RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 11 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Plan d'action sur l'apprentissage des langues et la diversité linguistique

L'objectif de ce plan d’action est de promouvoir l'apprentissage des langues et la diversité linguistique. Il définit des objectifs spécifiques ainsi qu’une série d’actions à mettre en œuvre entre 2004 et 2006.

ACTE

Communication de la Commission au Conseil, au Parlement européen, au Comité économique et social et au Comité des régions du 24 juillet 2003, intitulée «Promouvoir l'apprentissage des langues et la diversité linguistique: un plan d'action 2004-2006» [COM(2003) 449 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

Dans une Union européenne (UE) de plus de 500 millions d'Européens provenant de milieux ethniques, culturels et linguistiques divers, il est plus important que jamais que les citoyens possèdent les compétences nécessaires pour comprendre leurs voisins et communiquer avec eux. Tout citoyen européen devrait pouvoir communiquer dans au moins deux langues autres que sa langue maternelle.

Rôle de l'Union européenne et des États membres

En vertu du «principe de subsidiarité», chaque État membre de l’UE est pleinement responsable de l'organisation de ses systèmes éducatifs comme du contenu des programmes.

L'Union n'a pas vocation à se substituer aux États membres dans ce domaine, mais à soutenir et à compléter leur action. Elle a, toutefois, mis en place de nombreuses actions visant à promouvoir l'enseignement et l'apprentissage des langues dans le cadre de programmes communautaires, en particulier dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’audiovisuel et des médias.

Objectifs et actions

Le plan d'action identifie trois grands domaines d’intervention et définit pour chacun d’eux des objectifs spécifiques.

Le premier domaine d’intervention est celui de l’apprentissage des langues tout au long de la vie. Le plan d'action définit pour cela les objectifs spécifiques suivants:

  • apprendre une langue maternelle plus deux autres langues dès le plus jeune âge;
  • poursuivre l'apprentissage des langues dans l'enseignement secondaire et la formation professionnelle;
  • poursuivre l'apprentissage des langues dans l'enseignement supérieur;
  • encourager l'apprentissage des langues chez les adultes;
  • développer l'apprentissage des langues pour les personnes présentant des besoins spéciaux;
  • élargir l’éventail des langues proposées à l’enseignement.

Le deuxième domaine d’intervention vise à améliorer l’enseignement des langues, notamment par une structure scolaire plus adaptée. Dans ce contexte, le plan d'action identifie les objectifs spécifiques suivants:

  • mettre en œuvre dans les écoles des politiques globales de l’enseignement des langues;
  • diffuser plus largement les outils développés pour l'enseignement et l'apprentissage des langues;
  • améliorer la formation des professeurs de langues;
  • augmenter l'offre de professeurs de langues;
  • former les enseignants afin qu’ils puissent enseigner leur(s) discipline(s) dans au moins une langue étrangère;
  • évaluer les compétences linguistiques des citoyens grâce à un indicateur européen des compétences linguistiques et faciliter la comparaison de ces compétences.

Le troisième domaine d’intervention consiste à créer un environnement favorable aux langues. Le plan d'action identifie pour cela les objectifs spécifiques suivants:

  • promouvoir une approche de la diversité linguistique fondée sur l'intégration;
  • créer des communautés favorables aux langues, par le recours aux sous-titres au cinéma par exemple ou en mettant à profit les compétences des nombreux citoyens bilingues;
  • améliorer les offres d'apprentissage des langues et le niveau de participation.

Afin de réaliser ces objectifs, le plan d’action propose pour chacun d’entre eux des actions à mener au niveau européen et destinées à compléter les initiatives des États membres. Ces actions seront exécutées entre 2004 et 2006.

Le plan d’action entend également mettre en place un cadre propice à la réalisation de ces objectifs grâce à des structures permettant une prise de décision plus réfléchie (groupe de haut niveau, réalisation d’études etc.), un partage plus efficace des informations entre les professionnels et des procédures claires pour le suivi du plan d’action.

Enveloppe financière et suivi du plan d'action

L'enveloppe financière pour 2004-2006 s’élève à 8,2 milliards d'euros à partager entre les programmes Socrates, Leonardo da Vinci et MEDIA Plus.

En 2007, les États membres devront présenter à la Commission un rapport sur la mise en œuvre du plan d’action.

Contexte

L’Année européenne des langues organisée en 2001 a mis en évidence les nombreuses manières de promouvoir l'apprentissage des langues et la diversité linguistique. Le plan d’action fait suite à une demande du Conseil et résulte d'une vaste consultation publique à laquelle ont participé les institutions européennes, les ministères nationaux concernés, un large éventail d'organisations représentatives de la société civile et le grand public.

ACTES LIÉS

Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions du 18 septembre 2008, intitulée «Multilinguisme: un atout pour l’Europe et un engagement commun» [COM(2008) 566 final – Non publiée au Journal officiel].

Rapport de la Commission du 25 septembre 2007 sur la mise en œuvre du plan d'action «Promouvoir l'apprentissage des langues et la diversité linguistique» [COM(2007) 554 final - Non publié au Journal officiel].
Les États membres et la Commission ont réalisé des progrès considérables dans la mise en œuvre du plan d'action pour l'apprentissage des langues et la diversité linguistique. Sur les 47 actions contenues dans ce plan d'action, 41 seront achevées à la fin 2007. En se basant sur les rapports nationaux relatifs au suivi du plan d'action, la Commission estime qu'il a influencé les réformes des politiques linguistiques nationales et a permis d'accorder une plus grande importance politique à la promotion de l'apprentissage des langues, à la diversité linguistiques et au multilinguisme en général. Dix-sept actions visant à améliorer la promotion de l'apprentissage des langues ont été intégrées dans plusieurs programmes européens, principalement Socrates et Leonardo. Ce soutien sera durable étant donné que la nouvelle génération de programmes pour 2007-2013 met l'accent sur la promotion de l'apprentissage des langues et de la diversité linguistique. Le rapport note toutefois des efforts supplémentaires à effectuer dans la mise en œuvre des réformes nationales au niveau de la qualité de l'enseignement des langues et de la formation des enseignants dans ce domaine. L'accent devrait également être mis sur la variété des langues enseignées.

Dernière modification le: 13.09.2011
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page