RSS
Index alphabétique
Cette page est disponible en 5 langues

We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. We apologise if some content is out of date before the migration. We will publish all updates and corrections in the new version of the portal.

Do you have any questions? Contact us.


La culture dans les relations extérieures de l’Union européenne

En vue de promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel dans les relations extérieures de l’Union européenne, le Conseil invite la Commission et les États membres à définir des approches cohérentes. Il prévoit l’élaboration de plusieurs méthodes et instruments de travail pour poursuivre les objectifs politiques y afférents.

ACTE

Conclusions du Conseil et des représentants des gouvernements des États membres du 16 décembre 2008, réunis au sein du Conseil, sur la promotion de la diversité culturelle et du dialogue interculturel dans les relations extérieures de l’Union et de ses États membres [Journal officiel C 320 du 16.12.2008].

SYNTHÈSE

Les échanges culturels, la coopération mondiale, ainsi que le dialogue interculturel sont essentiels parce qu’ils contribuent non seulement à rapprocher des individus, à renforcer le rôle de la société civile, à favoriser la démocratisation et à promouvoir les droits fondamentaux, mais aussi à renforcer l’impact économique des secteurs culturels. Par conséquent, travers ces conclusions, le Conseil invite les États membres et la Commission à prendre des mesures pour atteindre trois objectifs politiques:

  • inscrire la culture dans les politiques et les programmes de relations extérieures de l’Union européenne et dans la coopération de l’Union avec les pays tiers et les organisations internationales;
  • encourager la ratification et la mise en œuvre de la convention de l’Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles;
  • promouvoir le dialogue interculturel par l’intermédiaire de projets et d’activités de sensibilisation organisés au sein et en dehors de l’Union européenne et initiés au cours de l’Année européenne du dialogue interculturel (2008).

Une stratégie européenne globale devrait être mise en place pour intégrer la culture dans les politiques de relations extérieures de l’Union européenne de manière cohérente et systématique. En outre, en vue de clarifier les objectifs et les approches de la coopération culturelle, des stratégies spécifiques devraient être élaborées avec les pays tiers et les autres régions du monde. Dans cette perspective, la Commission et les États membres devraient améliorer le soutien:

  • aux actions de coopération culturelle avec les pays tiers à l’échelle locale, régionale et nationale;
  • à la promotion de la culture européenne sous toutes ses formes à l’échelle internationale, et à la mobilité internationale des professionnels de la culture européens;
  • au développement du multilinguisme et des compétences interculturelles;
  • à la mobilité des jeunes, à leur éducation culturelle et artistique et à leur l’accès à la culture;
  • à la protection des droits d’auteur et des droits liés et à la lutte contre la contrefaçon et le piratage à l’échelle internationale;
  • à la protection, à la préservation et à la promotion du patrimoine culturel et à la coopération internationale dans le domaine de la lutte contre le vol et le trafic illicite de biens culturels.

En vue de mieux définir leurs stratégies, la Commission et les États membres analysent les secteurs de la culture des pays tiers avec leur concours. Ces analyses comportent également des évaluations des perspectives de développement et des cadres de régulation des secteurs concernés. Les leçons tirées de l’expérience des États membres contribueront à la complémentarité des actions communautaires avec celles des États membres et à la mise en place de nouvelles actions conjointes à l’échelle internationale dans le domaine de la culture. La définition des nouveaux programmes opérationnels tiendra compte des caractéristiques spécifiques des secteurs de la culture. Par ailleurs, les stratégies spécifiques mises en place avec les pays tiers et les autres régions interviendront dans le cadre des négociations d’accords internationaux avec ces derniers.

Enfin, les professionnels de la culture et la société civile sont impliqués dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques culturelles extérieures. Par ailleurs, des réseaux promeuvent une plus grande coopération entre les institutions culturelles.

Contexte

En juin 2008, le Conseil européen a confirmé le rôle essentiel de la coopération culturelle et du dialogue interculturel dans les politiques extérieures de l’Union.

La présente fiche de synthèse est diffusée à titre d'information. Celle-ci ne vise pas à interpréter ou remplacer le document de référence, qui demeure la seule base juridique contraignante.

Dernière modification le: 16.06.2009
Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page