formation professionnelle, et de la Commission européenne, réunis à Copenhague les 29 et 30 novembre 2002, sur la coopération européenne renforcée en matière d’enseignement et de formation professionnels – «La déclaration de Copenhague (EN )» [Non publiée au Journal officiel].

SYNTHÈSE

La déclaration de Copenhague fixe les priorités du processus de Copenhague qui prévoit une coopération européenne renforcée dans le domaine de l’EFP. Ce processus a pour objectif d’améliorer les résultats, la qualité et l’attrait de l’EFP en Europe. Il encourage le recours aux diverses possibilités d’enseignement professionnel dans le cadre du programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie (EFTLV) à l’aide des instruments du programme.

Le processus de Copenhague:

  • revêt une dimension politique puisqu’il vise à établir des objectifs européens communs et à réformer les systèmes d’EFP;
  • prévoit le développement de cadres et d’instruments européens communs qui augmentent la transparence et la qualité des compétences et des qualifications et qui facilitent la mobilité;
  • encourage la coopération, qui favorise l’apprentissage mutuel au niveau européen et qui implique toutes les parties prenantes au niveau national.

Les priorités définies par la déclaration de Copenhague jettent les bases de la coopération volontaire dans le domaine de l’EFP. À l’horizon 2010, elles avaient pour objectif:

  • de renforcer la dimension européenne de l’EFP;
  • de fournir davantage d’informations, d’orientations et de conseils et de garantir une plus grande transparence dans ce domaine;
  • de mettre en place des instruments pour la reconnaissance mutuelle et la validation des compétences et des qualifications;
  • d’améliorer la garantie de la qualité en matière d’EFP.

Communiqué de Maastricht du 14 décembre 2004 sur les priorités futures de la coopération européenne renforcée pour l’enseignement et la formation professionnels

Le communiqué de Maastricht confirme que le processus de Copenhague a su améliorer la visibilité et la dimension de l’EFP à l’échelle européenne. En parallèle, il développe les priorités fixées par la déclaration de Copenhague. En outre, et pour la première fois, des priorités nationales spécifiques sont prévues dans le domaine de l’EFP:

  • l’utilisation des références et des instruments communs pour soutenir la réforme et la mise en place des systèmes et des pratiques d’EFP;
  • l’amélioration de l’investissement public et privé dans l’enseignement et la formation professionnels;
  • le recours aux Fonds européens, notamment le Fonds social européen et le Fonds régional, pour développer l’EFP;
  • l’adaptation des systèmes d’EFP aux besoins des personnes et des groupes défavorisés;
  • l’instauration d’approches de formation ouvertes et flexibles et de cadres d’EFP ouverts en faveur de la mobilité entre plusieurs niveaux et contextes d’enseignement;
  • l’amélioration de la pertinence et de la qualité de l’EFP en collaboration avec tous les partenaires clés concernés;
  • la multiplication d’environnements favorables à l’apprentissage dans les établissements d’enseignement et de formation et sur le lieu de travail;
  • la promotion continue de compétences des enseignants et des formateurs dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels.

Communiqué d’Helsinki du 5 décembre 2006 sur la coopération européenne renforcée pour l’enseignement et la formation professionnels

Le communiqué d’Helsinki évalue le processus de Copenhague et revoit ses priorités et ses stratégies. Depuis le communiqué de Maastricht, des progrès ont été réalisés en ce qui concerne les cadres et les instruments communs de l’Union dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels. Le cadre unique Europass pour la transparence des qualifications et des compétences a été adopté et des travaux sont en cours en ce qui concerne le cadre européen des certifications, le système européen des crédits d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnels (ECVET) et le cadre européen de référence pour l’assurance de la qualité (CERAQ). Il énonce les priorités suivantes à renforcer:

  • l’amélioration de l’image, de l’attrait et de la qualité de l’EFP;
  • l’élaboration, le test et la mise en œuvre d’instruments européens communs pour l’EFP, afin d’assurer leur mise en place pour 2010;
  • l’adoption d’une approche systématique pour renforcer l’apprentissage et la coopération mutuels, en particulier par l’utilisation de données et d’indicateurs cohérents et comparables;
  • l’implication de toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre du processus de Copenhague.

