RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Reconnaissance de l'éducation et de la formation non formelles et informelles (dans le domaine de la jeunesse)

L'éducation et la formation non formelles et informelles représentent un aspect particulier pour le domaine de l'éducation et de la formation parce qu'elles complètent l'éducation et la formation formelles. Leur valeur dans le domaine de la jeunesse devrait être davantage reconnue en raison des compétences et des qualifications qui y sont acquises par les jeunes et de leur rôle dans le processus d'apprentissage. C'est pourquoi comparabilité et transparence en constituent les axes essentiels.

ACTE

Résolution du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil, sur la reconnaissance de la valeur de l'éducation et de la formation non formelles et informelles dans le domaine de la jeunesse en Europe [Journal officiel C 168 du 20.07.2006].

SYNTHÈSE

L'éducation et la formation non formelles et informelles dans le domaine de la jeunesse doivent être valorisées et devenir plus visibles qu'il s'agisse des jeunes, de leur travail et de leurs résultats, ou des personnes qui travaillent avec eux, y compris dans des organisations de jeunesse. Dans ce sens, il revient aux employeurs, à l'enseignement officiel et à la société civile dans son ensemble de les prendre en compte.

Elles sont importantes en raison de :

  • leur complémentarité avec l'éducation et la formation formelles ;
  • leur approche basée sur l'apprenant et sur la participation de jeunes ;
  • leur caractère volontaire lié aux besoins et aspirations des jeunes et à leurs centres d'intérêt. Elles peuvent constituer un moyen supplémentaire d'éducation et de formation, voire un moyen d'accès à l'éducation et à la formation formelles. Ces activités sont particulièrement appropriées pour les jeunes qui sont moins favorisés ;
  • de l'éventail des structures qui les dispensent.

Le domaine de la jeunesse est important en raison des retombées économiques et sociales que présentent les investissements publics et privés dans ce domaine au niveau local, régional, national ou européen. Dans ce contexte, l'éducation et la formation non formelles et informelles constituent une valeur ajoutée significative pour la société, l'économie et les jeunes eux-mêmes.

L'éducation et la formation non formelles et informelles sont ainsi fondamentales pour le processus d'apprentissage dont elles constituent des instruments efficaces pour le rendre attractif, pour renforcer l'éducation et la formation tout au long de la vie et pour favoriser l'intégration sociale des jeunes. Il favorise la participation, la citoyenneté active et l'inclusion sociale des jeunes, et offre un intérêt concret pour le marché du travail par l'acquisition de connaissances, de qualifications et de compétences essentielles supplémentaires.

Le programme Jeunesse en action pour la période 2007-2013, tout autant que le précédent programme Jeunesse, contribue de manière significative à leur dimension européenne.

C'est pourquoi le Conseil invite les États membres et la Commission à :

  • assurer la comparabilité et la transparence des qualifications et compétences acquises dans le cadre de l'éducation et de la formation non formelles ou informelles. Comparabilité et transparence impliquent la définition d'un élément spécifique à Europass permettant de recenser et reconnaître ces qualifications et compétences dans l'UE, notamment sur le marché du travail. À ce titre, l'utilisation volontaire par les jeunes d'Europass et des instruments nationaux et européens similaires devraient être encouragés ;
  • encourager une utilisation des instruments assurant comparabilité, transparence et reconnaissance des compétences des personnes travaillant auprès des jeunes et dans les organisations de jeunesse par les organismes publics et les organisations non gouvernementales (ONG), conformément au Portfolio européen pour responsables et travailleurs de jeunesse en cours d'élaboration au Conseil de l'Europe;
  • reconnaître et soutenir la contribution des organisations de jeunesse et d'autres ONG à l'éducation et la formation informelles et non formelles ;
  • favoriser l'application aux besoins spécifiques du domaine de la jeunesse des principes européens communs pour l'identification et la validation de l'éducation et de la formation non formelles ;
  • encourager la recherche sur l'impact socio-économique de l'éducation et de la formation non formelles et informelles, y compris sur la contribution des organisations de jeunesse et autres ONG ;
  • encourager les partenaires sociaux à reconnaître la qualité et la diversité des possibilités d'éducation et de formation non formelles et informelles et leur apport socio-économique ;
  • encourager les partenariats innovants entre les fournisseurs d'éducation et de formation formelles et non formelles afin d'élaborer des approches pédagogiques attirant d'autres groupes d'apprenants.

Contexte

La reconnaissance de la valeur de l'éducation et de la formation non formelles et informelles dans le domaine de la jeunesse contribue à la réalisation des objectifs de la stratégie de Lisbonne et de l' espace européen de l'éducation et de la formation tout au long de la vie. À ce titre, elle s'inscrit dans le programme de travail sur le suivi des objectifs des systèmes d'éducation et de formation en Europe de 2002 qui vise à faire des systèmes d'enseignement et de formation une référence de qualité mondiale.

Elle figure parmi les préoccupations liées à la coopération et à la validation des résultats dans le domaine de l'éducation et de la formation à l'instar de la résolution de 2002 sur l'éducation et la formation tout au long de la vie, du pacte européen pour la jeunesse de 2005 ou du rapport de 2006 intitulé Moderniser l'éducation et la formation. Elle permettra ainsi de compléter l'action engagée par le Conseil de l'Europe dans ce domaine au moyen du portfolio européen pour responsables et travailleurs de jeunesse.

En somme, il est nécessaire d'instaurer des cadres de référence afin d'évaluer les compétences acquises et favoriser la mobilité en créant des ponts entre l'éducation et la formation formelles, non formelles et informelles comme le souligne le livre blanc Un nouvel élan pour la jeunesse européenne de 2001.

Dernière modification le: 14.02.2007
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page