RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 15 langues
Nouvelles langues disponibles:  CS - HU - PL - RO

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Espace européen de l'éducation et de la formation tout au long de la vie

Afin de faciliter la transition vers une société de la connaissance, la Commission soutient la mise en place de stratégies et d'actions concrètes en matière d'éducation et de formation tout au long de la vie afin de réaliser un espace européen de l'éducation et de la formation tout au long de la vie. Cet objectif est au cœur de la stratégie de Lisbonne et en particulier du programme de travail «Éducation et formation 2010». Les États membres se sont engagés à mettre sur pied de telles stratégies d'ici 2006.

ACTE

Communication de la Commission, du 21 novembre 2001, concernant la réalisation d'un espace européen de l'éducation et de la formation tout au long de la vie [COM(2001) 678 final - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

L'avenir de l'Europe dépend de la mesure dans laquelle ses citoyens seront à même de faire face aux défis économiques et sociaux. Un espace européen de l'éducation et de la formation tout au long de la vie permettra aux citoyens européens de passer librement d'un environnement d'apprentissage à un emploi, d'une région ou d'un pays à un autre afin d'utiliser au mieux leurs compétences et leurs qualifications. Ainsi, une éducation et une formation tout au long de la vie met à la fois l'accent sur l'apprentissage qui va de l'enseignement préscolaire jusqu'à l'après retraite («du berceau au tombeau»), et couvre toute forme d'éducation (formelle, informelle ou non formelle).

Dans le contexte de l'objectif stratégique énoncé au Conseil européen de Lisbonne de mars 2000, pour permettre à l'Union européenne de devenir l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde, le cadre de coopération politique intégré «Éducation et formation 2010» a pour principe directeur l'éducation et la formation tout au long de la vie, et ce en synergie avec les éléments pertinents des politiques de la jeunesse, de l'emploi, de l'inclusion sociale et de la recherche. Les nouvelles lignes directrices intégrées adoptées en 2005 dans le cadre de la stratégie de Lisbonne prévoient aussi l'objectif d'éducation et de formation tout au long de la vie.

Le rôle central de l'apprenant, l'importance de l'égalité des chances, la qualité et la pertinence des possibilités d'éducation et de formation doivent être au centre des stratégies pour la réalisation d'un espace de l'éducation et de la formation tout au long de la vie en Europe.

Composantes d'une stratégie en faveur de l'éducation et de la formation tout au long de la vie

Les Conseils européens successifs depuis celui de Feira en 2000 ont mis l'accent sur la nécessité de mettre en œuvre des stratégies cohérentes et globales d'éducation et de formation tout au long de la vie. Les États membres se sont engagés à avoir de telles stratégies en place d'ici 2006.

Cette communication définit les composantes de telles stratégies destinées à soutenir les efforts des États membres et des autres acteurs concernés. La transformation des systèmes traditionnels est la première étape à franchir afin de permettre à tout le monde d'avoir accès à des offres d'éducation et de formation tout au long de la vie. D'autres composantes sont identifiées vu la nécessité de:

  • développer des partenariats à tous les niveaux de l'administration publique (national, régional et local), ainsi qu’entre les fournisseurs de services éducatifs (écoles, universités, etc.) et la société civile au sens large (entreprises, partenaires sociaux, associations locales, etc.);
  • identifier les besoins de l'apprenant et du marché du travail dans le contexte de la société de la connaissance (incluant par exemple les nouvelles technologies d'information);
  • identifier des ressources adéquates en encourageant une augmentation des investissements publics et privés ainsi que des nouveaux modèles d'investissement;
  • rendre les offres d'apprentissage plus accessibles, notamment en multipliant les centres locaux d'apprentissage sur les lieux de travail et en facilitant l'apprentissage sur le lieu de travail. Des efforts spécifiques s'imposent à l'égard des personnes désavantagées, y compris les personnes handicapées, les minorités et les communautés rurales;
  • créer une culture de l'apprentissage pour motiver les apprenants (potentiels), accroître les niveaux de participation, et mettre en évidence la nécessité d'apprendre à tout âge;
  • mettre en place des mécanismes d'évaluation et de suivi de la qualité. La Commission lancera d'ici le début 2003 un prix pour les entreprises qui investissent dans l'éducation et la formation tout au long de la vie, afin de récompenser et de faire connaître les bonnes pratiques dans ce domaine.

Actions prioritaires d'une stratégie en faveur de l'éducation et de la formation tout au long de la vie

Ainsi que le souligne la communication, pour accomplir l'Europe de l'éducation et de la formation tout au long de la vie, il est indispensable de:

