RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 15 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie

Les compétences clés en tant que connaissances, aptitudes et attitudes appropriées à chaque contexte sont fondamentales pour chaque individu dans une société fondée sur la connaissance. Elles comportent une valeur ajoutée au marché du travail, à la cohésion sociale et à la citoyenneté active en apportant flexibilité et adaptabilité, satisfaction et motivation. Parce qu'elles devraient être acquises par tous, la présente recommandation propose un outil de référence aux États membres pour assurer que ces compétences clés soient pleinement intégrées dans leurs stratégies et leurs infrastructures, en particulier dans le cadre de l'éducation et de la formation tout au long de la vie.

ACTE

Recommandation 2006/962/CE du Parlement européen et du Conseil, du 18 décembre 2006, sur les compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie [Journal officiel L 394 du 30.12.2006].

SYNTHÈSE

Compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie

Les compétences clés pour l'éducation et formation tout au long de la vie constituent un ensemble de connaissances, d'aptitudes et d'attitudes appropriées au contexte. Elles sont particulièrement nécessaires à l'épanouissement et au développement personnels des individus, à leur inclusion sociale, à la citoyenneté active et à l'emploi.

Les compétences clés sont essentielles dans une société fondée sur la connaissance et garantissent davantage de souplesse de la main d'œuvre. La flexibilité de celle-ci lui permet de s'adapter plus rapidement à l'évolution constante du monde caractérisé par une plus grande interconnexion.

Elles constituent également un facteur essentiel d'innovation, de productivité et de compétitivité, et contribuent à la motivation et à la satisfaction des travailleurs, ainsi qu'à la qualité du travail.

Les compétences clés devraient être acquises par :

  • les jeunes au terme de la période obligatoire d'enseignement et de formation les préparant à la vie d'adulte, notamment à la vie professionnelle, tout en constituant une base pour des apprentissages ultérieurs ;
  • les adultes au cours de leur vie dans le contexte d'un processus de développement et d'actualisation.

L'acquisition des compétences clés répond aux principes d'égalité et d'accès à tous. Aussi, les groupes désavantagés dont le potentiel d'apprentissage doit être soutenu sont particulièrement concernés par ce cadre de référence. Il s'agit notamment des personnes ayant des connaissances de base faibles, des personnes quittant l'école prématurément, des chômeurs de longue durée, des personnes handicapées ou des migrants, etc.

Huit compétences clés

Le présent cadre définit huit compétences clés et décrit les connaissances, aptitudes et attitudes essentielles qui sont attachées à chacune d'elles. Ces compétences clés sont :

  • la communication dans la langue maternelle qui est la faculté d'exprimer et d'interpréter des concepts, pensées, sentiments, faits et opinions oralement et par écrit (écouter, parler, lire et écrire), et d'avoir des interactions linguistiques appropriées et créatives dans toutes les situations de la vie sociale et culturelle ;
  • la communication en langues étrangères qui implique, au-delà des mêmes compétences de base que celles de la communication dans la langue maternelle, la médiation et la compréhension des autres cultures. Le degré de maîtrise dépend de plusieurs facteurs et des capacités d'écouter, de parler, de lire et d'écrire ;
  • la compétence mathématique et les compétences de base en sciences et technologies. La compétence mathématique est l'aptitude à développer et appliquer un raisonnement mathématique en vue de résoudre divers problèmes de la vie quotidienne, l'accent étant mis sur le raisonnement, l'activité et le savoir. Les compétences de base en sciences et technologies renvoient à la maîtrise, à l'emploi et à l'application des connaissances et méthodologies servant à expliquer le monde de la nature. Elles supposent une compréhension des changements liés à l'activité humaine et à la responsabilité de tout individu en tant que citoyen ;
  • la compétence numérique qui implique l'usage sûr et critique des technologies de la société de l'information (TSI) et, donc, la maîtrise des technologies de l'information et de communication (TIC) ;
  • apprendre à apprendre liée à l'apprentissage, à la capacité à entreprendre et organiser soi-même un apprentissage à titre individuel ou en groupe, selon ses propres besoins, à avoir conscience des méthodes et des offres ;
  • les compétences sociales et civiques. La compétence sociale renvoie aux compétences personnelles, interpersonnelles et interculturelles ainsi qu'à toutes les formes de comportement d'un individu pour participer de manière efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle. Elle correspond au bien-être personnel et collectif. La compréhension des codes de conduite et des usages des différents environnements dans lesquels l'individu évolue est essentielle. Par ses compétences civiques, notamment sa connaissance des notions et structures sociales et politiques (démocratie, justice, égalité, citoyenneté et droits civils), un individu peut assurer une participation civique active et démocratique ;
  • l'esprit d'initiative et d'entreprise qui consiste en la capacité de passer des idées aux actes. Il suppose créativité, innovation et prise de risques, ainsi que la capacité de programmer et de gérer des projets en vue de la réalisation d'objectifs. L'individu est conscient du contexte dans lequel s'inscrit son travail et est en mesure de saisir les occasions qui se présentent. Il est le fondement de l'acquisition de qualifications et de connaissances plus spécifiques dont ont besoin tous ceux qui créent une activité sociale ou commerciale ou qui y contribuent. Cela devrait inclure la sensibilisation aux valeurs éthiques et promouvoir la bonne gouvernance ;
  • la sensibilité et l'expression culturelles qui implique la conscience de l'importance de l'expression créatrice d'idées, d'expériences et d'émotions sous diverses formes (musique, arts du spectacle, littérature et arts visuels).

