RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Partenariat stratégique avec l'Afrique du Sud

La présente communication propose d'établir un partenariat stratégique entre l'Union européenne (UE) et l'Afrique du Sud. Fondé sur les relations existantes entre les deux parties et sur un dialogue politique renforcé, ce partenariat vise à promouvoir la liberté, la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique et à permettre une collaboration plus étroite aux niveaux régional, continental et mondial entre les deux parties. Il vise également à renforcer la coopération existante dans les domaines du développement et du commerce, et à étendre la coopération dans d'autres domaines.

ACTE

Communication de la Commission au Conseil et au Parlement européen du 28 juin 2006 - Vers l'établissement d'un partenariat stratégique entre l'Union européenne et l'Afrique du Sud [COM(2006) 347 final - non publié au Journal officiel].

SYNTHÈSE

Depuis les premières élections au suffrage universel consolidant la fin de l'apartheid en 1994, l'Afrique du Sud a accompli des progrès remarquables à plusieurs niveaux. Elle a créé une société démocratique fondée sur l'équité, le refus de la ségrégation raciale et le respect des droits des communautés religieuses, culturelles, linguistiques et autochtones, et a assuré la stabilité macroéconomique interne et externe. Toutefois, les grandes disparités sociales et économiques qui affectent l'ensemble de la société continuent à sévir dans le pays. En outre, le VIH/SIDA a atteint un taux alarmant et, à ce jour, les efforts du gouvernement pour endiguer la criminalité n'ont pas porté leurs fruits.

L'Afrique du Sud joue un rôle important sur les plans régional et mondial. Au niveau régional, elle fait partie de l'Union douanière de l'Afrique australe (EN) et contribue pour 75 % au produit intérieur brut total de la Communauté de développement de l'Afrique australe (CDAA) (EN). En outre, elle est l'un des pays fondateurs du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) et joue un rôle clé au sein de l'Union africaine (UA). Sur la scène internationale, elle est l'un des chefs de file du mouvement des pays non alignés ainsi qu'un membre très actif du Groupe des 20 pays émergents (y compris dans le cadre du groupe BRICS -Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Le pays fait également partie de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et du Commonwealth.

L'Afrique du Sud et l'UE

L'Afrique du Sud et l'UE partagent des valeurs communes telles que la démocratie, les droits de l'homme, le respect de l'État de droit et la bonne gouvernance, la tolérance, l'égalité, la détermination à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale, et le soutien du développement durable. La base juridique des relations entre ces deux entités est l'accord sur le commerce, le développement et la coopération (ACDC). En particulier, l'ensemble des relations entre les parties est supervisé par le «Conseil de coopération», comité mixte au niveau ministériel qui assure le dialogue politique.

Sur le plan commercial, l'UE est le principal partenaire de l'Afrique du Sud, et celle-ci est le principale partenaire africain de l'UE.

En termes de coopération au développement, l'UE est le donateur le plus important, en apportant près de 70 % de l'aide totale. Des accords dans d'autres domaines ont également été conclus entre les deux partenaires, notamment en matière de coopération scientifique et technologique ainsi que de commerce de boissons spiritueuses et de vins.

Un partenariat stratégique entre l'UE et l'Afrique du Sud

La présente communication fait suite aux conclusions du Conseil conjoint de coopération de novembre 2004 et 2005, qui avaient reconnu le besoin de développer un cadre stratégique plus cohérent entre l'UE et l'Afrique du Sud. Le partenariat ici proposé vise à poursuivre une coopération politique stratégique et des objectifs communs sur des questions régionales, africaines et mondiales. Il vise également à renforcer la coopération existante et à l'étendre à d'autres domaines.

L'élément essentiel du partenariat est une coopération politique active qui permet aux deux parties de trouver une entente sur des questions d'intérêt mutuel, de soutenir leurs programmes politiques respectifs et de mener une action politique commune. En ce qui concerne le développement des relations commerciales, il est envisagé de remplacer l'accord de libre-échange prévu dans l'ACDC par un régime commercial régional harmonisé dans le cadre de l'Accord de partenariat économique pour l'Afrique australe, et d'y inclure de nouveaux engagements portant sur des aspects tels que les services, la passation des marchés publics et l'investissement.

Le partenariat stratégique envisage également d'étendre la coopération dans les domaines de la politique régionale et de la cohésion sociale, ainsi que de renforcer la coopération économique.

Sur le plan de la coopération au développement, le programme pour la période 2007-2013 signé le 10 octobre 2007 à Pretoria prend en considération le contexte et les besoins propres au pays. Il doit notamment garantir la protection des ressources naturelles et de l'environnement, remédier aux obstacles à la fourniture de services sociaux et tenir compte de la politique économique du gouvernement sud-africain.

Grâce à sa position clé dans la région CDAA, l'Afrique du Sud joue un rôle important dans la mise en œuvre du plan indicatif régional de développement stratégique de la CDAA et, par conséquent, de l'intégration régionale en Afrique australe.

Au niveau continental, l'Afrique du Sud est l'un des moteurs de l'UA et du NEPAD, ainsi qu'un investisseur important et un acteur actif dans la prévention des conflits. Il est donc important que l'Afrique du Sud et l'UE intègrent la coopération politique et diplomatique sur les questions africaines dans un partenariat renforcé, notamment en matière de sécurité et de maintien de la paix.

Enfin, le partenariat envisage une coopération au niveau mondial ainsi qu'au sein des organisations internationales, en vue de définir une position commune et défendre les intérêts mutuels des deux parties sur les questions mondiales, par exemple en matière de lutte contre la prolifération d'armes de destruction massive, de suppression de la peine de mort et de lutte contre le terrorisme.

ACTES LIÉS

Les conclusions du Conseil «Affaires générales» du 17 octobre 2006 (pdf ) ainsi que la déclaration conjointe du Conseil de coopération UE-Afrique du Sud du 14 novembre 2006 soutiennent l'établissement du partenariat proposé par la communication de la Commission.

Partenariat stratégique entre l'Union européenne et l'Afrique du Sud - Plan d'action conjoint adopté le 14 mai 2007 (EN) (pdf ).
Le plan d'action conjoint pour la mise en œuvre du partenariat stratégique entre l'UE et l'Afrique du Sud établit le dialogue de Mogôbagôba. Celui-ci couvrira les domaines de coopération existants (coopération au développement, commerce, science et technologie) et favorisera la coopération dans d'autres domaines, notamment l'environnement et le changement climatique, la politique régionale, les technologies de l'information et de la communication, les questions sociales, ainsi que l'éducation et la formation, la coopération culturelle, et la lutte contre la criminalité internationale.
La pierre angulaire du partenariat stratégique est un dialogue politique renforcé. En particulier, il est convenu que les deux parties se rencontreront dorénavant deux fois par an: une fois au niveau ministériel et une autre fois au niveau des chefs d'État ou de gouvernement.

Dernière modification le: 19.12.2007
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page