  • valoriser l'éducation et la formation. Cela signifie mettre en valeur les diplômes et les certificats formels, ainsi que l'apprentissage non formel et informel afin que toutes les formes d'apprentissage puissent être reconnues. Cela comprend l'amélioration de la transparence et la cohérence des systèmes nationaux d'éducation et de formation, l'élaboration d'un mécanisme transnational d'accumulation des qualifications pour 2003, la définition d'un système commun de présentation des qualifications (inspiré du curriculum vitae européen) pour la fin 2002 et la mise en place de diplômes et de certificats de formation européens sur une base volontaire;
  • renforcer les services d'information, d'orientation et de conseil au niveau européen. En 2002, la Commission s'apprêtait à lancer un portail Internet sur les offres d'apprentissage au niveau européen ainsi qu'un forum européen d'orientation destiné à promouvoir les échanges d'information;
  • investir plus de temps dans l'éducation et la formation. La Commission invite la Banque européenne d'investissement à soutenir l'éducation et la formation de préférence par la création de centres de formation locaux, demande au Fonds européen d'investissement de soutenir le capital-risque dans le domaine, suggère aux États membres d'avoir davantage recours au Fonds social européen, et s'engage à présenter un bilan des incitations fiscales prévues par les États membres;
  • rapprocher les offres d'éducation et de formation des apprenants. Cela sera possible en développant des centres locaux d'acquisition de connaissances et en encourageant l'apprentissage sur le lieu de travail;
  • mettre les compétences de base à la portée de tous;
  • appuyer la recherche des pédagogies novatrices pour les enseignants, les formateurs et les médiateurs, tout en tenant compte du rôle croissant des technologies de l'information et de la communication.

La Commission, le Parlement européen et les autres institutions européennes, les États membres, les pays de l'Espace économique européen (EEE) et les pays candidats, les partenaires sociaux, les organisations non gouvernementales (ONG) et les organismes internationaux sont appelés à collaborer afin de faire progresser l'éducation et la formation tout au long de la vie. Dans ce but, la communication de la Commission propose la création d'une base de données rassemblant les bonnes pratiques, les informations et les expériences en la matière, ainsi que la mise en place d'un groupe à haut niveau composé de représentants des ministères responsables de l'éducation et la formation tout au long de la vie chargé de suivre la coordination entre les niveaux de décision (communautaire, national, régional et local).

La mise en œuvre se fera par le biais de programmes, d'instruments, de réseaux et un nombre limité d'indicateurs.

Une contribution sur le sujet a été présentée au Conseil de Barcelone en mars 2002. En 2003, la Commission a réalisé un rapport concernant les progrès réalisés dans les États membres et au niveau communautaire dans le domaine de l'éducation et la formation tout au long de la vie. Il a ensuite été décidé que le suivi de la mise en œuvre et des progrès réalisés se ferait dans le cadre du rapport biennal de mise en œuvre du programme de travail «Éducation et formation 2010».

Contexte

Le Conseil européen de Feira de juin 2000 a demandé à la Commission et aux États membres de définir une stratégie cohérente permettant à tous les Européens d'avoir accès à des offres d'éducation et de formation tout au long de la vie. Le Mémorandum sur l'éducation et la formation tout au long de la vie a lancé une large consultation à l'échelle européenne. La présente communication est le résultat de ce débat auquel ont participé en 2000/2001 environ 12 000 personnes ainsi que les États membres, les pays de l'EEE et les pays candidats, les institutions communautaires, les partenaires sociaux et des ONG.

ACTES LIÉS

Résolution du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres, réunis au sein du Conseil du 21 novembre 2008 — Mieux inclure l'orientation tout au long de la vie dans les stratégies d'éducation et de formation tout au long de la vie [Journal officiel C 319 du 13.12.2008].
Cette résolution met l'accent sur le besoin de renforcer la mise en œuvre active d'une politique d'orientation dans le cadre des stratégies nationales d'éducation et de formation tout au long de la vie. Elle définit quatre axes d'action en matière d'orientation tout au long de la vie, dans l'objectif d'améliorer:

  • l'acquisition de la capacité à s'orienter tout au long de la vie;
  • l'accès aux services d'orientation, en particulier pour les personnes désavantagées;
  • la qualité des services d'orientation;
  • la coordination et la coopération des différents acteurs concernés à tous les niveaux.

Afin d'améliorer l'orientation tout au long de la vie, des échanges sur les politiques et les pratiques nationales doivent être mis en place, ainsi que le suivi et l'évaluation de leur application. En outre, la coopération doit être davantage encouragée aux niveaux national, européen et international. Le programme pour l'éducation et la formation tout au long de la vie, les Fonds structurels européens, le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop) et la Fondation européenne pour la formation peuvent être employés à cette fin.

Recommandation du Parlement européen et du Conseil, du 18 décembre 2006, sur lescompétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie [Journal officiel L 394 du 30.12.2006].
Cette recommandation vise à établir un outil de référence définissant les compétences clés pour l'éducation la formation tout au long de la vie.

Décision n° 1720/2006/CE du Parlement européen et du Conseil, du 15 novembre 2006, établissant un programme d'action dans le domaine de l'éducation et de la formation tout au long de la vie [Journal officiel L 327 du 24.11.2006].

Résolution du Conseil du 27 juin 2002 sur l'éducation et la formation tout au long de la vie [Journal officiel C 163 du 9.7 2002].
Le Conseil accueille avec satisfaction la communication de la Commission de novembre 2001 intitulée «Réaliser un espace européen de l'éducation et de la formation tout au long de la vie». Le Conseil se félicite, en outre, du fait que cette communication ait fait de l'éducation et de la formation tout au long de la vie l'un des principes directeurs de l'éducation et de la formation.

Dernière modification le: 03.06.2009
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page