Ces compétences clés sont interdépendantes les unes des autres et l'accent est mis, pour chacune d'elle, sur la réflexion critique, la créativité, l'initiative, la résolution de problèmes, l'évaluation des risques, la prise de décision et la gestion constructive des sentiments.

Un cadre de référence européen à l'attention des États membres et de la Commission

Ces compétences clés offrent un cadre de référence afin de soutenir les efforts nationaux et européens pour atteindre les objectifs qu'ils définissent. Ce cadre s'adresse en particulier aux responsables politiques, professionnels de l'éducation, employeurs et apprenants.

Il constitue un outil de référence à destination des États membres pour leurs politiques d'éducation et de formation. Ceux-ci doivent en particulier veiller :

  • à ce que l'éducation et la formation initiales offrent aux jeunes les moyens de développer les compétences clés de sorte à être préparés pour la vie adulte et professionnelle constituant ainsi également une base à de futurs apprentissages ;
  • prendre les mesures appropriées pour les jeunes désavantagés dans leur formation pour réaliser leur potentiel d'apprentissage ;
  • au développement et à l'actualisation des compétences clés tout au long de leur vie, particulièrement des groupes cibles prioritaires comme les personnes ayant besoin de mettre à jour leurs compétences ;
  • à l'existence d'infrastructures appropriées pour l'éducation et la formation continues des adultes, de mesures garantissant l'accès à l'éducation et la formation et au marché du travail et de dispositifs de soutien en fonction des besoins et des compétences spécifiques ;
  • à la cohérence de l'éducation et la formation des adultes par des liens étroits entre les politiques concernées.

Il sert de base à l'action communautaire, notamment dans le contexte du programme de travail Éducation et formation 2010 et plus largement des programmes communautaires en matière d'éducation et de formation. Dans cette perspective, la Commission doit en particulier s'attacher à :

  • contribuer aux efforts des États membres pour développer leurs systèmes d'éducation et de formation, appliquer le cadre de référence pour faciliter l'apprentissage par les pairs et l'échange de bonnes pratiques et assurer le suivi et la communication des progrès dans le cadre des rapports sur le programme de travail Éducation et formation 2010 ;
  • utiliser le cadre de référence pour la mise en œuvre des programmes communautaires d'éducation et de formation tout en veillant à ce que ceux-ci promeuvent l'acquisition des compétences clés ;
  • utiliser le cadre de référence pour la mise en œuvre des programmes communautaires connexes (emploi, jeunesse, politiques sociale et culturelle) et le renforcement des liens avec les partenaires sociaux et les organisations actives dans ces domaines ;
  • évaluer les répercussions du cadre de référence dans le cadre du programme de travail Éducation et formation 2010 ainsi que l'expérience acquise et les conséquences à en tirer pour l'avenir d'ici décembre 2010.

Contexte

Les compétences clés sont essentielles en raison de leur caractère transversal. Elles comportent une valeur ajoutée pour l'emploi, la cohésion sociale ou la jeunesse (Pacte européen pour la jeunesse), d'où l'importance de l'éducation et de la formation tout au long de la vie en termes de capacité d'adaptation et d'insertion. Les critères de référence qui permettent à ce titre d'apprécier l'amélioration des performances européennes ont fait l'objet d'un rapport en 2005 aux résultats inégaux.

Répondant aux préoccupations du Conseil européen de Lisbonne des 23 et 24 mars 2000, rappelées dans la stratégie de Lisbonne révisée en 2005, les compétences clés s'inscrivent dans le cadre des objectifs du programme de travail Éducation et formation 2010, de la communication de la Commission de 2001 sur la réalisation d'un espace européen de l'éducation et de la formation tout au long de la vie et de la résolution du Conseil adoptée par la suite en 2002. Ces deux dernières proposent concrètement de faire des compétences de base une priorité pour toutes les classes d'âge. Le rapport intermédiaire conjoint de 2004 sur la mise en œuvre du programme de travail Éducation et formation 2010 appelle, quant à lui, à l'élaboration de références et de principes européens communs.

Dernière modification le: 03.03.2011
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page