RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 9 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Modernisation de l’enseignement supérieur

La Commission présente un programme de modernisation des systèmes d’enseignement supérieur afin de leur permettre de mieux contribuer à la réalisation des objectifs de la stratégie Europe 2020.

ACTE

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions du 20 septembre 2011, intitulée «Soutenir la croissance et les emplois – un projet pour la modernisation des systèmes d’enseignement supérieur en Europe» [COM(2011) 567 - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

La stratégie Europe 2020 qui est le plan d'action de l’Union européenne (UE) en faveur de la croissance pour les dix années à venir, fait de la connaissance un des rouages essentiels d’une croissance intelligente, durable et inclusive. En effet, l’UE a besoin d’un plus grand nombre de personnes hautement qualifiées, compétentes et innovantes afin de faire face à la concurrence mondiale. Les établissements d’enseignement supérieur ont donc un rôle crucial à jouer.

L’Europe est pourtant à la traine en ce qui concerne l’investissement dans l’enseignement supérieur et le nombre de chercheurs. Pour remédier à cette situation, la Commission présente un aperçu des objectifs clés à atteindre par les États membres et les établissements d’enseignement supérieur ainsi que les mesures que l’UE prendra pour soutenir leurs efforts.

Objectifs nationaux

Les reformes doivent être menées par les États membres et les établissements d’enseignement supérieurs eux-mêmes. La Commission identifie plusieurs objectifs ainsi que les moyens de les réaliser.

  • Augmenter les niveaux de qualification: un des objectifs de la stratégie Europe 2020 est d’atteindre, d’ici à 2020, 40 % de jeunes titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur. Pour cela, il est nécessaire d’attirer davantage de personnes vers l’enseignement supérieur, notamment en sensibilisant les élèves de catégories défavorisées et les adultes. Afin d’augmenter le nombre de chercheurs, les possibilités de carrières hors université doivent être développées et les obstacles rencontrés par les femmes dans cette profession doivent être supprimés.
  • Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur: les programmes d’études, y compris la formation des chercheurs, doivent être adaptés aux besoins actuels du marché du travail. Les nouvelles technologies doivent être exploitées pour des méthodes de recherche plus efficace et un enseignement plus souple et personnalisé (la formation en ligne par exemple). De meilleures conditions de travail ainsi que le recours à la formation continue sont nécessaires pour que l’UE ait et retienne un personnel enseignant de haut niveau.
  • Encourager la mobilité et la coopération transnationale: le nombre d’étudiants effectuant une période d’étude ou de formation à l’étranger doit doubler d’ici à 2020. Pour cela, la mobilité doit être systématiquement intégrée aux programmes d’étude et les obstacles à la mobilité tels que les problèmes de reconnaissance des diplômes et des crédits d’enseignement ou de portabilité des bourses doivent être supprimés.
  • Faire le lien entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises: les partenariats entre les établissements d’enseignement supérieur et les entreprises doivent être encouragés. Il est également important que les universités se servent des résultats de la recherche et de l’innovation dans leur offre d’enseignement et qu’elles promeuvent les compétences entrepreneuriales, créatives et d’innovation.
  • Améliorer la gouvernance et le financement: il est nécessaire d’augmenter l’investissement dans l’enseignement supérieur ainsi que de diversifier les sources de financement en faisant davantage appel au financement privé. Les systèmes de financement doivent également être plus souples, permettre aux établissements de définir leurs orientations stratégiques et être fondés sur les résultats afin d’introduire une certaine concurrence.

Contribution de l’UE

L’Union entend soutenir les efforts entrepris par les autorités nationales et les établissements par le suivi de la stratégie Europe 2020 ainsi qu’en s’assurant que son cadre financier pour 2014-2020 permette aux différentes politiques concernées de soutenir la modernisation de l’enseignement supérieur.

De son côté, la Commission prendra un certain nombre de mesures et notamment:

  • lancera un outil de classement des universités fondé sur les performances dans cinq domaines qui permettra aux étudiants d’effectuer un choix éclairé;
  • améliorera la reconnaissance des études effectuées à l’étranger en renforçant le Système européen de transfert et d'accumulation de crédits (ECTS);
  • mettra au point un système de caution pour des prêts à destination des étudiants préparant un master dans un autre État membre;
  • adoptera un programme stratégique en matière d’innovation;
  • proposera un cadre de qualité pour les stages accompagné d’une plateforme unique sur les offres de stages en Europe;
  • favorisera les relations avec les pays tiers en matière d’enseignement supérieur;
  • proposera des amendements aux directives relatives aux étudiants et aux chercheurs étrangers afin de rendre l’UE plus attractives pour ces derniers;
  • établira un groupe de haut niveau pour la modernisation de l’enseignement supérieur.

ACTES LIÉS

Recommandation du Conseil du 28 juin 2011 concernant les politiques de réduction de l'abandon scolaire [JO C 191 du 1.7.2011].

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions du 31 janvier 2011, intitulée «La lutte contre l’abandon scolaire: une contribution essentielle à la stratégie Europe 2020» [COM(2011) 18 final – Non publié au Journal officiel].

Dernière modification le: 29.11.2011
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page