RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 4 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


Le partenariat Afrique-UE en action

Basé sur des objectifs de long terme, le partenariat stratégique UE-Afrique offre un cadre global pour l’approfondissement des relations politiques et l’adoption d’une approche commune des problématiques de développement. Les partenaires présentent annuellement un rapport d’avancement de la stratégie et de son plan d’action.

ACTE

Communication de la Commission au Conseil et au Parlement européen du 17 octobre 2008 intitulée «Un an après Lisbonne: le partenariat Afrique-UE en action» [COM(2008) 617 final - Non publié au journal officiel].

SYNTHÈSE

La Commission fait état des progrès accomplis lors de la première année de mise en place du partenariat stratégique entre l’Union européenne (UE) et l’Afrique. Cette évaluation doit servir à orienter les actions des partenaires afin de produire des résultats rapides et concrets.

PLAN D’ACTION DU PARTENARIAT UE-AFRIQUE

Le plan d’action du partenariat UE-Afrique (pdf ) est articulé autour de huit partenariats sectoriels. Il doit être révisé en 2010 lors du prochain sommet des chefs d’États et de gouvernements de l’UE et des pays africains.

Partenariat pour la paix et la sécurité

La coopération soutient le rôle de l’Union africaine (UA) dans le domaine de la paix et de la sécurité. Les premiers résultats porteront sur la planification, la conduite, la gestion, ainsi que sur le financement des opérations de maintien de la paix. L’UA doit achever l'opérationnalisation de la Force africaine en attente, et consolider sa capacité en matière d’alerte rapide, de lutte contre le terrorisme et le trafic d’armes.

La deuxième facilité de paix en Afrique, dotée d’un budget de 300 millions d’euros pour la période 2008-2010, finance des opérations de paix, de prévention et de sortie de crise. Son impact est renforcé par un mécanisme de réaction rapide pour les opérations d'urgence.

Partenariat pour la gouvernance démocratique et les droits de l'homme

Les projets conduits dans ce cadre doivent renforcer l’architecture panafricaine existante, soutenir la gouvernance locale, les processus électoraux et post-électoraux, le pluralisme des médias et la coopération culturelle.

Une plateforme de dialogue sur la gouvernance démocratique et les droits de l’homme doit être établit en 2009, pour favoriser l’implication de la société civile et de toutes les parties prenantes.

Partenariat pour le commerce et l'intégration régionale

Dans le cadre des accords de partenariats économiques (APE), le partenariat encourage le développement des échanges commerciaux et de l’offre de services au niveau régional. Il soutient l’harmonisation législative, réglementaire et normative afin d’aboutir à la suppression des barrières douanières en Afrique.

Les partenaires doivent accroître les financements alloués au partenariat Afrique EU pour les infrastructures, dans le but de développer les interconnexions régionales.

Partenariat pour les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD)

Les partenaires ont identifié les domaines de la sécurité alimentaire, de la santé et de l’éducation comme prioritaires pour la réalisation des OMD. Ceci en accord avec les recommandations du Secrétariat général des Nations Unies (SGNU), et en veillant à la cohérence des actions nationales, régionales et multilatérales.


Les États membres de l’UE se sont engagés à accroître leur aide publique au développement (APD) pour 2010 et 2015.

Partenariat pour l'énergie

En 2008, les partenaires ont adopté une déclaration commune sur la mise en place du partenariat Afrique-UE pour l’énergie. Cet accord sectoriel vise notamment à la modernisation des infrastructures et de l’interconnexion régionale, au soutien des investissements privés et publics, à l’amélioration de l’accès aux services énergétiques et à l’efficacité énergétique.

Les projets conduits dans ce cadre sont financés au titre du FED, ainsi que par d’autres instruments financiers notamment dans les domaines de l’énergie, des infrastructures et de la gestion durable des ressources.

Partenariat sur le changement climatique

Le dialogue politique sur le changement climatique est conduit au niveau multilatéral, principalement au sein de l’Alliance mondiale contre le changement climatique (AMCC). L’utilisation des prévisions climatiques au service du développement est l’une des priorités de l’AMCC, réalisée à travers le programme ClimDev Afrique.

Les partenaires ont renforcé leur coopération pour aboutir à un accord international post-Kyoto, lors du sommet de Copenhague fin 2009.


Partenariat sur les migrations, la mobilité et l'emploi

Le partenariat doit apporter des réponses globales dans le but de créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité en Afrique, de faire progresser le travail décent et de mieux gérer les flux migratoires. Il s’appuie sur la déclaration de Tripoli, sur le plan d'action Afrique-UE contre la traite des être humains, sur la déclaration et le plan d’action d’Ouagadougou pour l'emploi et la réduction de la pauvreté.

Parmi ses priorités, la Commission soutient la création d'un institut africain sur les transferts de fonds et d’un réseau sub-saharien d’observatoires pour recueillir des données plus fiables sur la question des migrations. Elle entend établir un dialogue structuré avec les représentants de la diaspora africaine en Europe.

Partenariat pour la science, la société de l'information et l'espace

Les sciences, les technologies de l’information et de la communication (TIC) et les applications spatiales constituent des facteurs de croissance et de développement socio-économique. La coopération Afrique-UE se fait notamment dans le cadre de l’initiative pour la surveillance mondiale et la sécurité (GMES). La surveillance satellite doit être développée en tant qu’instrument de prévention des catastrophes, de gestion durable des ressources naturelles et alimentaires.

RECOMMANDATIONS POUR LA STRATÉGIE UE-AFRIQUE

Suite aux discussions conduites entre l’UA et la Commission, la présente communication fait état des priorités pour la mise Ĺ“uvre de la stratégie UE-Afrique et de son plan d’action. Elle invite les partenaires à:

  • renouveler leur engagement politique et financier;
  • adopter une feuille de route, et réaliser un inventaire des initiatives de coopération et des ressources disponibles;
  • consulter la société civile;
  • encourager les projets, les politiques et les cadres juridiques à l'échelle du continent;
  • identifier les synergies existantes entre la stratégie, les programmations financières et techniques;
  • renforcer la coordination des partenaires au sein des organisations internationales et dans les négociations multilatérales;
  • conduire un dialogue régulier et structuré entre le Parlement européen et le Parlement panafricain.

ACTES LIÉS

Document de travail de la Commission du 17 octobre 2008 accompagnant la communication de la Commission au Conseil et au Parlement européen du 17 octobre 2008 intitulée «Un an après Lisbonne: le partenariat Afrique-UE en action» [SEC(2008) 2603 final (EN) - Non publié au Journal officiel].

Dernière modification le: 25.02.2009

Voir aussi

Pour plus d’information, visitez le site Internet du Partenariat Afrique-UE et de la Direction générale développement et coopération - EuropeAid de la Commission européenne.

Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page