Communiqué de Bordeaux du 26 novembre 2008 sur la coopération européenne renforcée en matière d’enseignement et de formation professionnels

Le communiqué de Bordeaux revoit les priorités et les stratégies du processus de Copenhague à la lumière d’un programme d’enseignement et de formation post-2010. Le processus a promu efficacement l’image de l’EFP, tout en maintenant la diversité des systèmes d’EFP nationaux. Néanmoins, une nouvelle dynamique doit intervenir, en particulier en ce qui concerne:

  • la mise en œuvre d’instruments et de programmes d’EFP en faveur de la coopération aux niveaux européen et national;
  • l’amélioration de la qualité des systèmes d’EFP et la promotion de l’attrait de l’EFP auprès de tous les groupes cibles;
  • le renforcement des liens entre l’EFP et le marché du travail;
  • la consolidation des accords de coopération européens.

Communiqué de Bruges du 7 décembre 2010 sur la coopération européenne renforcée en matière d’enseignement et de formation professionnels pour la période 2011-2020

Le communiqué de Bruges fournit des objectifs stratégiques à long terme concernant la coopération européenne en matière d’EFP pour la période 2011-2020. Ces objectifs sont tirés de réalisations passées et visent à répondre aux enjeux actuels et futurs, tout en tenant compte des principes sous-jacents du processus de Copenhague.

Le processus de Copenhague a considérablement aidé à attirer l’attention sur l’EFP à l’échelle européenne et nationale, en particulier au travers de la mise en œuvre des outils, principes et lignes directrices européens communs dans le domaine de l’EFP. Néanmoins, il est nécessaire d’améliorer la communication pour accroître la participation de toutes les parties concernées, mais aussi de mieux relier les politiques d’EFP aux autres politiques pour répondre aux enjeux socio-économiques et faire de la mobilité et de la l’EFTLV une réalité.

Pour que l’EFP permette de répondre aux enjeux actuels et futurs, les systèmes européens d’enseignement et de formation doivent:

  • être flexibles et d’excellente qualité;
  • s’adapter aux évolutions du marché du travail et tenir compte des secteurs émergents et des nouvelles compétences requises;
  • garantir la fourniture de formations sur mesure dans une société vieillissante;
  • garantir le caractère durable et l’excellente qualité de l’EFP au travers d’une approche commune de l’assurance qualité;
  • donner à la population les moyens de s’adapter et de gérer les changements en leur permettant d’acquérir des compétences clés;
  • éliminer les obstacles à la mobilité transnationale des apprenants et enseignants de l’EFP;
  • garantir des financements durables pour l’EFP, ainsi qu’une utilisation efficace et équitable de ces fonds.

Le processus de Copenhague fait partie intégrante du cadre stratégique «Éducation et formation 2020» (EF2020) et peut contribuer à la réalisation des objectifs de la stratégie Europe 2020 en matière d’éducation. Dans cette optique, la conception globale des systèmes européens d’EFP révèle la nécessité de rendre ces systèmes plus attrayants, ouverts, pertinents, accessibles, professionnels, flexibles et innovants d’ici 2020. C’est sur cette conception que reposent les 11 objectifs stratégiques à long terme de la coopération européenne dans le domaine de l’EFP pour la période 2011-2020, ainsi que les 22 réalisations pour la période 2011-2014, qui prévoient des actions concrètes à l’échelle nationale pour réaliser les objectifs stratégiques. Il s’agit en particulier de:

  • renforcer la qualité et l’efficacité, ainsi que l’attrait et la pertinence de l’EFP;
  • mettre en œuvre l’EFTLV et la mobilité;
  • développer la créativité, l’innovation et l’esprit d’entreprise;
  • promouvoir l’équité, la cohésion sociale et la citoyenneté active.

Contexte

Le Conseil européen de Lisbonne de mars 2000 a reconnu l’importance de développer des systèmes d’EFP de haute qualité qui promeuvent l’inclusion sociale, la cohésion, la mobilité, l’aptitude à occuper un emploi et la compétitivité.

Le Conseil européen de Barcelone de mars 2002 a demandé la création d’un processus spécifique pour l’EFP, qui contribuerait à faire des systèmes d’enseignement et de formation européens une référence de qualité dans le monde à l’horizon 2010. En conséquence, le Conseil a adopté en novembre 2002 une résolution pour une coopération renforcée dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels.

Dernière modification le: 08.04.2011

Voir aussi

Sites web de la direction générale de l’éducation et de la culture de la Commission européenne:

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page