RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 11 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Objectifs concrets futurs des systèmes d'éducation

Ce rapport vise à définir pour les dix années à venir, conformément au mandat donné par les conclusions du Conseil européen de Lisbonne des 23 et 24 mars 2000, les objectifs concrets futurs des systèmes d'éducation et de formation, qui permettront à tous les citoyens européens de participer à la nouvelle société de la connaissance. Ces objectifs définis en commun seront réalisés en utilisant la «méthode ouverte de coordination».

ACTE

Rapport du Conseil «Éducation» au Conseil européen sur «Les objectifs concrets futurs des systèmes d'éducation et de formation, du 14 février 2001 [5680/01 EDU 18 - Non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

En se basant sur les contributions des États membres, la Commission et le Conseil ont défini un certain nombre d'objectifs communs pour l'avenir ainsi que la manière dont les systèmes d'éducation et de formation devraient contribuer à la réalisation de l'objectif stratégique défini à Lisbonne. Il s'agit du premier document qui esquisse une approche globale et cohérente des politiques nationales dans le domaine de l'éducation dans le contexte de l'Union européenne.

Le Conseil a focalisé son attention sur les trois objectifs suivants :

Objectif 1 : Accroître la qualité des systèmes d'éducation et de formation

L'éducation et la formation représentent un moyen privilégié de cohésion sociale et culturelle ainsi qu'un atout économique considérable, qui est appelé à renforcer la compétitivité et le dynamisme de l'Europe. Il s'agit entre autres de veiller à renforcer la qualité de la formation des enseignants et des formateurs, et de consacrer un effort particulier à l'acquisition des compétences de base qui doivent être actualisées afin de correspondre aux évolutions de la société de la connaissance. Il s'agit également d'améliorer l'aptitude des citoyens à lire, écrire et calculer, notamment en ce qui concerne les technologies de l'information et de la communication, les compétences transversales (apprendre à apprendre, travailler en équipe, etc.). Le renforcement de la qualité dans l'équipement des établissements scolaires et des instituts de formation avec une utilisation optimale des ressources est aussi une priorité, tout comme l'augmentation du recrutement dans les filières scientifiques et techniques, telles que les mathématiques et les sciences naturelles, afin d'assurer une position concurrentielle de l'Europe dans l'économie de demain. Accroître la qualité des systèmes d'éducation et de formation signifie enfin améliorer l'adéquation entre les ressources et les besoins, en permettant aux établissements scolaires de réaliser de nouveaux partenariats dans le but de les aider dans leur nouveau rôle plus diversifié qu'autrefois.

En ce qui concerne le premier objectif, les résultats concrets à obtenir sont :

  • assurer, d'ici la fin 2001, l'accès de tous les établissements d'éducation et de formation à l'Internet et aux ressources multimédias ;
  • veiller à ce que, d'ici la fin 2002, tous les enseignants concernés soient qualifiés dans l'utilisation de ces technologies ;
  • accroître chaque année substantiellement l'investissement par habitant dans les ressources humaines.

Objectif 2 : Faciliter l'accès de tous à l'éducation et à la formation

Le modèle social européen de cohésion sociale doit pouvoir permettre à tous les citoyens d'accéder aux systèmes d'éducation et de formation formels ou non formels en facilitant notamment le passage d'une filière d'éducation à une autre (par ex. de la formation professionnelle à l'enseignement supérieur) et ce, de la petite enfance à l'âge adulte. L'ouverture des systèmes d'éducation et de formation accompagnée d'un effort pour rendre ces systèmes plus attrayants, voire aussi adaptés aux besoins des différents groupes concernés, peuvent jouer un rôle important pour la promotion d'une citoyenneté active, de l'égalité des chances et d'une cohésion sociale durable.

Objectif 3 : Ouvrir l'éducation et la formation sur le monde

Cet objectif comprend d'une part la construction de l'espace européen d'éducation et de formation par la mobilité et par l'enseignement des langues étrangères d'une part et le renforcement des liens avec le monde du travail, de la recherche et de la société civile dans son ensemble d'autre part.

Les résultats concrets à poursuivre sont:

  • favoriser la formation des chefs d'entreprise et des travailleurs indépendants ;
  • encourager l'étude de deux langues de l'Union européenne autres que la ou les langues maternelles durant une période minimale de deux années consécutives ;
  • favoriser la mobilité des étudiants, des enseignants, des formateurs et des chercheurs.

CONTEXTE

«Devenir l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique au monde, capable d'une croissance économique durable accompagnée d'une amélioration quantitative et qualitative de l'emploi et d'une plus grande cohésion sociale» est l'objectif stratégique pour l'Union européenne, qui a été énoncé au Conseil européen de Lisbonne des 23 et 24 mars 2000.

Sur la base d'une proposition de la Commission et de contributions des États membres, le Conseil a adopté le présent rapport. Ce Rapport a été approuvé en mars 2001 par le Conseil européen de Stockholm qui a demandé la préparation d'un programme de travail détaillé.

Le Conseil européen de Lisbonne a préconisé l'utilisation de la méthode ouverte de coordination pour atteindre cet objectif stratégique. La méthode ouverte de coordination consiste en une stratégie coordonnée pour laquelle les États membres se fixent des objectifs communs et des instruments.

ACTES LIÉS

Résolution du Conseil, du 19 décembre 2002, visant à promouvoir le renforcement de la coopération européenne en matière d'enseignement et de formation professionnels
[Journal officiel n° C 013 du 18.01.2003].

La présente résolution envisage de promouvoir une coopération renforcée dans le domaine de l'enseignement et de la formation professionnels afin d'éliminer les obstacles à la mobilité professionnelle et géographique, et de promouvoir l'accès à l'éducation et la formation tout au long de la vie. Pour ce faire, le Conseil invite les États membres et la Commission à adopter des mesures pour améliorer la transparence et la reconnaissance des compétences et des qualifications dans le cadre des systèmes d'enseignement et de formation professionnels et promouvoir le renforcement de la coopération en matière de qualité des systèmes européens d'enseignement et de formation professionnels, afin d'asseoir la confiance mutuelle sur une base solide. Le Conseil invite également la Commission à présenter l'avancement des travaux dans le cadre du rapport sur le suivi des objectifs futurs des systèmes d'éducation et de formation en printemps 2004.

Programme de travail détaillé sur le suivi des objectifs des systèmes d'éducation et de formation en Europe [Journal officiel n° C 142/01 du 14.06.2002].

Rapport de la Commission, du 31 janvier 2001: les objectifs concrets futurs des systèmes d'éducation [COM(2001) 59 final - Non publié au Journal officiel].

La Commission avait identifié cinq objectifs concrets à poursuivre:

  • amélioration du niveau de l'éducation et de la formation en Europe ;
  • facilitation et généralisation de l'accès à l'éducation et à la formation à tous les stades de la vie;
  • actualisation de la définition des compétences de base pour la société de la connaissance;
  • ouverture de l'éducation et de la formation à l'environnement local, à Europe et au reste du monde;
  • utilisation des ressources de façon optimale.
Dernière modification le: 18.05.2006
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page