RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 5 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Rôle de l'Union européenne dans le système multilatéral de l'ONU

L’engagement pour la gouvernance mondiale multilatérale * est au cœur de l’action extérieure de l’Union européenne (UE).

En effet, l’UE développe des relations et des partenariats avec les pays tiers et les organisations internationales, régionales ou mondiales qui partagent ses principes et valeurs. Elle favorise le règlement multilatéral des problèmes mondiaux, en particulier dans le cadre de l’organisation des Nations unies (ONU) (article 21 du traité sur l’UE).

Ainsi, l’UE contribue au renforcement de l’efficacité du système multilatéral et la réforme du système de gouvernance de l’ONU *, pour une société internationale plus forte, fondé sur le bon fonctionnement des institutions internationales et le respect du droit.

De plus, la stratégie européenne de sécurité met en avant le rôle fondamental de la Charte de l’ONU en tant que cadre des relations internationales et le rôle primordial du Conseil de sécurité de l’ONU pour le maintien de la paix et de la sécurité mondiale.

Participation de l’UE au système de l’ONU

L’UE a un statut de membre observateur au sein de l’ONU depuis 1974. Or depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, l’UE dispose de la personnalité juridique et d’une capacité de représentation unique des États membres à l’ONU (résolution 665/276 de l’Assemblé générale de l’ONU). Cette fonction de représentation est assurée par le Président du Conseil européen, le Haut représentant, la Commission et les délégations de l’UE.

De plus, l’UE occupe un rôle essentiel quant à l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre des engagements multilatéraux de ses pays partenaires.

Enfin le partenariat entre l’UE et l’ONU repose sur une coopération politique et opérationnelle pour la réalisation de programmes et de projets communs. À ce titre, la contribution financière cumulée de l’UE et de ses États membres est l’une des principales sources du budget de l’ONU.

Les principaux domaines de coopération sont les suivants:

  • le maintien de la paix et de la sécurité dans le monde, à travers un partenariat complet allant de la prévention des conflits à la reconstruction et à la consolidation de la paix. La contribution de l’UE se traduit en termes de ressources humaines et financières. Par ailleurs, la politique étrangère et de sécurité (PESC) de l’UE permet un accroissement de la coopération civile et militaire. Ce partenariat s’étend à la réforme du secteur de la sécurité, à la capacité de médiation et de gestion des conflits, à la lutte contre le trafic illicite d’armes de petit calibre et de munitions, à la promotion du rôle des femmes dans les processus de paix;
  • la promotion des droits de l’homme, de l’égalité entre les genres et de la démocratie, par la défense des standards et des mécanismes de protection des droits de l’homme, au sein de l’ONU et à travers des actions de coopération bilatérale. Il s’agit, en particulier, d’actions concernant les droits des enfants et des femmes, l’assistance électorale, le renforcement des parlements, des systèmes judiciaires et de la société civile;
  • le développement humain, économique et social, notamment par la coordination des actions d'aide au développement et d’aide humanitaire. La lutte contre la pauvreté et l’atteinte des objectifs mondiaux pour le développement (OMD) représentent des objectifs prioritaires de la coopération, y compris à travers les agences, les fonds et programmes thématiques de l’ONU;
  • la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique, en particulier pour l’adoption d’accords et de conventions internationales, ainsi que pour la réforme de la gouvernance environnementale internationale;
  • l’aide humanitaire et alimentaire, notamment grâce au mandat spécial de l’ONU et à l’aide de l’UE qui est le premier bailleur de fonds des opérations engagées dans le monde. Les partenaires s’engagent également pour la gestion des risques, l’évaluation des besoins des pays tiers et la réforme du système humanitaire;
  • la lutte contre les menaces internationales et régionales à la sécurité, telles que le terrorisme, la prolifération des armes légères et de petit calibre, le crime organisé, le trafic de drogue et le blanchiment d’argent.
Termes clés
  • Gouvernance multilatérale: mode d’organisation des relations internationales, impliquant plus de deux États.
  • Système de gouvernance de l’ONU: concept définit par la Commission comme s’appliquant aux principaux organes de l’ONU (notamment l’Assemblée générale, le Conseil économique et social et leurs organes subsidiaires, le Conseil de sécurité, le Secrétariat), ainsi que les programmes, fonds et institutions spécialisées des Nations unies, y compris les institutions de Bretton Woods (notamment la Banque mondiale et le Fonds monétaire international).
Dernière modification le: 22.09.2011

Voir aussi

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page